Actus#International
13 juin 2019

Dentsu et Fast-Track sont à la recherche d’une pépite européenne pour l’implanter au Japon

Le groupe publicitaire et l’accélérateur de startups européennes en Asie s’allient pour sourcer les scaleups européennes, avec un intérêt particulier pour les pépites françaises, qui souhaitent accélérer leur développement international.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Scaleups françaises, le Japon vous tend les bras ! Fast-Track, l’accélérateur de startups européennes en Asie, annonce un partenariat exclusif avec Dentsu, la plus grande agence de publicité au monde, née au Japon, pour sourcer les entreprises les plus innovantes du vieux continent et surtout de l’Hexagone. « Ils travaillent habituellement majoritairement avec les États-Unis et Israël, mais ça fait maintenant 10 ans qu’on leur parle de la France comme d’un énorme potentiel tech et le travail de la French Tech ainsi que la promotion que fait Emmanuel Macron de l’écosystème a accru leur intérêt. Ils sont dorénavant tournés vers chez nous », explique Alexandre Olmedo, cofondateur de Fast-Track.

Des secteurs où les Japonais sont peu présents

Dentsu recherche dès maintenant des jeunes pousses spécialisées dans les domaines de la data, de l’éducation, du content marketing, du e-commerce et de la blockchain. « Les Japonais sont humbles, quand ils ne savent pas faire quelque chose ils n’ont pas de problème à aller chercher à l’extérieur. Ils cherchent donc des entreprises avec qui sceller des partenariats », détaille Alexandre Olmedo. Autre critère, les scaleups candidates doivent déjà réaliser entre 20 et 50 millions de chiffre d’affaires. Dentsu est une très grosse structure avec la culture d’entreprise qui va avec, elle a donc du mal à adapter ses process pour collaborer avec des startups encore trop peu matures.

Une fois les candidatures reçues, Fast-Track et Dentsu pré-sélectionneront 10 entreprises pour participer à un roadshow parisien qui se déroulera courant octobre. Parmi elles, trois devront présenter leur stratégie pour le marché japonais et leur impact pour aider les clients de Dentsu à innover. Le gagnant remportera un financement à hauteur de 50 000 euros pour un premier pilote au Japon en amont des Jeux Olympiques de 2020 qui se dérouleront à Tokyo. « Cet événement mondial sera pour eux une vitrine, ils veulent montrer beaucoup d’innovations, qu’ils se transforment et qu’ils trouvent de nouveaux modèles », affirme le cofondateur de l’accélérateur.

Un marché énorme avec lequel construire des ponts

Dans ce contexte, la startup sélectionnée sera assurée d’une belle mise en avant. Mais celle-ci ne sera pas la seule à profiter de ce partenariat, « les finalistes auront également l’opportunité de décrocher des projets pilotes », ajoute le spécialiste de Fast-Track qui assure vouloir construire « un vrai pont entre la France et le Japon » et inscrire cette démarche dans le long terme.

« Le Japon est le deuxième plus gros marché d’Asie et le troisième plus important marché du monde en publicité. Pour des entreprises comme Google ou Salesforce c’est même le plus gros marché asiatique. Une présence là-bas aura obligatoirement un énorme impact pour une scaleup française. Surtout qu’une fois présent au Japon, on peut conquérir n’importe quel pays d’Asie », assure Alexandre Olmedo. L’Empire du soleil levant est en effet un marché très fermé où il est compliqué de s’implanter. Difficulté qui diminue considérablement avec un partenaire local aussi puissant que Dentsu. Rappelons que ce sont eux qui ont lancé Facebook dans le pays…

Article écrit par Antoine Garbay
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER