Actus#MaddyCrowd
27 juillet 2019

Viteego aide les entrepreneurs à trouver un assistant pour les épauler

Les entrepreneurs solos savent combien il est difficile de trouver le bon assistant pour les décharger d'une partie de leurs tâches. Viteego souhaite les aider dans cette mission.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

C’est une problématique que connaissent de nombreux entrepreneur·e·s, notamment celles et ceux qui entreprennent seul·e·s. Submergés par les projets, ils et elles souhaitent déléguer un certain nombre de tâches, sans avoir toujours la possibilité – au moins dans un premier temps – de créer un poste dans leur société. La solution ? Trouver un·e assistant·e qui peut les décharger ponctuellement. Mais comment, alors, trouver quequ’un de confiance à qui laisser la main sur son business ?

La question est suffisamment sérieuse pour mériter la réponse d’une startup. C’est pourquoi Viteego a lancé une plateforme sur laquelle les entrepreneur·e·s peuvent poster leurs annonces afin de trouver l’assistant·e qui leur corresponde et, de l’autre côté, les assistant·e·s – qui n’ont de virtuel que le nom – peuvent y piocher leurs missions. Tout cela se fait à distance. Le principe est simple : l’entrepreneur·e poste sa demande et Viteego sélectionne les assistant·e·s à partir des critères (taux horaire, compétences, localisation…) pré-remplis. Après quelques tests, notamment pour vérifier que l’assitant·e soit bien francophone, la plateforme pousse les profils adaptés à l’entrepreneur·e.

Viteego agit en tiers de confiance

L’assistant·e fixe seul·e ses tarifs et l’entrepreneur·e est alors libre d’accepter ou non la délégation de mission sur cette base. Si l’inscription à la plateforme est gratuite pour les deux parties, Viteego prélève une commission de 15% sur le montant des prestations déléguées via le service. Comme pour le covoiturage, l’assistant·e ne reçoit son paiement qu’après la validation de son travail par l’entrepreneur·e, la plateforme agissant alors en tant que tiers de confiance.

Les missions proposées peuvent être diverses : coaching, prospection commerciale, secrétariat, service client… Autant de tâches qui peuvent être réalisées à distance mais aussi par des travailleurs handicapés. « Cela tient beaucoup à coeur de la cofondatrice de Viteego, Jennifer Lemaire, qui lutte depuis plusieurs années afin d’aider son petit frère à rejoindre une structure véritablement adaptée à son handicap« , précise la campagne de financement participatif, lancée il y a quelques semaines sur KissKissBankBank et qui doit permettre à Viteego de prendre son envol. La startup recherche 1000 euros d’ici le 4 août prochain et propose aux entrepreneur·e·s, via les contreparties, de découvrir ses services.

Soutenir Viteego
Article écrit par Geraldine Russell
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER