Maddyness

Depuis 2012, Shopîles veut transformer la transmission des colis vers l’OutreMer

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Depuis 2012, Shopîles veut transformer la transmission des colis vers l’OutreMer

Pepper Pepper Pepper
9 - trending  |  
Comments
Par Etienne Portais - 17 juin 2017 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Originaire de Guadeloupe, Ingrid Maisonneuve a lancé Shopîles dès 2012 avec une ambition forte. Faire en sorte que les internautes situés dans les territoires Outre-Mer, ne soient pas désavantagés sur les frais de ports des commandes réalisées en ligne. Parfois, les plateformes e-commerce n’assuraient même pas les livraisons dans ces zones.

Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Mayotte, Polynésie Française, Nouvelle Calédonie et Wallis-et-Futuna ont désormais accès à tous les produits proposés en ligne par des sites marchands, grâce à Shopîles, dont la solution est décrite comme la plateforme de réexpédition de colis vers l’outre-mer. Une idée simple mais séduisante qui a pu aussi voir le jour grâce au soutien du fonds Impact Partenaires, un fonds d’investissement social. A travers 2 tours de table, (100 000 euros en 2014 et 150 000 euros en 2016), l’activité de Shopîles alors pu accélérer jusqu’à atteindre aujourd’hui 25 000 colis retransmis / ans.

Shopiles

Objectif API et 100 000 colis en 2018

Pour accélérer le développement de Shopîles, Ingrid Maisonneuve lance API Neadly. Concrètement, il s’agit d’un module de paiement / livraison à destination des plateformes e-commerce qui souhaiter proposer la livraison de leurs produits vers l’outre-mer en toute simplicité. La sortie de cette API est le début d’un plan de développement sur 2 années, dont l’ambition est d’atteindre la retransmission de 100 000 colis d’ici 2018.

Avec un effectif de 6 personnes, la jeune pousse souhaite ainsi dépasser 1 million d’euros de chiffre d’affaires d’ici la fin de l’année et optimiser à tout prix, les tarifs des frais de port et les taxes de chaque commande passée par un internaute d’outre-mer.

Actuellement en cours de financement sur le site de crowdfunding KissKissBankBank, la campagne de Shopîles veut donc impliquer sa communauté autour de cette aventure entrepreneuriale, mais aussi communiquer les évolutions à venir. Faire en sorte que chaque client soit autonome pour gérer le groupage et la réexpédition de ses colis, « grâce à notre outil totalement automatisé ».

Par

Etienne Portais

17 juin 2017 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Nos Articles les plus lus

Pourquoi PoP quitte Station F

Business
Par Maddyness - 18H20mercredi 14 mars 2018
Next

10 (très) mauvaises habitudes qui pompent votre énergie

Entrepreneurs
Par Iris Maignan - 00H00samedi 24 février 2018
Next

Mathilde Lacombe : "Pourquoi je quitte Birchbox"

Entrepreneurs
Par Anais Richardin - 16H24mardi 17 avril 2018
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Revenir à la une
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge