Décryptage#MaddyMoney
14 septembre 2018

Les startups françaises ont levé 145 millions d’euros du 8 au 14 septembre 2018

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 18 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 145 millions d’euros.

Montant
145,321
Nombre d’opérations
18

L’excitation de la rentrée n’est pas retombée, bien au contraire. Une fois les dossiers bien rangés et les urgences traitées, les startups françaises ont eu tout le loisir de se consacrer au nerf de la guerre : le financement. Et il faut dire que les jeunes pousses de l’Hexagone ont été prolixes cette semaine. Avec 18 opérations annoncées, la semaine a été riche, certains tours de table ayant probablement été bouclés cet été mais annoncés de manière décalée pour bénéficier d’une plus grande exposition. Et avec 145,321 millions d’euros rassemblés, l’écosystème explose à nouveau le plafond des trois chiffres, pour la neuvième fois cette année.

Evaneos prend la tête du classement des levées les plus importantes, avec un tour de table de 70 millions d’euros conclu auprès Partech, Level Equity, Quadrille Capital, XAnge, Serena Capital et bpifrance. C’est la troisième levée la plus importante de l’année. La jeune pousse va utiliser cet apport en capital pour partir à la conquête des États-Unis et y déployer son modèle désintermédié.

La pépite RH Cosmo Tech se classe deuxième, avec une levée de 21 millions de dollars (18 millions d’euros) bouclée grâce à  Inven Capital, Cemag Invest et C. Entrepreneurs. Cette opération doit lui permettre de recruter, notamment pour renforcer son équipe commerciale afin de doper sa croissance dans ses marchés cibles mais également dans de nouveaux pays européens.

Enfin, la structure d’accompagnement The Family complète le podium avec un tour de table de 15 millions d’euros, conclu auprès du seul fonds LGT Capital, qui gère notamment la fortune de la famille princière du Liechtenstein.

Côté tendances, rien de neuf sous le soleil de l’été indien : les technologies marketing ont toujours la cote, avec trois représentantes dans les opérations de la semaine (Jabmo, Letsignit et GeoKaps), tout comme l’immobilier qui continue d’être un secteur particulièrement dynamique (Bird Office, Archidvisor et Cautioneo). Mentionnons tout de même une belle représentation de la Capitale des Alpes, Grenoble, dont deux pépites se sont distinguées cette semaine (Iskn et Veertus) !

Autres actualités financières

  • Fondée par deux Français, la startup britannique Duffel lève 4,7 millions de dollars auprès de Blossom Capital, Index Ventures, Kima Ventures et The Crankstart Foundation
  • EasyRecrue rachète PlayBots
  • L’adtech Varanida rachète Secret Media Inc.
  • Le spécialiste de la robotique industrielle Coriolis Group acquiert MF Tech
  • Le fonds Infravia, spécialisé dans les infrastructures, lève 2 milliards d’euros
  • RAISE Ventures réalise son 1er closing à 60 million d’euros et ses deux premières opérations
  • Klaxit signe un partenariat avec Uber pour garantir ses trajets
  • Matcha signe des partenariats avec Intermarché, Monoprix et Les Grappes en mettant son bot de conseil oenologique à disposition de leurs clients
  • Switfi s’allie à la Fnaim Grand Paris pour vérifier et faciliter l’accès au crédit de ses clients
  • Déinove décroche un partenariat commercial avec Univar

Dans quels projets investir ?

O P P I a développé Piks, un jeu en bois et silicone pour enfants afin de développer leur créativité et leur concentration, de doper leurs capacités cognitives et de les aider à contrôler leurs émotions… tout en pratiquant une activité ludique ! À l’aide de pièces de différentes tailles et formes, ils doivent ainsi créer une structure stable et solide à la fois originale et impressionnante. Objectif ? 20 000 euros.

Soutenir O P P I

Gustave & Cie lance sa nouvelle collection de montres, baptisée Louis en référence au Roi Soleil. Les montres made in France intègrent dans leur cadran des triangles symbolisant chacun des quatre éléments (le feu, l’air, l’eau et la terre) afin d’adapter le cours du temps à son rythme personnel et son monde intérieur. Les montres mixtes possèdent un bracelet interchangeable. Objectif ? 10 000 euros.

Soutenir Gustave & Cie