Maddyness

Démocratie : quand la tech permet de mieux faire entendre sa voix

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Technologies

Démocratie : quand la tech permet de mieux faire entendre sa voix

Crédits: AFP
Pepper Pepper Pepper
5664 - piping hot  |  
Comments
Par Anais Richardin - 04 décembre 2018 / 09H00

Les Gilets Jaunes remettent plus que jamais en cause la notion de démocratie et de participation du peuple à la vie publique et au destin de leur nation. Ca tombe bien, les CivicTech ont le vent en poupe et nombreuses sont les solutions qui permettent de faire entendre sa voix et de mesurer la colère qui monte et l'insurrection qui gronde.

Facebook, point de ralliement massif des Gilets Jaunes. Les réseaux sociaux pour s’organiser, débattre et dialoguer. Ou quand la tech peut, aussi, servir une frange de la France qui mettrait bien volontiers sur le billot (ça change de la guillotine) la politique telle qu’elle est pratiquée actuellement. Pour Jean-François Barnaba, Gilet Jaune de l’Indre, qui était lundi soir sur le plateau de France 2 face à Léa Salamé et Thomas Sotto, la « solution pour s’en sortir [….] ne viendra pas de monsieur Macron et de son gouvernement. Il faut que le mouvement des Gilets Jaunes fasse irruption dans les institutions démocratiques de ce pays. Ça veut dire qu’il faut que les Gilets Jaunes, dans leur diversité sociologique, prennent leur avenir en main. Enfin.« 

Et quitte à prendre son avenir en main autant être outillé pour bien le faire ! Puisque la politique ne devrait pas être qu’une affaire de « professionnels », coup d’oeil sur les solutions qui permettent (ou permettront à terme) de redonner le pouvoir politique au peuple. Et puis après tout, « nul n’est censé ignorer la voix« . Bon, OK, la loi. Mais on peut toujours rêver et, dans le doute, la faire entendre. Fort.

Parlement & Citoyens

La plateforme Parlement & Citoyens permet aux citoyens de participer à l’élaboration de la loi avec les parlementaires qui organisent des consultations pour « rechercher collectivement les causes et les solutions à un problème spécifique« . Une fois celle-ci bouclée, une synthèse des participations est publiée sur la plateforme et un débat s’organise avec le ou la député(e) ou sénateur(rice) qui en a été à l’initiative.  À l’issue de ce processus, la proposition de loi déposée à l’Assemblée nationale ou au Sénat est présentée sur la plateforme. Une manière de restreindre l’influence des lobbies et des intérêts partisans et de mieux représenter l’intérêt général.

Les citoyens ont également la possibilité de publier leur pétition législative. Une fois la proposition déposée en ligne, si elle obtient 5000 votes, les parlementaires membres de Parlement & Citoyens s’engagent à y répondre

Participer à l’élaboration des lois

Agree

Agree est une application qui permet de voter pendant les débats diffusés à la télévision, sur internet ou à la radio. Chaque utilisateur peut distribuer un nombre défini de « points d’opinion » et ainsi soutenir une idée au moment où la personne qui débat l’exprime. Agree génère ensuite des statistiques mesurables et quantifiables, et permet à chacun de faire remonter les idées qu’il soutient, au-delà (et voire même en dépit) de la personne qui les porte médiatiquement.

Être prévenu(e) de la sortie de l’application

Echo

Présenté comme un lobby citoyen, Echo organise la réflexion collective en réunissant les organisations de la société civile et les citoyens impliqués sur un sujet donné, via une plateforme numérique mais également des ateliers participatifs, afin d’organiser, puis de porter, leur voix auprès des élus.

Le processus Echo se déroule en trois grandes phases :

  • Le rassemblement des acteurs autour d’un plus petit dénominateur commun. Le constat commun établi est alors dressé dans une tribune publique.
  • Le sourcing des propositions, des solutions pour réviser la loi à travers des ateliers, des outils civictech et des sondages.
  • Le lobbying en lui-même : identification d’élus sur qui s’appuyer comme relais, ambassadeurs, et qui voudront porter la proposition issue du processus.

Donner de la voix

Le Drenche

Ok, c’est un média, nulle révolution technologique derrière. Et pourtant, Le Drenche repose sur un concept simple, mais particulièrement novateur dans le petit monde médiatique. A chaque grande question d’actualité développée, Le Drenche offre un contexte simple, factuel, court et précis, pour savoir de quoi on parle, mais également deux tribunes d’experts d’avis opposés, pour mieux aider le lecteur à se forger son opinion. Et pour que les sujets ne tombent pas à côté, les lecteurs(rices) les plus assidû(e)s sont invité(e)s à participer au comité de rédaction qui se tient… sur Facebook.

S’informer et se faire une opinion éclairée

Voxe

Chez Voxe, la pédagogie est mise au service de l’engagement des jeunes générations grâce à plusieurs outils :

  • Le VoxeBot, une intelligence conversationnelle pour mieux décrypter le débat public et ainsi, pourquoi pas, passer à l’action
  • Un comparateur de programmes électoraux (19 pays)
  • La Voxe Academy qui offre des ateliers d’éducation civique et politique pour se former et comprendre les enjeux du débat public.
  • Une newsletter pour les curieux de la civic tech : HappyDemocracy.

Voxe repose également sur une communauté de bénévoles qui oeuvrent dans 5 villes de France pour organiser des débats publics afin d’expliquer des enjeux complexes et répondre aux questions des plus jeunes (les fameux millenials) pour faciliter leur engagement dans la vie citoyenne.

Discuter avec le chatbot de Voxe

Demodyne

Demodyne es un outil de démocratie « réelle », et non représentative, qui vise à optimiser la prise de décision collaborative et la coordination des actions dans une communauté. Gratuit et open source, Demodyne permet aux citoyens et aux élus de co-construire les programmes d’action publique. Les premiers proposent, les seconds priorisent. Sur le même modèle ou presque, on peut aussi citer Civocracy, Keyclic (ex-Jaidemaville) ou encore Voxmapp.

Co-construire les programmes publiques de votre ville/région

Les Co-citoyens

Les Co-citoyens accompagnent les initiatives citoyennes en Île-de-France grâce au financement participatif. Plateforme numérique, mais également association et communauté d’entraide, les Co-citoyens permet au grand public de soutenir collectivement une idée ou un projet.

Financer une (des, soyons fous) initiative(s) citoyenne(s)

Pour découvrir encore plus d’outils CivicTech (et non uniquement français comme ici), rendez-vous sur Démocratie Ouverte.

Et puis, on ne l’oublie pas (ce n’est pas français, c’est même GAFA, on sait) mais il y a toujours ces bons vieux Google Forms.

Par

Anais Richardin

04 décembre 2018 / 09H00
mis à jour le 05 décembre 2018
Nos Articles les plus lus
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge