Actus#Exclu
26 juin 2017

Side lève 5 millions d’euros pour révolutionner les missions temporaires

La plateforme de mise en relation d’entreprises avec des talents à la recherche de missions temporaires Side boucle une seconde levée de fonds de 5 millions d’euros. De quoi lui permettre de prendre de l’avance sur un marché hautement concurrentiel.

Après avoir levé 1,3 million d’euros en octobre 2016, Side (anciennement WeSlash) remet le couvert. Sous l’impulsion de Xavier Niel, la startup spécialisée dans les missions temporaires boucle un nouveau tour de table de 5 millions d’euros auprès du célèbre entrepreneur mais aussi du Groupe Arnault via le fonds early stage Aglaé Ventures, de Jacques-Antoine Granjon et de ses investisseurs historiques Connect Ventures, Fly Ventures et The Family. De quoi lui permettre d’accélérer son développement commercial à la fois en France et au Royaume-Uni, où la jeune pousse a ouvert un bureau.

La startup propose un service de matching entre des entreprises et des indépendants pour des missions ponctuelles qualifiées. Aujourd’hui forte d’une trentaine de salariés, elle souhaite s’imposer sur ce marché hautement concurrentiel, déjà occupé par des plateformes généralistes mais également des applications métier. « Leur vision produit est beaucoup plus développée que ce qui existe déjà sur le marché, s’enthousiasme Jean de la Rochebrochard, partner chez Kima Ventures. Side a les moyens de devenir le Airbnb des missions temporaires, qui ont injustement une image précaire.« 

side2

 Des startups aux grands groupes

Side souhaite en effet promouvoir les missions temporaires, trop souvent assimilées à de l’intérim et à la précarité. Si le public cible reste le public étudiant, de plus en plus de travailleurs choisissent aujourd’hui de cumuler des missions plutôt que d’occuper un poste permanent et la plateforme leur permet de gérer efficacement leur emploi du temps et leurs objectifs. Le slogan de la plateforme résume à lui seul ce nouveau mode de travail : « Gagne de l’expérience et de l’argent selon ton emploi du temps« . De quelques heures à quelques mois, les missions sont variées, couvrent de nombreux secteurs et répondent également aux besoins de ceux qui ont des horaires de travail atypiques.

Sus aux clichés, les startups ne sont pas les seules à proposer ce type de missions. Si Drivy, Doctolib ou BlaBlaCar comptent parmi les fournisseurs de missions présents sur Side, Elior, la Caisse d’Epargne ou Sodexo font également partie de ceux-là, comme plus de 700 entreprises.