15 janvier 2019
15 janvier 2019
Temps de lecture : 2 minutes
2 min
7876

Les entreprises doivent-elles encore miser sur le Big Data ?

Non, le Big Data n'est pas mort ! Les entreprises l'utilisent même comme une technologie pivot, leur permettant non seulement d'accélérer commercialement mais surtout de monter en compétences sur d'autres technologies plus poussées comme l'intelligence artificielle.
Temps de lecture : 2 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Est-il encore nécessaire de parler de Big Data ? Utilisé par les entreprises depuis plusieurs années et amplement traité par les médias, le sujet n'est-il pas complètement épuisé ? Loin de là, selon le baromètre réalisé par l'EBG, en partenariat avec Micropole et Qlik, qui souligne que pour 66% des répondants, le Big Data permet (toujours) de créer de nouvelles opportunité business. Cet objectif arrive en tête devant une meilleure compréhension du client de son parcours (65% des réponses) et l'amélioration de la performance opérationnelle (59%). Le filon reste donc intéressant pour les entreprises !

"Passées les premières années de découverte et de buzz sur le Big Data, les entreprises ont maintenant suffisamment de maturité sur leurs données et leurs usages pour qu’il y ait une convergence entre les belles idées business, les technologies et l’infrastructure, souligne Emmanuel Manceau, Directeur Data Intelligence & Big Data chez Micropole. La disponibilité d’algorithmes puissants et gourmands, la montée en puissance des solutions cloud et la libération des mentalités conduisent à de plus en plus d’infrastructures hybrides qui concilient performance, économie et sécurité. Mais nous n’en sommes encore qu’au début de l’histoire…"

Beaucoup d'argent mais peu de compétences

Surtout, les entreprises mesurent à quel point le Big Data peut les aider à monter en compétences sur d'autres technologies, à commencer par l'intelligence artificielle (75% des réponses). Les chatbots (43%) et l'IoT (41%) sont également cités comme faisant partie des opportunités ouvertes par la maîtrise du Big Data. Des technologies de pointe, gourmandes en investissements. Il n'est donc pas étonnant que les sondés disent y consacrer des budgets conséquents : plusieurs centaines de milliers d’euros pour 28,5% des personnes interrogées et même plusieurs millions d’euros pour 27% des répondants.

Néanmoins, la mise en place de politiques Big Data au sein des entreprises se heurte encore à certains écueils, le manque de compétences en interne étant le principal, cité par 54% des répondants. Il distance de peu les difficultés à mesurer le ROI (47%), une problématique d'autant plus cruciale que les budgets alloués sont, on l'a vu, importants. Il faut néanmoins souligner que les répondants semblent satisfaits du soutien apporté aux projets Big Data par leur direction et les équipes IT, ces écueils étant les derniers cités !