Actus#Concours
20 février 2019

Entrepreneures des Fintechs, participez au nouveau programme Willa !

L'accélérateur Willa, anciennement Paris Pionnières, lance avec son partenaire Rothschild & co un nouveau programme axé sur le secteur des Fintechs. Les candidatures, qui ouvrent ce mercredi, courent jusqu'à fin avril.

Comment doper l’entrepreneuriat chez les femmes et la mixité dans l’innovation ? Plutôt que de s’attaquer à la globalité du problème de représentativité de ces dernières, l’accélérateur Willa a décidé de mettre l’accent sur certains secteurs en particulier. Adossée au Tremplin, la structure d’accompagnement a déjà lancé les Sprinteuses, programme dédié à l’innovation dans le sport. Puis, plus récemment, c’est avec l’incubateur de startups de Paris-Saclay, IncubAlliance, que Willa proposait en janvier un bootcamp de 3 jours aux doctorantes, chercheuses et étudiantes de master du campus avec un projet entrepreneurial, souhaitant ainsi encourager les femmes à investir la Deeptech.

Aujourd’hui, c’est au secteur très masculin de la Fintech que Willa s’attaque. Quelle entrepreneure sommes-nous en mesure de citer lorsqu’on pense aux Fintechs ? Hormis la très médiatisée Céline Lazorthes, peu de noms surgissent naturellement. Et c’est bien pour endiguer ce problème et féminiser cette voie que Willa s’est associé à Rothschild & Co pour son nouveau programme “Willa Women in Fintech x Rothschild & Co”. L’objectif ? Rééquilibrer le taux de 90% d’hommes à la tête d’une Fintech (selon l’Etude réalisée par France FinTech, Roland Berger et Arkéa, dont les chiffres officiels seront publiés en avril 2019) et offrir aux femmes les clés pour percer. 

Un appel à projets national

« Il y a un hiatus dans le secteur des Fintechs et il fallait que l’on s’y attaque. C’est peut-être ambitieux mais nous cherchons à accompagner entre 5 et 7 femmes. Nous lançons aujourd’hui un appel à projets national pour voir si vraiment il y a si peu de femmes que ça dans le secteur« , explique Marie-Virginie Klein, vice-présidente de Willa.

Willa, habitué à accompagner les projets early stage, élargit pour l’occasion le spectre de ses recherches et s’adresse également aux projets plus construits, avec l’idée de « faire une suite de programme avec Paris&Co et le Swave. Les lauréat·e·s commenceraient ainsi leur formation chez Willa pendant les quatre premiers mois avant de poursuivre avec le Swave« .

100 heures d’accompagnement

Pendant ces quelques mois d’accompagnement, les équipes, ou les solopreneures, seront hébergées gratuitement chez Willa et soutenues par des mentors de Rothschild & Co. « Nous serons conseil, nous participerons au coaching sur des thèmes tels que « comment écrire une equity story », « comment écrire un business plan », « comment structurer un tour de table » etc. » explique Virginie Lazès, associée chez Rothschild & co. Les startups auront ainsi accès à plus de 100 heures d’accompagnement individuel, en co-développement ou collectif et pourront bénéficier des événements et des offres de la communauté Willa.

Les candidat·e·s ont jusqu’au 28 avril pour répondre à l’appel à candidatures. En juin, un jury composé de professionnels du secteur (Rothschild & Co, Willa, institutions partenaires et Maddyness) sélectionnera cinq startups selon les critères suivants :

  • une idée innovante dans la fintech, l’assurtech, la regtech, les services de paiement, de financement, d’investissement et d’épargne, etc.
  • portée par une femme / une équipe motivée
  • un projet scalable
  • un business model viable
Je postule !