Actus#fashiontech
22 juillet 2019

Fin 2020, la Caserne rassemblera créateurs de mode durable et startups

Au coeur du 10ème arrondissement parisien se nichera, fin 2020, un lieu totem de 4000 mètres carrés dédié aux créateurs de mode et aux startups de la FashionTech.

La fast fashion n’a plus la cote. Cette mode à répétition, qui impose aux grandes marques de sortir de multiples collections par an pour coller au mieux aux dernières tendances, avec des pièces à prix cassés, incite les consommateurs à renouveler leur garde-robe en permanence, au détriment des travailleurs de l’ombre et de la planète. L’effondrement du Rana Plaza, au Bangladesh en 2013, avait fait prendre conscience à l’industrie de la dangerosité de ces dérives. Et la prise de conscience écologique de ces dernières années a accéléré la transition entre la fast et la slow fashion, une mode qui met en avant la qualité des matières et l’éthique des processus de fabrication.

Rien d’étonnant donc, à ce qu’un projet d’accélérateur dédié aux marques de mode durable émerge. La Caserne deviendra, dès fin 2020, un lieu totem pour les créateurs et créatrices nouvelle génération grâce à quelque 4000 mètres carrés mis à leur disposition. C’est dans l’ancienne caserne de pompiers Château-Landon, au coeur du 10ème arrondissement parisien, que se niche ce futur havre de création. Désaffectée depuis 2005, elle connaîtra une seconde vie dès la fin des travaux de réhabilitation en cours.

À terme, le lieu sera principalement dédié aux créateurs et créatrices, avec la possibilité de louer des espaces – à raison de 400 euros HT par mètre carré par an – pour développer leur marque et bénéficier des nombreux services proposés par La Caserne : showroom de matières responsables, FabLab avec la possibilité de tester la durabilité des produits créés, studio photo… À la tête de la structure, on trouve Maëva Bessis, actuellement directrice adjointe de L’Exception, concept store présentant les créations de designers français. « Les créateurs ont envie de prendre le tournant écologique, explique celle qui est au quotidien aux côtés de ceux qui font la mode. Mais ils n’ont pas forcément le temps de se pencher là-dessus ou ne savent pas comment intégrer la dimension écologique à leur projet. La Caserne les aidera à procéder à cette transition. »

Pas question de laisser l’innovation en-dehors de ce nouvel espace ! « La mode ne s’inventera pas sans innovation« , prévient la directrice de la structure. C’est pourquoi près de 1800 mètres carrés seront réservés aux startups de la FashionTech qui pourront louer des postes dans un espace de coworking à partir de 400 euros la place. « Elles pourront travailler en direct avec les créateurs de la Caserne« , se réjouit Maëva Bessis. Une collaboration gagnant-gagnant qui doit permettre à tous de gagner en visibilité grâce à un axe de développement majeur porté par la Caserne : la création de contenus, portée par un site internet et un magazine, avec un budget médias conséquent.