Maddyness

Les business angels investissent en moyenne 554 000 euros chacun par tour

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Les business angels investissent en moyenne 554 000 euros chacun par tour

Pepper Pepper Pepper
54 - trending  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 28 mars 2017 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Le baromètre des investissements des business angels dans le secteur internet, publié par ISAI, révèle que le secteur confirme sa bonne santé et se structure autour d’acteurs de plus en plus professionnels.

Plus d’investissements, pour un montant plus élevé avec un ticket moyen plus important. Les voyants sont au vert pour les business angels, selon les données révélées par le dernier baromètre FIBAMY réalisé par le fonds ISAI dédié aux investissements des business angels dans le secteur Internet au deuxième semestre 2016. Après un premier semestre record, le second semestre « confirme la bonne santé de l’investissement business angel dans le secteur internet« , souligne le baromètre.

A relire : Comment séduire les business angels ? Six conseils d’experts en la matière

Avec plus de 70 millions d’euros investis en 2016 dans plus de 135 tours de table, l’année a marqué une nouvelle progression des montants investis par les business angels (+59% par rapport à 2015) comme du nombre de levées auxquels ils ont participé (+27%). Malgré une belle progression en valeur, la progression en volume est elle jugée « décevante« . Le ticket moyen grimpe, lui, de 449 000 euros en 2015 à 554 000 euros en 2016. « Cette forte hausse est jugée très positive. La faible taille des tours de table a en effet toujours constitué un point de faiblesse de la chaîne de financement business angel en France« , rappelle le baromètre.

Plant Growing In Savings Coins -

Des business angels de plus en plus spécialisés

C’est également un signe que ce maillon de la chaîne de financement se professionnalise. ISAI note également qu’un certain nombre de tours de table ont été réalisés par « un syndicat regroupant des serial business angels, des super angels, des accélérateurs ou studios voire des fonds se positionnant en suiveurs« . « La concentration et la professionnalisation observée des acteurs de l’investissement en amorçage est très certainement positive en matière de qualité moyenne des entreprises soutenues mais laisse peser un doute sur la capacité de croissance en volume de l’écosystème« , précise le baromètre.

A relire : Les femmes business angels veulent s’investir plutôt qu’investir

En revanche, le financement via crowdequity se maintient au deuxième semestre à 11% des tours de table. Est-on arrivé à maturité en la matière ? « Cette tendance est peut-être due à une non-publicité de levées de fonds utilisant ce type de plateformes« , avance le baromètre, qui n’exclut cependant pas que le secteur ait atteint un plafond.

Par

Geraldine Russell

28 mars 2017 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos Articles les plus lus

Pourquoi PoP quitte Station F

Business
Par Maddyness - 18H20mercredi 14 mars 2018
Next

10 (très) mauvaises habitudes qui pompent votre énergie

Entrepreneurs
Par Iris Maignan - 00H00samedi 24 février 2018
Next

Mathilde Lacombe : "Pourquoi je quitte Birchbox"

Entrepreneurs
Par Anais Richardin - 16H24mardi 17 avril 2018
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Revenir à la une
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge