Maddyness

4 choses à retenir de la TNW Conference 2017, où les Français ont brillé par leur absence

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

4 choses à retenir de la TNW Conference 2017, où les Français ont brillé par leur absence

Pepper Pepper Pepper
117 - trending  |  
Comments
Par Valentin Pringuay - 06 juin 2017 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Le média hollandais The Next Web organisait une nouvelle édition de son événement phare à Amsterdam les 18 et 19 Mai dernier. Ce sont plus de 12.000 entrepreneurs qui ont convergé vers ce rendez-vous pour écouter de grands speakers internationaux.  Retour sur un événement à l’ambiance particulière et au programme inspirant. 

Depuis 2006, The Next Web (TNW pour les intimes) organise TNW Conference, un événement présenté comme étant le plus important festival tech en Europe (« Europe’s leading tech festival »).  Pour notre première visite sur l’événement, l’expérience a été aussi surprenante qu’agréable. Et si TNW Conference était la plus sous-estimée des conférences européennes ? 

Une ambiance festival

TNW Conference séduit d’abord par son atmosphère. Une ambiance palpable dès que vous posez les pieds sur la grande pelouse où l’événement s’est installé. La majorité des structures utilisées sont temporaires et ont été spécifiquement montées pour les deux journées. A côté de grandes tentes, des food trucks et stands servent de la nourriture tout au long de la journée. L’odeur de hot-dog se mélange avec celles de frites et de curry. Des micro-brasseurs vous proposent une bière à toute heure de la journée et l’animation dans les allées est constante. Sommes-nous entrés par erreur dans un festival de rock plutôt que de technologie ?

tnw festival map

Non, nous sommes bel et bien dans un festival tech où les conférenciers se succèdent sur les différentes scènes disséminées aux quatre coins de l’espace. La plus grande scène, appelée Gashouder (un ancien réservoir de gaz aux dimensions impressionnantes), est le théâtre d’une performance de musique live avec show son et lumière pour introduire la première journée.

Une gigantesque boule à facettes est suspendue au-dessus de la salle et des confettis tombent du plafond pendant les premières secondes du show. L’objectif est clair : donner une dimension festive à l’événement. 

tnw conference
Le ton est aussi immédiatement donné par l’intervention de Boris Veldhuijzen van Zanten, le fondateur et CEO de The Next Web. En effet, lors de l’inauguration de la journée, il partagera des anecdotes très personnelles sur la vie dans la société qu’il a fondée (cela semblera assez étrange hors-contexte, mais disons simplement qu’il ne portait pas de sous-vêtements pour l’un des rendez-vous les plus importants de l’entreprise). Il soulignera aussi l’importance d’encourager une culture qui favorise la créativité, avec toujours de la place pour un peu de chaos créateur.

Cette intervention apporte une touche très personnelle qui invite à la sincérité et aux échanges informels. 

maximum fucking love 
Des têtes d’affiches décevantes, des inconnus fascinants

La liste des speakers était impressionnante : avec des intervenants en provenance d’Airbnb, Tumblr, Product Hunt, Trello, Kickstarter, Niantic (Pokemon Go), etc. Mais de manière assez paradoxale, si le Chief Strategy de Snapchat était le nom inscrit en tête d’affiche du programme, il a aussi donné la conférence la plus décevante et la plus décriée sur les réseaux sociaux. 

En effet, le Chief Strategy, contrairement à son titre, n’a pas beaucoup parlé de stratégie mais a plutôt essayé de vendre l’ensemble de ses formats publicitaires à une audience peu intéressée. Mais de manière générale, les têtes d’affiches se sont montrées assez décevantes, le discours était peut-être trop lisse, trop contrôlé… faisant pâle figure à côté de la passion de certains « inconnus » qui pouvaient vous captiver comme jamais. 

Un en particulier : Brian Collins, designer et creative director et fondateur de l’agence Collins. Il décria la culture startup qui glorifie le MVP, le minimum viable product. Une manière d’après lui de ne mettre aucune passion dans nos actions, de créer quelque chose sans y mettre assez d’énergie. Alors même que le succès nécessite de mettre toute notre créativité dans une idée. Il propose ainsi de remplacer le MVP par le MFL : le Maximum Fucking Love, qui représente le fait de faire transpirer notre passion dans tout ce que l’on fait. Une intervention énergisante et passionnante de bout en bout. 

Une grande diversité de contenus

L’un des thèmes récurrents de ces deux jours aura donc été la créativité. La scène aura vu se succéder de nombreux entrepreneurs, des artistes, ou encore des entrepreneurs qui parlent d’art plutôt que de leurs produits. C’est le cas de Nalden, le co-fondateur de WeTransfer qui a uniquement parlé des oeuvres d’art présentes en fond d’écran de vos pages de téléchargement et pourquoi elles sont si importantes pour l’entreprise. 

D’autres entreprises ont profité de leur passage sur la scène pour lancer un nouveau produit, comme la société finlandaise F-Secure qui officialisa la commercialisation de sa solution de protection de la maison connectée : F-Secure Sense. 

Un autre, comme le CEO de 9gag, a donné un insight du mode de pensée des millennials à travers le monde grâce à un sondage réalisé sur sa plateforme.

Mais à côté des scènes principales, vous aviez également accès à nombre de contenus alternatifs comme la compétition de startups. Cette dernière avait lieu dans la « Pitch Tower », structure qui rappelait énormément une arène de combat avec plusieurs étages d’échafaudages.

tnw conference pitch tower

Une présence française presqu’inexistante

Vous l’aurez donc bien compris, la TNW Conference 2017 aura été une très bonne expérience (et une très bonne surprise). Autant du point de vue de l’organisation, de l’ambiance, que de la qualité des contenus.

Mais il mérite d’être signalé que, à une époque où la French Tech est omniprésente sur un salon comme le CES de Las Vegas, les entreprises françaises semblaient absentes de cette édition de TNW Conference. La grande exception notable sera à chercher du côté de SocialWall.me qui proposait le Social Media Command Center, la solution officielle choisie par TNW pour proposer une data visualisation des interactions sur les réseaux sociaux.  On aperçut encore le coq de la French Tech sur le kakémono de la startup Hypersuit, avec sa solution de simulation de réalité augmentée, mêlant un casque VR et une machine avec des bras articulés pour vous donner le sentiment de voler.

Mais c’est à peu près tout… les Français étaient aussi absents des speakers de la conférence : pas de Blabacar ou de Criteo, ou de Devialet. La France fut aux abonnés absents de cette grande conférence européenne.

Un état de fait sur le point de changer ? C’est ce que pourrait laisser entendre certains bruits de couloirs, puisque les équipes de Business France étaient présentes sur place avec pour objectif, dit-on, de préparer une délégation pour la TNW Conference, édition 2018 ! Affaire à suivre.

Par

Valentin Pringuay

06 juin 2017 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Articles les plus lus du moment

Haroun : "On est en train de devenir des abrutis finis"

Technologies
Par Anais Richardin - 14H00mardi 16 juillet 2019
Next

Comment j’ai planté ma startup

Entrepreneurs
Par Celine Deluzarche - 08H00mercredi 17 juillet 2019
Next

Entrepreneur·e·s, comment mieux gérer votre temps ?

Entrepreneurs
Par Mickaël Cabrol et Hubert Reynier - 09H00mercredi 10 juillet 2019
Next

Attribuer des BSPCE aux membres du board, c’est (désormais) possible !

Finance
Par Thomas Buffin et Tanguy Dubly - 11H00jeudi 11 juillet 2019
Next

Les 9 conseils les plus utiles que l'on m'a donnés

Entrepreneurs
Par Mathilde Collin - 10H00mardi 16 juillet 2019
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge