La CGT lance sa propre application pour mesurer le bien-être au travail

La CGT a développé sa propre application qui utilise les réponses des salariés pour évaluer leur souffrance au travail et les aider à améliorer leur bien-être.

L’Ugict-CGT, syndicat CGT des cadres ingénieurs et techniciens, lance en partenariat avec l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) une application visant à évaluer la souffrance au travail pour « sortir du déni« , a-t-on appris mardi auprès du syndicat. Baptisée « le numérique autrement« , cette application permet aux salariés de répondre individuellement et anonymement à une série de questions portant sur quatre thématiques (exigence, autonomie, soutien, reconnaissance), en relation, notamment, avec les évolutions du travail liées au numérique, a expliqué à l’AFP Jean-Luc Molins, secrétaire général du syndicat.

Extraites et analysées, les données permettent ensuite de « mettre en lumière les éventuelles dégradations des conditions de vie et de travail qui pèsent sur le collectif de travail (…), et de dresser un état des lieux objectif, partagé, soit en vue d’une négociation d’entreprise, soit d’une action syndicale« , a expliqué à l’AFP Jean-Luc Molins, secrétaire général du syndicat. L’enjeu, selon lui, « est de rompre avec les dispositifs de façade et de papier glacé, en décalage complet avec le vécu de terrain« , car, ajoute-t-il, « au lieu de remettre en cause leur management, les directions s’enferment souvent dans le déni; elles axent leur communication sur l’individu et sa supposée fragilité, ou chargent individuellement l’encadrement, afin que l’organisation du travail, le système en place, ne soit jamais remis en cause« .

Développée par un ingénieur de Microsoft, Matthieu Trubert, représentant CGT du personnel, cette application est actuellement testée dans une « dizaine d’entreprises« , selon Jean-Luc Molins. Elle sera présentée officiellement lors de la Digital Week à Nantes en septembre. L’Ugict-CGT, pionnière en matière de réflexion sur la révolution numérique et le droit à la déconnexion, a édité plusieurs outils en ligne afin d’aider aux négociations sur les conditions de travail dans les entreprises, et propose des formations sur le sujet.