Maddyness

Les informations de l’écosystème à retenir ce 20 mars 2019

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Les informations de l’écosystème à retenir ce 20 mars 2019

Pepper Pepper Pepper
1362 - trending  |  
Comments
Par Antoine Boudet - 20 mars 2019 / 16H00 - mis à jour le 20 mars 2019

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations de l'écosystème entrepreneuriat et innovation à côté desquelles il ne fallait pas passer.

La junior études de l’Edhec s’allie à EcoTree pour sensibiliser ses entreprises partenaires

Le cabinet de conseil étudiant Edhec Junior études passe au vert. C’est à l’occasion de son cinquantième anniversaire que la junior-entreprise créée en 1969 a annoncé un partenariat avec la startup bretonne EcoTree. Cette association permettra à l’EJE de repenser son mode de développement et sensibiliser les entreprises partenaires à la réduction de leur empreinte carbone. Concrètement, cette collaboration permettra de planter chaque année 240 arbres en France et ainsi absorber 7,2 tonnes de CO2 par an. Un fonds de développement dédié à la question écologique a également été créé.

Monop’ et la startup Bon & Brut facilitent l’accès aux produits du terroir en ville

Trouver des produits frais alors qu’on vit en plein coeur d’une métropole peut se révéler périlleux. C’est pour résoudre ce problème que monop’, le réseau de proximité du groupe Monoprix, vient d’annoncer un partenariat avec la startup Bon & Brut. Celui-ci permet aux consommateurs de commander directement auprès d’artisans-producteurs en passant par l’application éditée par la startup, sans minimum d’achat ni frais de port, et de se faire livrer dans l’un des 44 magasins monop’ situés à Paris et en Île-de-France. Bon & Brut vérifient la qualité des produits vendus, grâce à une grille précise de critères. L’idée est de proposer des aliments absents de l’offre présente en centre-ville, représentatifs du savoir-faire traditionnel typiquement français. Une vente thématique est également proposée tous les 15 jours afin de mettre en avant une région ou un producteur. Une bonne manière de soutenir l’artisanat et la production française.

La high tech lyonnaise a désormais son lieu totem

La high tech lyonnaise a désormais son lieu totem : une halle métallique du 19e siècle magnifiquement réhabilitée qui commencera à accueillir à compter du 1er avril de jeunes entreprises technologiques à fort potentiel. Sur ses 5300 mètres carrés, H7 accueillera en vitesse de croisière quelque 70 startups, a indiqué son président Cédric Denoyel, en marge d’une présentation du lieu à la presse. Dans un premier temps, 47 ont été sélectionnées : des entreprises de 2 à 30 salariés, générant déjà de l’activité commerciale et susceptibles de connaître une forte croissance. « Nous avons la chance d’avoir à Lyon un écosystème foisonnant. H7 va contribuer à la structuration de ce foisonnement et permettre aux startups d’accélérer », s’est félicité l’ancien patron de Cegid Patrick Bertrand, en y voyant « un symbole du fait que l’écosystème lyonnais a franchi une étape ».

Après 11 millions d’euros de travaux, le lieu offre désormais 3000 m2 d’espace de bureaux et de coworking, 1500 m2 d’espaces de réception privatisables et un « food court » accessible à tous. Ouvert 24 heures sur 24, H7 disposera de 350 postes de travail, contre plus de 3000 pour son équivalent parisien, la Station F. Ce projet était porté par la métropole de Lyon et la région, qui en ont confié l’exploitation à un consortium formé par l’organisateur de concerts Arty Farty, le groupe spécialiste de l’économie sociale SOS et le fonds Axeleo, bientôt rejoints par l’association Lyon French Tech. H7 disposera d’un budget d’environ 2,5 millions d’euros par an, dont 20% à 30% proviendront de la location d’espaces événementiels. Le lieu sera officiellement inauguré du 13 au 15 mai.

Maddyness avec AFP

ZeBox rejoint la Cité de l’Innovation et des Savoirs Aix-Marseille

Ambitieux projet que cette Cité de l’Innovation et des Savoirs Aix-Marseille (CISAM), inaugurée le 13 mars. Cet espace entièrement dédié à l’entrepreneuriat et au développement de projets innovants réunit différentes structures régionales : on peut compter sur Obratori, le startup studio de l’Occitane ainsi que sur l’accélérateur M de la Métropole Aix-Marseille-Provence mais aussi sur ZeBox, l’incubateur international fondé par Rodolphe Saadé.

Ce dernier accélérateur accompagne depuis 2018 de futures pépites de quatre secteurs différents : celui du transport, de la logistique, de la mobilité et enfin de l’industrie. Des domaines qui portent différentes innovations technologies de pointe comme l’IA, la VR/AR, la blockchain, l’IoT, la robotique ou encore la cybersécurité. Deux programmes d’accélération sont proposées aux entreprises cibles : un premier permettant d’accompagner 15 startups sur une période de 12 à 15 mois, un second en capacité d’accueillir et booster 8 startups pour une durée de 8 mois. L’incubateur ZeBox pourra ainsi profiter des 1000 m2 qu’offre cette nouvelle Cité marseillaise.

Par

Antoine Boudet

20 mars 2019 / 16H00
mis à jour le 20 mars 2019
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge