Découvrez les 15 startups qui s’envoleront pour la Chine avec BigBooster

L’accélérateur a désigné les trois startups lauréates et les quinze qui participeront à la dernière étape chinoise de son programme d’accélération. Vingt jeunes pousses avait déjà eu l’opportunité de se rendre à Boston après avoir remporté le concours de pitch auquel participaient une centaine d’entreprises européennes mais aussi africaines et du Moyen-Orient.

Après plusieurs mois d’écrémage, l’accélérateur BigBooster connaît enfin ses trois lauréats. FineHeart et sa mini-turbine cardiaque, Gulplug et son capteur d’énergie anti-gaspi et Sylfen et ses solutions de stockage d’énergie ont été désignées lauréates de cette deuxième saison du Booster Camp. Le jury, dans lequel siégeaient notamment des représentants de Schneider Electric ou CapGemini mais aussi de collectivités locales comme la Métropole de Lyon ou la Ville de Boston, a également fait de la startup panafricaine InTouch, spécialisée dans l’agrégation de moyens de paiement mobiles, son coup de coeur. Au total, quinze startups dont les trois lauréates et le coup de coeur s’envoleront en septembre pour la Chine afin de découvrir les écosystèmes de Shanghai et Shenzhen.

BigBooster est en effet résolument tourné vers l’international. Son programme est ainsi ouvert aux startups européennes mais aussi africaines et du Moyen-Orient. Et l’accélération se fait au travers de plusieurs sessions, partagées entre Lyon, Boston et la Chine. Après avoir sélectionné en novembre une centaine de startups dans les secteurs de la santé, de l’environnement ou des sciences de l’information pour participer à une première session d’accélération de deux jours à Lyon, BigBooster n’a retenu que 20 startups, désignées à l’issue du premier concours de pitchs, pour participer à la deuxième session qui avait lieu en février à Boston. Au programme, des masterclass sur comment s’implanter aux Etats-Unis, des rencontres avec des grands comptes et du mentorat personnalisé. Elles n’étaient plus que 10 à prendre part à la troisième et dernière session à Lyon, les 5 et 6 avril.

Rene Schwietzke via Flickr sous licence CC

Voici les quinze startups qui partent en Chine

  • Abilisense : développe un algorithme qui interprète les sons.
  • Alcemeon : solution de relation client basée sur l’intelligence artificielle.
  • Cyleone : plateforme multi-capteurs de collecte et de traitement de données industrielles et environnementales.
  • Echy : solution permettant de restituer la lumière naturelle via fibre optique.
  • FineHeart : MedTech dédiée aux technologies innovantes pour soigner les maladies cardiovasculaires.
  • Forcity : plateforme 4D de simulation et d’aide à la décision à destination des entreprises comme des collectivités territoriales.
  • Gulplug : capteurs pour calculer, anticiper et réduire sa consommation énergétique.
  • Hydrao : douche intelligente à LED intégrées pour calculer et réduire sa consommation d’eau.
  • Hysilabs : crée un carburant liquide à base d’hydrogène qui ne rejette pas d’émission carbone.
  • InTouch : solution d’agrégation de toutes les solutions de paiement mobile et de services numériques disponibles sur le marché africain.
  • Kaira Medics : dialyse améliorant la sécurité du patient.
  • Neolys diagnostics : outil d’aide à la décision pour les radiothérapeutes, permettant d’adapter les traitements en fonction de la radiosensibilité individuelle du patient.
  • Sylfen : solutions de stockage d’énergie pour bâtiments et écoquartiers.
  • Ubi Transports : solution de sécurisation et d’optimisation des réseaux de transport.
  • Wair : foulard anti-pollution connecté.