Maddyness

Reminiz lève près de 2 millions d’euros pour se souvenir des visages à votre place

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Reminiz lève près de 2 millions d’euros pour se souvenir des visages à votre place

Pepper Pepper Pepper
3134 - piping hot  |  
Comments
Par Anais Richardin - 18 juillet 2017 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Reminiz, la startup spécialisée dans la reconnaissance faciale appliquée au divertissement vient de boucler un tour de table de près de 2 millions d’euros pour accélérer son déploiement à l’international et innove avec une solution live.

On a tous connu ce moment où l’on a sur le bout de la langue le nom de quelqu’un que l’on croise, ou que l’on voit à la télé. On ne le trouve pas, alors qu’il est pourtant là, bien caché au tréfonds de notre cerveau. Pour vous éviter les minutes (souvent infructueuses) passées sur Google à la recherche du nom perdu, Reminiz a mis au point un système de reconnaissance faciale en live.

Bien qu’il ne soit pas (encore ?) possible d’utiliser la techno dans la vie de tous les jours, ce qui éviterait certainement de nombreux moments de gêne, Reminiz apporte une réponse à un autre problème : identifier les célébrités qui apparaissent à l’écran dans des séries, des films mais aussi lors d’émissions en live.

À (re)lire : #IA Reminiz, l’application de reconnaissance faciale bientôt disponible dans les box d’Orange

Pour déployer leur techno et gagner en puissance, la jeune équipe d’une dizaine de personnes, menée par Jack Habra, Alexis Kenda et Antoine Biard vient de lever près de 2 millions d’euros, notamment auprès de Daphni, Breega Capital et de business angels comme Frederic Potter (Netatmo, Withings). L’objectif ? Partir à la conquête de nouveaux marchés et séduire de nouveaux partenaires.

Un volet BtoB en pleine expansion

Déjà déployée sur les box d’Orange depuis octobre 2016, la solution de la jeune pousse pourrait intéresser de nombreux autres acteurs. À commencer par les networks américains dont la puissance de feu est inégalée, et pourquoi pas les plateformes comme Netflix qui cherchent en permanence à offrir l’expérience la plus aboutie possible.

Et c’est la partie live qui pourrait rapidement s’attirer l’intérêt des plus grands diffuseurs. La solution de Reminiz permet d’accéder en temps réel à toutes les infos pertinentes concernant la célébrité à l’écran : nom, prénom, filmographie, lien avec d’autres personnalités mais pousse également des call to action comme une place de théâtre pour la dernière pièce du comédien à l’écran ou le livre dont l’écrivain est train de faire la promotion. Avec une reconnaissance à l’image près, et forte d’une base de données de plusieurs dizaines de milliers de célébrités, Reminiz a ainsi une véritable carte à jouer dans le divertissement augmenté. L’intelligence artificielle, elle, enrichit en permanence sa base de données, grâce à toutes les informations accessibles sur le web.

Si la société gagne aujourd’hui de l’argent sur le volume de données traitées, l’affiliation pourrait bien devenir un véritable relais de croissance. Soit via une affiliation automatique, avec Amazon par exemple, qui permet de retrouver certains produits liés au contenu regardé, soit via une affiliation qui se négocie directement auprès des marques présentes à l’écran.

La solution Reminiz est aujourd’hui intégrable chez les box de certains opérateurs ainsi que sur les applications second-écran mais le BtoC pourrait bien offrir un boulevard à la jeune pousse. Demain un chatbot pourrait par exemple vous alerter en temps réel dès que vos acteurs fétiches passent à l’écran…

Par

Anais Richardin

18 juillet 2017 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Articles les plus lus du moment

8 jobs du futur auxquels se préparer

Innovation
Par Celine Deluzarche - 08H00mercredi 05 février 2020
Next

Catherine Barba, pionnière des entrepreneures à succès

Entrepreneurs
Par Iris Maignan - 18H00mardi 04 février 2020
Next

Mes 7 conseils pour convaincre un investisseur

Entrepreneurs
Par ÉRIC LARCHEVÊQUE - 15H14lundi 03 février 2020
Next

Entreprendre, une belle connerie ? #2

Entrepreneurs
Par Charles-Henri Gougerot-Duvoisin - 17H00dimanche 09 février 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge