Maddyness

Avec Little Gustave, bébé aussi se fait livrer ses petits plats

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Avec Little Gustave, bébé aussi se fait livrer ses petits plats

Pepper Pepper Pepper
261 - trending  |  
Comments
Par Anais Richardin - 10 octobre 2017 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Le phénomène d’abonnement food s’adresse aujourd’hui à tous ! La preuve avec Little Gustave, service de livraison hebdomadaire de petits pots, qui vient de lever 300 000 euros pour séduire les parents. 

Après une campagne de crowdfunding menée avec succès sur Ulule, la startup Little Gustave annonce un tour de table de 300 000 euros, mené auprès de quatre investisseurs : André Saint-Mleux, Business Angel, investisseur notamment de JAM et HelloZack, accompagné de Hugo Sallé de Chou, Constantin Wolfrom et Victor Lennel, tous les trois co-fondateurs de Pumpkin, pour lancer ses opérations. Créée par Yémi Affogbolo en 2016, la jeune pousse lance officiellement son service d’abonnement et de livraison de petits pots à Paris. Fini les pots de supermarchés, Little Gustave veut éduquer les papilles des enfants de 6 mois à 3 ans avec des plats confectionnés à partir d’aliments issus de l’agriculture biologique, de saison et locale. Pour préserver les nutriments, la startup a choisi une cuisson douce à la vapeur et a prévu des textures adaptées à l’âge des bébés (+6, +9, +12, +18 mois).

Little Gustave - Produit

Puisque le bien manger n’est pas réservé qu’aux adultes, Little Gustave lancera son service en novembre et testera l’appétence des parents pressés (mais pas que) à Paris, avant d’étendre son service à la province. Deux formules seront disponibles, la formule flexible (reconductible chaque semaine et résiliable à tout moment) à 29,90 euros par semaine pour 9 pots ou 49,90 euros par semaine pour 15 pots ou la formule engagement un mois, résiliable à tout moment avec quatre livraisons chaque semaine.

Forte d’une ingénieure agronome, d’une pédiatre-nutritionniste, d’une diététicienne spécialisée dans l’enfance et d’une chef diplômée de la prestigieuse école Ferrandi, la startup a donc su convaincre les investisseurs avec une idée simple et une équipe de choc.

 « Yémi a su constituer une équipe capable d’adresser une cible qui reste encore très peu touchée par ces nouveaux modes de consommation, et ce, grâce à un produit haut de gamme, extrêmement bien travaillé et accessible »

Constantin Wolfrom

Un business qui semble porteur puisque d’autres concurrents ont déjà vu le jour, à l’instar de Comme des papas.

Par

Anais Richardin

10 octobre 2017 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos derniers articles

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge