Maddyness

Brigad lève 6 millions d’euros pour proposer une solution plus vertueuse que l’intérim

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Brigad lève 6 millions d’euros pour proposer une solution plus vertueuse que l’intérim

Pepper Pepper Pepper
5884 - piping hot  |  
Comments
Par Ny Ando Randrianarisoa - 07 mai 2019 / 07H00

La plateforme qui met en relation des indépendants et des établissements dans les domaines de l'hôtellerie-restauration et désormais du retail et de la vente, a réalisé une série B menée par Serena.

Brigad accélère dans le recrutement, secteur dans lequel l’offre et la demande peinent à s’équilibrer. Après plusieurs levées de fonds réalisées depuis sa création en 2016, pour un montant total de 3,3 millions d’euros, notamment auprès de 50 Partners, Square Capital et Leap Ventures, la startup Brigad a bouclé une nouvelle augmentation de capital de 6 millions d’euros auprès de Serena, du business angel Jérôme Caille, CEO de House of HR, et encore une fois de Leap Ventures. Une levée qui lui permettra d’assurer sereinement son expansion nationale et internationale mais aussi la diversification de son offre, à l’origine spécialisée dans l’industrie de l’hôtellerie-restauration, aux métiers du retail et de la vente. Pour soutenir ces projets, l’entreprise envisage de recruter cinquante collaborateurs.

« Ce nouveau tour de financement prouve qu’il est possible de faire rimer forte croissance et plateformes avec responsabilité et que le modèle de Brigad a de beaux jours devant lui, se réjouissent Florent Malbranche et Jean Lebrument, cofondateurs de Brigad. Serena et nos actionnaires historiques nous donnent ainsi les moyens de développer une nouvelle forme de travail qui s’impose peu à peu comme une alternative plus rapide et plus équitable que les modèles traditionnels comme l’intérim. »

Créer de la valeur pour les intérimaires

En effet, le secteur de l’hôtellerie-restauration, secteur historique de Brigad, ne constitue pas une opportunité pour les travailleurs, et ce malgré le chômage actuel et les besoins du secteur en main d’oeuvre : la précarité et les pratiques à la limite de la légalité de certains employeurs freinent le recrutement. Face à cela, Brigad a fait le choix d’offrir des formations gratuites, un système de protection – assurances, mutuelles, garanties locatives – tout en conservant la flexibilité qu’apprécient de nombreux talents du secteur. De plus, la plateforme se targue de pouvoir proposer des missions particulièrement rémunératrices qui permettent au Brigader de gagner 10 à 20% net de plus qu’en moyenne.

La plateforme propose aux établissements des travailleurs qualifiés, après avoir ciblé de manière rapide et automatisée les profils qui s’adaptent à leurs besoins spécifiques et ponctuels, allant de quelques heures à quelques jours. Ainsi, Brigad revendique de satisfaire 85% des demandes en moins de cinq minutes. De plus, la plateforme s’occupe de l’ensemble des contraintes administratives et de la sécurisation du paiement. Un écosystème solide qui optimise les attentes et semble contenter les deux parties : Brigad a ainsi réalisé 40 000 mises en relation en 2018 et prévoit d’en satisfaire plus de 120 000 en 2019.

Pour cela, les 50 recrues poursuivront l’amélioration du produit et de nouveaux outils prédictifs devraient également être mis en place pour améliorer la fluidité de la mise en relation entre Brigaders et établissements. « Brigad a repéré un changement massif sur le marché des « cols bleus » et a rapidement identifié leurs besoins de flexibilité et de liberté. Nous croyons fermement en l’équipe pour changer le cours des choses et participer à l’avenir du travail à travers un véritable parcours professionnel pour les travailleurs », explique Kamel Zeroual, Partner chez Serena. Les investisseurs soutiendront également la jeune pousse dans le renforcement de ses perspectives commerciales à Paris, Lyon, Bordeaux, Nantes et Marseille mais aussi à l’international.

Par

Ny Ando Randrianarisoa

07 mai 2019 / 07H00
mis à jour le 30 avril 2019
Journaliste web et étudiante en culture et métier du web
Articles les plus lus du moment

Haroun : "On est en train de devenir des abrutis finis"

Technologies
Par Anais Richardin - 14H00mardi 16 juillet 2019
Next

Comment j’ai planté ma startup

Entrepreneurs
Par Celine Deluzarche - 08H00mercredi 17 juillet 2019
Next

Entrepreneur·e·s, comment mieux gérer votre temps ?

Entrepreneurs
Par Mickaël Cabrol et Hubert Reynier - 09H00mercredi 10 juillet 2019
Next

8 sites à connaître pour trouver son freelance

Business
Par Maddyness - 08H00vendredi 19 juillet 2019
Next

Attribuer des BSPCE aux membres du board, c’est (désormais) possible !

Finance
Par Thomas Buffin et Tanguy Dubly - 11H00jeudi 11 juillet 2019
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge