Actus#QVT
14 mai 2018

Gymlib lève 10 millions d’euros, Sodexo entre au capital

La startup spécialiste du sport Gymlib boucle sa troisième levée de fonds et concrétise son partenariat avec Sodexo, qui intègre désormais le service à son offre dédiée au bien-être en entreprise.

Gymlib fait d’une pierre deux coups. Après avoir levé un million d’euros en 2015 et 3 millions supplémentaires l’année dernière, la startup spécialisée dans le sport en entreprise boucle une troisième opération de 10 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques Alyan Group, Breega Capital et Fa Dièse et en profite pour faire entrer au capital son nouveau partenaire corporate, le groupe Sodexo.

En effet, le service de la startup vient enrichir l’offre de Sodexo dédiée au bien-être en entreprise. Les clients Sodexo pourront donc bénéficier de l’offre Gymlib. « Les salariés souhaitent aujourd’hui un investissement plus fort de leur entreprise en matière de bien-être et de santé, souligne François Podeur, directeur général de Sodexo Pass France. C’est devenu un enjeu majeur pour nos clients. L’offre de Sodexo, combinée à celle de Gymlib, va contribuer à optimiser la performance des entreprises, en améliorant le quotidien et l’engagement des salariés et en diminuant l’absentéisme. Cette synergie nous laisse augurer des opportunités importantes pour nos deux entités. »

Multiplier par huit le nombre de bénéficiaires d’ici 2020

Gymlib recense quelque 2000 salles de sport en accès libre, sans abonnement, dans lesquelles les salariés peuvent se déplacer. La startup compte déjà plus d’une centaine d’entreprises clientes, parmi lesquelles Criteo, Accenture ou EY. Plus de 30 000 salariés ont donc accès à l’offre Gymlib. La startup vise désormais les 1000 clients et 250 000 bénéficiaires d’ici fin 2020. Un objectif qui fait écho aux metrics enregistrées par l’entreprise pour son offre grand public, qui a déjà rassemblé 100 000 utilisateurs.

D’abord réservé à Paris, le service s’est étendu à tout le territoire en début d’année, en même temps que la startup a étendu son champ d’action à la Belgique. Gymlib voit désormais plus loin et souhaite s’ouvrir à d’autres pays d’ici la fin de l’année. Cette troisième levée doit ainsi permettre à la jeune pousse d’étoffer ses équipes dans la perspective d’un élargissement international.