Maddyness

Kap-Code lève près de 3 millions d’euros pour créer le Google du médicament

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Kap-Code lève près de 3 millions d’euros pour créer le Google du médicament

Pepper Pepper Pepper
444 - trending  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 14 mars 2017 / 00H00

La startup lance DETEC't, un algorithme qui scrute les réseaux sociaux à la recherche des messages échangés autour des médicaments. De quoi permettre aux laboratoires d'identifier les difficultés des patients avec leurs produits.

« On critique beaucoup les réseaux sociaux mais ils peuvent aussi avoir une réelle utilité. » Les investisseurs de Kap-Code ont bien entendu les arguments de Stéphane Schuck, son fondateur : la startup médicale annonce ce mardi lever près de 3 millions d’euros. Une opération qui doit notamment financer le développement de la solution DETEC’t, officialisée ce mardi également : un algorithme qui scanne les réseaux sociaux à la recherche des messages échangés autour des médicaments.

Le but ? « Recenser toutes les informations utiles pour la médecine : si les patients suivent bien leur traitement ou s’ils l’arrêtent, les effets indésirables dont ils parlent », précise Stéphane Schuck. Internet est en effet plus réactif que les institutions en matière de pharmacovigilance : 30% des signaux peuvent être détectés en ligne avant d’être remontés au corps médical.

Various medicine pills and capsules in plastic container

DETEC’t scanne au total 26 sources en français, dont Twitter, de nombreux forums de discussions consacrés à la santé et quelques blogs spécialisés. La levée de fonds annoncée par Kap-Code doit permettre d’ouvrir la recherche à d’autres langues, l’anglais évidemment mais aussi l’allemand et l’espagnol.

Un moteur de recherche pour le grand public

De cette recherche en résulteront deux produits. D’une part un moteur de recherche de médicaments dédié au grand public. Celui-ci fonctionnera selon un modèle freemium, en accès gratuit mais avec certaines fonctionnalités payantes, comme par exemple la possibilité de rechercher un traitement très spécifique ou surveiller l’évolution de la fiche d’un traitement à long terme.

D’autre part, et c’est là que Kap-Code trouve sa source principale de financement, une activité de veille pour les professionnels, notamment pour les laboratoires. Ces derniers peuvent s’abonner pour obtenir des informations récurrentes ou commander un rapport sur un traitement particulier. « Cela leur permet d’identifier les difficultés des patients avec leurs produits », complète Stéphane Schuck.

Closeup of pharmacist's hands taking medicines from shelf at the pharmacy

La startup est également en discussions avec des acteurs de santé publique, comme l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM). « Collectivement et sociétalement, on ne peut pas ignorer le développement massif des réseaux sociaux qui représentent une nouvelle source de données », défend le fondateur de Kap-Code.

A relire : Face à la rigidité réglementaire française, la télémédecine peut-elle révolutionner la santé ?

Par

Geraldine Russell

14 mars 2017 / 00H00
mis à jour le 20 juin 2018
Nos Articles les plus lus
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge