Portfolio#fintech
24 septembre 2018

Qonto lève 20 millions d’euros et se lance dans trois nouveaux pays

Un an après son lancement officiel, la néobanque française Qonto annonce une levée de de fonds de 20 millions d'euros. Cette opération, la plus importante réalisée par une néobanque française, porte à près de 32 millions d'euros les fonds levés par la jeune pousse depuis sa création.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Fondée en avril 2016 par Alexandre Prot et Steve Anavi, ex-cofondateurs de la cigarette électronique connectée Smokio (elle-même revendue en deux ans à une société du Fortune 500), Qonto ne cesse d’évoluer… et semble avoir toute la confiance de ses investisseurs !

La FinTech, qui bouclait un premier tour de table d’1,6 million d’euros début 2017 auprès, notamment, du fonds de Peter Thiel Valar Ventures et d’Alven Capital, puis un deuxième de 10 millions d’euros en juillet 2017, annonce aujourd’hui avoir réalisé une nouvelle levée de 20 millions d’euros. Si ses investisseurs historiques ont remis au pot, la Fintech fait également entrer la Banque Européenne d’Investissement à son capital.

Le marché adressable de Qonto en Europe est de 30 milliards d’euros et l’équipe Qonto a démontré une rapidité d’exécution exceptionnelle. Comme pour TransferWise, dont nous avons été les principaux investisseurs des séries A et B, nous sommes très enthousiastes à l’idée d’investir à nouveau dans Qonto

James Fitzgerald, Partner chez Valar

Une opération – la plus importante réalisée par une néobanque française – qui va permettre à la jeune pousse de lancer de nouveaux produits adressés à sa clientèle 100% professionnelle. Celle-ci, qui devenait en juin dernier la première néobanque B2B en France à obtenir le statut d’établissement de paiement, lancera notamment son système core payment propriétaire. Qonto prévoit également de s’étendre en Europe d’ici fin 2019, et plus particulièrement en Allemagne, en Italie et en Espagne.

Autant d’objectifs qui seront accompagnés par le recrutement d’une centaine de talents dans les douze prochains mois pour épauler son équipe, déjà composée de 90 salariés.

 

Article écrit par Iris Maignan
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER