Actus#Conciergerie
24 avril 2018

Lavoir Moderne lève 3 millions d’euros pour démocratiser le pressing à domicile

Le service de pressing à domicile Lavoir Moderne vient de boucler un tour de table de trois millions d'euros qui doit lui servir à accélérer commercialement en province mais aussi dans plusieurs capitales européennes.

C’est l’effervescence dans le secteur de la blanchisserie ! Après le rachat cet hiver de Cleanio par son concurrent Zipjet et la levée bouclée par Cowash mi avril, c’est au tour de Lavoir Moderne de faire l’actualité avec un tour de table de 3 millions d’euros tout juste signé auprès d’Industry Capital, Centuria Capital mais aussi Denis Duverne (Axa) et Axel Plasse (Renault-Nissan), également membres du comité stratégique de la startup. Cette opération doit être complétée par une deuxième tranche de 8 millions d’euros qui doit être débloquée à l’automne. L’entreprise envisage ainsi d’étoffer ses équipes pour atteindre les 80 salariés d’ici la fin de l’année.

Lavoir Moderne, créé en 2012, a longtemps fait du 15ème arrondissement parisien son laboratoire, le temps de développer plusieurs innovations pour dépoussiérer le secteur de la blanchisserie. Aujourd’hui, l’entreprise a intégré toute la chaîne opérationnelle de traitement du linge, du nettoyage jusqu’à la livraison, en passant par le séchage ou le repassage. « Nous voulions créer un modèle industriel pour remplacer la corvée de linge, explique Alphadio Olory-Togbé, cofondateur de Lavoir Moderne. Cela nous a pris quatre ans mais nous n’avons recours à aucun prestataire, nous consommons cinq fois moins d’eau qu’un pressing traditionnel pour nettoyer un kilo de linge, nos robots de repassage traitent 100 chemises par heure contre 10 à 12 dans un pressing traditionnel et nous sommes capables de livrer en 30 minutes, à la demande, du linge sur cintre.« 

Un service ultra technologique

Pour assurer ce niveau de service tout en maintenant des coûts et des tarifs bas, Lavoir Moderne a recours à la robotique, l’intelligence artificielle ou encore des technos de pointe en matière de traçabilité. « Le pressing était jusque-là un service de luxe, nous voulons au contraire le démocratiser, assure l’entrepreneur. La corvée de linge n’est pas l’apanage des habitants du 7ème arrondissement parisien et tout le monde doit pouvoir s’offrir une solution. » Depuis cette année, la startup a déployé son activité dans toute la capitale.

Et la jeune pousse voit déjà beaucoup plus grand… et plus loin. Elle a dans son viseur plusieurs capitales européennes comme Londres, Berlin ou Lisbonne, dont « les modèles de fonctionnement sont similaires à Paris« , et s’y installera notamment par le biais d’acquisitions. Mais elle cible aussi de grandes agglomérations de province et, à l’horizon 2019, la petite couronne parisienne, trop souvent oubliée par les startups du secteur qui s’arrêtent aux portes de Paris. Un élargissement de la zone de chalandise rendu possible par la construction d’une infrastructure quatre fois plus grande que son démonstrateur actuel, basé à Pontoise. Opérationnelle dès juin 2019, cette « giga-factory » de 10 000 mètres carrés centralisera le nettoyage, séchage et repassage des vêtements.

Alors que les services de conciergerie ont la cote et que le secteur de la blanchisserie se structure progressivement, Lavoir Moderne est sûr de ses atouts. « Trop d’entreprises qui se sont lancées sur ce marché ont confondu digitalisation et disruption parce qu’elles n’ont pas abordé la problématique industrielle, constate Alphadio Olory-Togbé. Le marché du pressing est en déclin parce que les tarifs sont trop élevés. Or les nouveaux entrants souffrent d’une absence de service : proposer la livraison à domicile n’a aucun impact sur le coût, ce qui engage une course à la taille qu’ils sont sûrs de perdre face à des acteurs déjà installés. » De son côté, Lavoir Moderne mise sur une offensive marketing lancée le 6 juin prochain pour gagner en notoriété… et s’imposer dans les dressings des Parisiens.