Portfolio#fintech
4 juin 2019

Le robot comptable Georges boucle une deuxième levée de 10 millions d’euros

Après un premier tour bouclé auprès de Kerala et Fast Forward, la startup Georges a convaincu Alven de soutenir sa croissance.

Georges est doux, Georges fait souffler un vent de fraîcheur sur la comptabilité parce que Georges est franchement pratique. Et Georges a bien grandi ! Il y a à peine plus d’un an, l’expert comptable dématérialisé Georges levait un million d’euros pour se lancer dans l’automatisation de la comptabilité des professionnels libéraux. Quatorze mois plus tard, sa bourse s’alourdit de 10 millions d’euros supplémentaires, levés auprès d’Alven. Un deuxième tour de table impressionnant qui confirme que la jeune pousse voit grand.

« Nous avons été impressionnés par la vitesse et la qualité d’exécution de toute l’équipe Georges depuis notre premier investissement fin 2017, atteste Marc Laurent de Kerala Ventures. Ils ont réussi en l’espace de 14 mois à multiplier par près de 40 leur base utilisateurs tout en conservant un niveau de satisfaction extrêmement élevé. » La jeune pousse s’adresse désormais à tous les indépendants afin de faciliter leur comptabilité. « Le robot comptable récupère et analyse automatiquement les transactions bancaires grâce au machine learning pour générer la comptabilité sans effort, explique Georges. En fin d’année, l’application remplit automatiquement toutes les déclarations fiscales avec une télétransmission en un clic. » Une simplification radicale qui permet aux entrepreneurs de gérer leur comptabilité vingt fois plus rapidement qu’avec un logiciel traditionnel et à un coût environ cinq fois moindre que par un cabinet comptable, affirme la startup.

Et Georges ne compte pas s’arrêter là. La jeune pousse lyonnaise renforce ses équipes avec une quarantaine de recrutements afin de constituer une task force de data scientists et de développeurs. Sa mission ? Adapter le robot à de nouveaux marchés, notamment européens. Car Georges en est convaincu : il peut être le leader de ce marché qui pèse 50 milliards d’euros.