Maddyness

Quels sont les pays les plus plébiscités par les entrepreneurs français ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Quels sont les pays les plus plébiscités par les entrepreneurs français ?

Pepper Pepper Pepper
285 - trending  |  
Comments
Par Iris Maignan - 14 juin 2017 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Banque Populaire et Pramex International ont dévoilé les résultats de leur étude sur l’internationalisation des startups françaises. Baptisée Les startups françaises championnes à l’international, celle-ci dévoile les principaux pays ciblés par les jeunes entreprises françaises lorsqu’elles prennent la décision de se lancer à l’étranger. 

Alors que le nombre de startups créées en France a augmenté en moyenne de 20% par an depuis 2006, celui des projets d’implantation à l’étranger a de son côté accéléré de 37%, chaque année. Un chiffre peu surprenant, lorsque l’on sait que l’international est désormais un faire-valoir important pour séduire les investisseurs. Mais quels sont les pays et les villes dans lesquels ils décident majoritairement de se lancer ? Quels sont les secteurs qui sont les plus représentés à l’étranger ? Des questions sur lesquelles se sont penchées le cabinet Pramex International, Banque Populaire et Charlie Joyer, chercheur à l’université Paris-Dauphine.

filiales international

Le rêve américain toujours d’actualité

Cette étude, réalisée auprès d’une population de 1919 entreprises représentatives d’un écosystème startup français, révèle ainsi que les États-Unis sont toujours en tête (et de loin) des implantations des startups à l’international : 26% d’entre elles choisissent de se lancer aux USA avant tout autre pays. Un choix risqué, lorsque l’on connait les coûts liés à un lancement en Amérique du Nord (le montant médian d’une levée de fonds pour se lancer aux États-Unis est de l’ordre de 5 millions d’euros, contre 2,5 millions pour un lancement hors USA) et la difficulté de se faire une place sur certains marchés où la concurrence est déjà bien en place. Mais cela peut rapporter gros.

Il est suivi, sans surprise, par le Royaume-Uni, qui ne semble pour le moment pas encore subir les conséquences du Brexit à ce niveau : « Si les startups françaises choisissent de s’implanter au Royaume-Uni, c’est pour toucher un public local, et au vu des offres et solutions qui se multiplient pour s’adapter au mieux à la législation locale, le pays est encore loin de voir l’intérêt des startups étrangères décliner », explique André Lenquette, directeur général de Pramex International.

pays international

L’Espagne et l’Allemagne, de leur côté, connaissent un engouement particulier des startups françaises depuis 2015. Un regain de popularité qui s’explique avant tout par la proximité de ces deux marchés avec la France, 42% des créations de filiales ayant aujourd’hui lieu dans un pays européen, mais aussi, pour l’Espagne, par l’amélioration de l’économie locale. Ainsi, le nombre de startups françaises implantées en Espagne a été multiplié par quatre en seulement deux ans. 90% d’entre elles sont présentes à Madrid ou Barcelone. 

Au total, ce sont 58% des implantations qui sont réalisées dans les cinq premiers pays : les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et le Canada. À noter l’intérêt des Français pour le Brésil, qui se place à la 6e position des pays les plus cités par les entrepreneurs. L’Asie, marché moins mature, arrive ensuite : Singapour se positionne à la 8e place des pays les plus plébiscités par les Français, devant la Chine, 10e, et Hong Kong, 11e. 

Londres, New-York, San Francisco…

Enfin, plus de 70 % des implantations de startups se concentrent dans 15 villes. 7 d’entre-elles sont européennes : Londres arrive, encore une fois sans surprise, en première position, devant New York et San Francisco, puis Barcelone et Madrid. 

À noter que la moitié des startups françaises implantées aux États-Unis ont choisi la côte Est, contre 35% pour la côte Ouest. Une tendance qui, selon Pramex, s’est inversée ces dernières années, en raison notamment de l’explosion du secteur AdTech, dont le marché est en grande partie concentré à New York.

villes international

Les principaux chiffres à retenir

  • 535 startups françaises implantées à l’étranger ont créé 1207 filiales, dans 47 pays
  • 20% de l’ensemble des projets de création de filiales à l’étranger d’entreprises françaises ont été fait par des startups
  • Celles-ci ont créé au total, en France et dans leurs filiales étrangères, près de 29 000 emplois
  • Les AdTech et MarTech concentrent à eux seuls 33% du nombre de projets d’implantation étudiés par Pramex
  • 42% des créations de filiales ont lieu dans un pays européen
  • Seules 20% des startups présentes à l’international sont à la fois aux États-Unis et en Europe
Par

Iris Maignan

14 juin 2017 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos derniers articles

Comment est né Startup Voyance (ou presque)

Business
Par Geraldine Russell - 18H00mercredi 18 juillet 2018
Next

3 informations startup à retenir ce 18 juillet 2018

Business
Par Antoine Grimal - 15H00mercredi 18 juillet 2018
Next

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge