Maddyness

Prix start-up EDF Pulse 2019 : votez pour votre startup préférée !

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

Prix start-up EDF Pulse 2019 : votez pour votre startup préférée !

Pepper Pepper Pepper
6609 - on fire  |  
Comments
Par Maddyness, avec EDF Pulse - 26 août 2019 / 11H00

Depuis 2014, les Prix start-up EDF Pulse mettent en avant des startups françaises et européennes dédiées à l’invention du monde de demain. Cette année encore, ce sont 12 startups finalistes qui ont été retenues dans trois catégories différentes : Bien-être connecté, Territoires durables et Travail 4.0.

Le concours, qui reçoit de centaines des candidatures chaque année (pas moins de 330 candidatures ont été enregistrées pour cette 6ème édition), a d’ores et déjà primé 22 startups. Entre 2014 et 2017, les lauréates ont levé 43 millions d’euros, gage d’innovations prometteuses et de business qui ne le sont pas moins.

Au sein de ce groupe de douze startups retenues se cachent les quatre futures lauréates, dont trois seront désignées par le grand Jury des Prix start-up EDF Pulse, et la dernière par le public. Quelle innovation soutiendrez-vous ? Avant de voter, découvrez les coureurs en lice dans chaque catégorie !

Le Bien-être Connecté

Iot, habitat connecté, santé digitalisée… Nombreux sont les secteurs, qui améliorent, grâce à leurs solutions, le bien-être au quotidien. C’est pour cela que les Prix start-up EDF Pulse ont voulu cette année mettre l’accent sur cette grande tendance en invitant les startups de ce domaine à postuler au concours, pour en retenir quatre.

1. Grapheal, la technologie au service des plaies chroniques

La startup française Grapheal, née en 2019 et comptant à son actif trois prototypes déjà fonctionnels ainsi que 380 000 euros de fonds levés, propose une solution technologique pour aider les patients atteints de plaies chroniques à mieux cicatriser. Le matériel électronique introduit dans les pansements permet à la fois une accélération de la cicatrisation des plaies, mais aussi un suivi en temps réel de l’état de la plaie, pour en informer le personnel soignant à distance. La solution s’adresse en particulier aux personnes âgées, ou aux diabétiques chroniques qui ont des ulcères aux pieds. Elle permet de faciliter la prise en charge médicale à domicile mais aussi à l’hôpital, et d’éviter les nombreuses amputations dues à la multiplication des acteurs impliqués dans le parcours de soin du traitement de ce type de plaies.

2. e-Stella, quand l’IA sauve des foies (et des vies)

Stella Surgical, fondée en France en 2018, a développé e-Stella, une intelligence artificielle capable d’évaluer avec exactitude l’état et la qualité d’un foie humain dans l’optique d’une transplantation hépatique. À l’heure actuelle, l’observation d’un foie humain en vue d’une transplantation ne peut se faire que par l’analyse visuelle d’un chirurgien, des données histologiques et biologiques, avec un haut niveau d’erreurs, et donc un grand nombre de transplantations rejetées. La startup, qui a une levée de fonds en cours de 500 000 euros, permettrait de réduire les 3000 décès par an dus à des transplantations de foie rejetées.

3. TED Orthopedics, l’orthèse connectée pour une meilleure rééducation

Ted Orthopedics, startup créée en 2017, a pour but d’aborder autrement la notion de rééducation en France. L’idée ? Permettre aux personnes dans ce besoin de vivre mieux au quotidien grâce à une solution d’orthèse, une forme de genouillère connectée qui réduit les douleurs des articulations. En France, plus d’une personne sur deux de plus de 50 ans souffre d’arthrose et pourrait donc en bénéficier ! Cette orthèse permet un meilleur suivi du patient qui peut, en complément de séances chez le kinésithérapeute, réaliser ses exercices à domicile de manière autonome, elle diminue les douleurs liées à l’arthrose durablement et sans intervention médicale. La solution offre ainsi une vraie réduction des coûts médicaux liés à ce type de suivi, et s’adresse entre autres aux régions de déserts médicaux.

4. TheraPanacea, pour optimiser le traitement du cancer

La startup française TheraPanacea, fondée en 2017, s’attaque aux résultats d’un constat alarmant : malgré les avancées scientifiques, 17 millions de personnes en France sont touchées par le cancer, et ce nombre ne cesse d’augmenter. Pour multiplier les chances de guérison du cancer, la startup a développé une technologie dans l’imagerie de pointe et une intelligence artificielle capables de proposer une automatisation de traitement dans la chaîne du parcours de soin et de traitement du cancer. Avec 3,5 millions d’euros de levés et 6 commercialisations effectives, la startup aimerait se développer afin d’aider à optimiser le traitement du cancer en France et à l’international.

Les Territoires Durables

La question des territoires est au cœur des problématiques liées à l’innovation : comment construire un monde plus vert, s’adapter à la transformation des usages et des mobilités des citoyens, faire du lien entre les zones urbaines et rurales… Autant de questions auxquelles s’attachent à répondre de nombreux acteurs de l’innovation, à l’image des quatre startups ci-dessous !

1. BeON, le soleil pour tous

Cette startup portugaise est née en 2015 dans un pays ensoleillé. C’est peut-être de là qu’est venue l’idée à BeON de proposer des panneaux solaires accessibles à tous en termes d’installation et de prix, grâce à un système de plug and play. Car bien souvent, l’installation d’un panneau solaire met du temps à être rentabilisé par les économies énergétiques. Avec 1,3 million d’euros levés et une commercialisation effective, la startup entend bien se développer et mettre en lien les personnes dotées de leur solution pour les inviter à partager leur énergie et gérer leurs besoins en électricité de façon totalement autonome.

2. TWAICE, l’optimisation des nouvelles batteries de la mobilité verte

La startup allemande TWAICE, fondée en 2018, s’attaque à l’optimisation d’une solution de plus en plus utilisée au sein, notamment, des nouvelles formes de mobilité urbaine : les batteries Lithium-Ion aussi appelées Li-ion. Si elles sont un facteur clé de la transition énergétique, elles présentent pour autant des défis, en termes de gestion de leur vieillissement par exemple. Un logiciel d’analyse prédictive de batteries basé sur des jumeaux numériques permet de mieux prédire les capacités de ce type de batterie, et ainsi de prévoir une meilleure utilisation. Avec une levée de 3,4 millions d’euros et 4 projets pilotes rémunérés, la startup entend bien être le premier fournisseur d’analyse de batteries Li-ion d’ici 3 ans.

3. SAUREA, pour une pérennisation de l’énergie solaire

Le moteur photovoltaïque autonome, créé en France par SAUREA en 2016, permet une rentabilisation des installations solaires grâce à la conversion directe de l’énergie solaire en énergie mécanique, sans aide électronique pour convertir l’énergie. Le constat :

L’électronique réagit mal aux conditions climatiques difficiles et se détériore rapidement. Pour éviter l’usage de pièces susceptibles de s’user, ce moteur aux cinq brevets se raccorde à un panneau solaire extérieur éclairé en permanence. Ce qui assure alors la pérennité de l’accès aux ressources solaires notamment dans les zones isolées.

4. Le robot Mob-Energy, pour faciliter la recharge électrique dans les parkings

La startup française Mob-Energy, qui s’est développée en 2018, propose une solution de facilitation à tous les gestionnaires de parkings, aujourd’hui légalement obligés d’installer des bornes recharges pour véhicules électriques.

Les bornes fixes sont contraignantes à la fois pour le client (compatibilité des câbles, se garer dans un sens précis…) et pour les gestionnaires (travaux d’installation …). Finies les contraintes avec ce robot, mobile et autonome, qui se connecte directement aux voitures électriques, via un module de connexion quasi-universel de la taille d’une boîte à chaussure. Avec une levée de fonds de 161 000 d’euros, la startup entend bien étendre son activité aux parkings liés aux sites d’entreprises, ou commerciaux, et ainsi aider à accélérer l’électrification de la mobilité urbaine.

Le Travail 4.0

La transformation digitale et énergétique est devenue, ces dernières années, un des enjeux business majeurs pour beaucoup d’entreprises. Simplement, comment prendre un tel virage de manière réellement efficace, et quels sont les nouveaux outils pour permettre aux industriels de se transformer ? Autant de questions auxquelles tentent de répondre ces quatre startups finalistes, en proposant des solutions 4.0 au monde professionnel.

1. GreenWake, sécuriser et verdir les capteurs industriels

GreenWake répond à la problématique des capteurs industriels fonctionnant à piles, qui sont installés dans des zones dangereuses, ou difficiles d’accès, ce qui entraîne des coûts plus élevés quand il s’agit d’entretenir le matériel, et peut même mettre la vie du personnel de maintenance en danger. La startup française fondée en 2016 a donc développé une solution de recharge à ondes radio, qui permet d’alimenter quasiment tous types de capteurs à moins de 100 mètres. La solution offre la possibilité de s’affranchir des piles et des fils d’alimentation, apportant un réel bénéfice environnemental et permettant de renforcer la sécurité de ce type d’infrastructures. La startup aimerait conquérir de nouveaux marchés en nouant des partenariats directs avec des installateurs ou distributeurs.

2. Kheeos

La startup française kheeos a développé une place de marché virtuelle dotée d’un algorithme, permettant d’analyser de manière précise différentes pièces de maintenance, et permettre aux industriels de vendre de manière ultra simplifiée leurs stocks de pièces de matériel inutilisées. Bien souvent, les industriels sont lestés de stocks de pièces dont il est difficile d’estimer la valeur, et qui prennent de la place. L’algorithme permet de reconnaître ces pièces et d’en déterminer des fiches produits et ainsi faciliter la vente de ces dernières. Cette solution représente un moyen de libérer de la place à moindre coût pour les industriels et de s’inscrire dans une transition verte, en offrant à ces pièces une seconde vie plutôt que de les détruire. La startup qui a levé 644 000 euros espère bien être reconnue en France et en Europe d’ici trois ans pour sa place de marché unique.

3. D’un Seul Geste, la réalité virtuelle pour se former aux premiers secours

D’un Seul Geste est une startup française qui a décidé d’allier réalité virtuelle et premiers secours. En effet, la startup créée en 2018 part du constat que, chaque année, près de 50 000 personnes sont victimes en France d’un arrêt cardiaque, alors que seulement 20% de la population est formée aux premiers gestes, contre 95% pour un pays comme la Suède. En mêlant VR et physique, grâce à un mannequin connecté, leur innovation réduit le temps de formation à une heure et permet une mémorisation efficace de gestes réflexes. La start-up a levé 480K € en décembre 2018 et a commencé à commercialiser sa solution auprès des entreprises pour sensibiliser les employés et envisage un déploiement international à court ou moyen terme.

4. WATTALPS, pour des chantiers plus propres

En 2018, la startup française WATTALPS, est partie d’un constat simple : les engins de chantier sont soumis à des restrictions légales de plus en plus fortes, en matière énergétique tout comme sur le plan de nuisances sonores. Comment faire pour permettre au monde du chantier de transformer ses outils en les faisant passer du diesel à l’électrique, dans un environnement de travail qui nécessite résistance et autonomie ? WATTALPS propose une solution basée sur des batteries autonomes dotées d’un refroidissement liquide, qui permet de résister face aux contraintes liées à l’environnement des chantiers. La startup, qui a déjà fait des tests en conditions réelles avec des clients, entend réduire les émissions polluantes liées aux travaux, notamment dans les zones urbaines denses.

C’est donc la dernière ligne droite pour chacune de ces startups finalistes, qui n’attend plus que votre vote pour savoir si elle aura l’honneur d’être lauréate aux Prix start-up EDF Pulse 2019, aux côtés de trois autres startups, le 16 octobre 2019.

Maddyness, partenaire média d’EDF Pulse

Par

Maddyness, avec EDF Pulse

26 août 2019 / 11H00
mis à jour le 27 septembre 2019
Articles les plus lus du moment

Avec PinkJobs, recrutez des femmes et faites des économies !

Finance
Par Anais Richardin - 16H47mardi 05 novembre 2019
Next

Pourquoi le perfectionnisme est l'ennemi de la productivité

Entrepreneurs
Par François Thibault - 19H00vendredi 01 novembre 2019
Next

Le redressement judiciaire, rempart au fail ?

Finance
Par Maddyness, avec Google - 07H05mardi 12 novembre 2019
Next

L’esprit startup dure 3 ans

Entrepreneurs
Par Cedric Mao, cofondateur de Fly The Nest - 08H00vendredi 01 novembre 2019
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge