Portfolio#Mobilité
26 juin 2019

Le groupe SNCF se lance dans l’investissement direct avec 574 Invest

Le groupe public ferroviaire lance un nouveau fonds d’investissement doté de 160 millions d’euros. Le but ? Renforcer l’écosystème des startups de la mobilité, trouver des axes stratégiques de développement de ses infrastructures et proposer de nouveaux services aux clients.

La mobilité est « la colonne vertébrale » de nombreuses autres activités telles que l’emploi, la culture, l’éducation etc. Christophe Fanichet, directeur général de 574 Invest, le nouveau fonds d‘investissement du groupe SNCF, en est convaincu. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’un des plus importants acteurs mondiaux de transport de voyageurs et de logistique de marchandises a lancé ce tout jeune outil de financement : afin de faire émerger un écosystème de startups et d’entreprises innovantes au service de ce secteur d’activité. 

La relation entre le groupe SNCF et les jeunes pousses n’est pas nouvelle (l’entreprise publique est présente au sein de quatre gestionnaires de fonds et son portefeuille compte déjà plus de 300 startups avec qui elle collabore au quotidien), mais la volonté de la direction est dorénavant d’aller au-delà et d’investir en direct. D’ailleurs, d’ici 2020, 574 Invest intégrera l’ensemble des fonds existants du Groupe SNCF. 

Développement durable et optimisation des assets

« Notre mission est d’apporter à chacun la liberté de se déplacer facilement tout en préservant la planète », explique Christophe Fanichet en expert de la culture d’entreprise – avant de prendre la tête de ce nouveau fonds, il a été directeur de la stratégie, directeur des Intercités, directeur de cabinet de Guillaume Pepy et directeur de la communication du groupe. « Nous serons donc très attentifs aux démarches qui s’inscrivent dans le cadre d’un développement durable », poursuit-il. Autre souhait du groupe : valoriser ses assets. « Nous avons 30 000 kilomètres de voies de chemins de fer et quelques 3000 gares, nous sommes certains que les startups peuvent nous aider à les optimiser », raconte le pilote du fonds.

Dès lors, 574 Invest portera particulièrement son attention sur les secteurs de la mobilité, évidemment, mais aussi du numérique, de l’IoT, de la blockchain, du big data, sur les solutions de plateformisation et les offres de services. Si le fonds a majoritairement vocation à prendre des participations dans des startups qui pourront directement travailler avec sa maison-mère, quelques 20 % des investissements seront faits au sein de structures ne répondant pas à un besoin direct de l’entreprise de transport, mais dans lesquelles elle croit. Une partie, très largement minoritaire, sera également réservée à des initiatives intrapreneuriales. « En conclusion, nous sommes un fonds public, notre raison d’être est avant tout d’œuvrer au développement stratégique du groupe SNCF et du secteur de la mobilité.», assure Christophe Fanichet. 

Investissement et accompagnement

574 Invest se positionne donc ici en partenaire des entrepreneurs : la SNCF sera ainsi en capacité d’investir, en cycle court, directement dans des startups ou PME pour accélérer leur développement. Le but est à la fois d’enrichir les compétences du groupe tout en permettant à de jeunes acteurs de se développer et d’enrichir le secteur de la mobilité.

Au-delà d’un simple investissement financier, des expertises et des compétences seront mises à disposition des startups, afin de leur transmettre l’expérience industrielle du groupe.

Le fonds débute sa mission avec un objectif de deux à trois investissements par an. « Les premiers en France, on ouvrira l’Europe ensuite », prévoit son directeur qui souhaite que le groupe SNCF prenne toute sa place  dans l’écosystème du futur de la mobilité. 

Maddyness, partenaire média de SNCF