Maddyness

Comment eBay a capitalisé sur les entrepreneurs pour bâtir son succès

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Comment eBay a capitalisé sur les entrepreneurs pour bâtir son succès

Pepper Pepper Pepper
972 - trending  |  
Comments
Par Maddyness, avec eBay. - 05 mars 2018 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Connu et reconnu pour ses ventes aux enchères entre particuliers depuis le début des années 2000, eBay met depuis plusieurs années tout en œuvre pour accompagner les entrepreneurs dans la commercialisation de leurs produits. Une stratégie payante pour le groupe, dont 80% des produits commercialisés le sont aujourd’hui par des professionnels.

170 millions de clients acheteurs sur ses plateformes à travers le monde, 88,4 de milliards de dollars de chiffres d’affaires en 2017 et 9,6 milliards de dollars de revenus… Des résultats qui font tourner la tête, et qui feraient rêver plus d’un entrepreneur. Et l’homme à l’origine de ces chiffres, le Français Pierre Omidyar, n’aurait pas pu les prédire il y a vingt ans de cela.

En 1995, ce dernier lance eBay, afin d’aider sa femme à étoffer sa collection de PEZ, les distributeurs de bonbons. Son idée : permettre à chaque internaute, s’il le souhaite, d’acheter ou vendre des articles en ligne, en se positionnant uniquement comme un intermédiaire. La simplicité d’utilisation de la plateforme séduit, et des milliers de clients s’y pressent, chaque jour, à la recherche d’une aubaine.

Des particuliers aux professionnels

Pourtant, eBay se retrouve rapidement collé à une étiquette à laquelle il n’adhère pas forcément, en particulier dans l’Hexagone : « En France, on a une perception partielle de ce que représente eBay », explique François Bourgoin, Directeur des Vendeurs Professionnels et Partenariats chez eBay France. « Les mots « enchères », « petites annonces », « produits d’occasion » reviennent souvent pour décrire eBay, alors que plus de 80% des produits commercialisés le sont par des entrepreneurs et des professionnels » assure-t-il.

La demande attirant l’offre, des millions de personnes qui n’auraient jamais envisagé de démarrer leur « petite affaire » par eux-mêmes, réussissent ainsi à se créer un second revenu grâce aux ventes générées. Les entrepreneurs déjà établis, eux, empruntent également cette voie pour générer de nouveaux revenus.

« C’est la réalité de l’opportunité commerciale que viennent saisir les entrepreneurs aujourd’hui. eBay est une véritable marketplace ouverte, tout entrepreneur qui veut commercialiser ses produits peut le faire », précise François Bourgoin. La preuve en est : les histoires d’entrepreneurs ayant fait fortune en créant leurs boutiques en ligne sur eBay sont légion sur Internet.

Un terrain d’entrainement à l’exportation fertile

Mais ce qui attire avant tout les entrepreneurs sur eBay, c’est la possibilité de s’ouvrir immédiatement au commerce international, sans prendre de risques ni engranger de dépenses supplémentaires. Une grande partie de l’administratif et des questions juridiques est en effet prise en charge par eBay, tandis que les droits de douane sont intégrés dans le prix de vente.

Une opportunité qui leur permettrait ainsi de toucher les 170 millions d’utilisateurs dans le monde, et d’expérimenter de nouveaux marchés : « Les vendeurs perçoivent eBay bien au-delà des frontières de la France. C’est une marketplace mondiale, et cela se ressent dans les chiffres puisque nos vendeurs réalisent en moyenne 30% de leurs volumes d’affaires à l’international », se réjouit François Bourgoin.

Un accompagnement renforcé pour les entrepreneurs

Conscient de cet engouement des entrepreneurs pour sa plateforme, eBay a décidé il y a maintenant quelques années d’accentuer ses efforts d’accompagnement de ces nouveaux acteurs. Un effort porté au plus haut niveau par Devin Wenig, CEO d’eBay, qui a depuis toujours beaucoup de respect pour les entrepreneurs et fait en sorte de les soutenir dans le développement de leurs projets.

En France, par exemple, le groupe a lancé son « Hub Vendeur », un espace dédié dont l’objectif est d’aider les professionnels à développer leur activité au mieux, grâce à l’intégration constante de nouvelles fonctionnalités innovantes dans les outils proposés par eBay : « eBay a fait l’acquisition ces dernières années de sociétés spécialisées dans l’intelligence artificielle et la data, afin d’intégrer ces technologies dans ses services », explique François Bourgoin.

Si les entrepreneurs ont d’ores et déjà la possibilité de déterminer lesquels de leurs produits ont le plus de visibilité et de conversion, ils pourront ainsi, à terme, profiter de conseils personnalisés afin d’affiner et optimiser leur activité, sur leur catalogue, le tout dans leur univers concurrentiel.

Plus récemment, le groupe lançait « eBay for Business », une marque à part entière pour communiquer avec les vendeurs professionnels de manière plus spécifique, avec leur langage. Cet ensemble de services, auxquels tous les vendeurs professionnels eBay ont accès, a pour objectif d’améliorer la satisfaction de la dizaine de milliers d’entrepreneurs français inscrits sur la plateforme : « On essaie d’être le plus proche possible des préoccupations de nos entrepreneurs, de leurs problématiques, afin de leur apporter des solutions concrètes. On ne veut pas qu’eBay for Business ne soit qu’une marque marketing », explique François Bourgoin, avant d’ajouter « notre outil de mesure, c’est la satisfaction de nos vendeurs professionnels, et notre objectif c’est de la voir augmenter d’année en année ».

Et quand on lui demande si eBay compte s’impliquer davantage auprès des startups françaises, à l’instar de son principal concurrent Amazon qui s’est récemment installé à Station F, la réponse est on ne peut plus claire : « cela n’est pas dans nos plans pour le moment, car nous ne mettrons pas en place de technique pour rendre captifs les entrepreneurs. Pour nous l’importance, c’est de laisser la liberté aux entrepreneurs de faire du commerce comme ils le souhaitent. C’est dans notre ADN, et cela ne changera pas », conclut François Bourgoin.

Maddyness, partenaire média d’eBay.

Par

Maddyness, avec eBay.

05 mars 2018 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos derniers articles

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge