Portfolio#fintech
5 septembre 2019

Bruno Le Maire propose une réflexion sur une « monnaie numérique publique »

Le ministre de l'économie a esquissé l'idée d'une cryptomonnaie d'État pour contrer les initiatives de plusieurs géants du numérique, Facebook en tête.

Le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire proposera vendredi que soit engagée « une réflexion sur une monnaie numérique publique émise par les banques centrales« , comme il l’a annoncé dans une interview parue jeudi sur le site internet du quotidien La Croix. Une telle monnaie « garantirait la sécurité totale des transactions, leur rapidité, leur simplicité et leur gratuité. Nous pourrions avancer dans cette voie lors des prochaines assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale en octobre« , a précisé le ministre. « En tout état de cause, la France refuse qu’une entreprise privée se dote des moyens de la souveraineté d’un État« , a encore déclaré Bruno Le Maire.

Début juillet, Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), avait déjà prévenu qu’il était « hors de question » de laisser des géants numériques développer des monnaies privées en dehors de toute réglementation, au vu des « risques » induits par de tels projets. Bruno Le Maire a par ailleurs souligné que « la France doit être un grand pays d’innovation financière« , notamment grâce au développement de la blockchain.

« Mais cette innovation ne doit jamais se faire au détriment de la sécurité du consommateur ou de l’épargnant« , a t-il averti au moment où le projet de monnaie numérique Libra, que Facebook prévoit de lancer l’an prochain, suscite de grandes réserves auprès des parlementaires américains. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a pour sa part proposé une devise virtuelle calquée sur la Libra pour remplacer le dollar comme monnaie de réserve mondiale.