Maddyness

GRDF : l’open innovation rend l’entreprise plus agile

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

GRDF : l’open innovation rend l’entreprise plus agile

Pepper Pepper Pepper
3321 - piping hot  |  
Comments
Par Maddyness, avec GRDF - 22 novembre 2019 / 17H00

Pour réussir la 3ème révolution gazière, celle qui verra injecter 100% de gaz vert dans les réseaux à l’horizon 2050, GRDF a pris le tournant de la tech en développant des solutions innovantes. Pour mener à bien cette transformation, elle a choisi la voie de l’innovation participative mais aussi de l’open innovation et de la coopération en fédérant tout un écosystème de startups, de PME et de partenaires.

Créée en 2008, GRDF s’est transformée en injectant plus de collaboration et de dynamisme dans sa politique d’innovation. L’entreprise s’est ouverte à des pratiques largement utilisées par les startups comme les hackathons, les fablabs et le co-développement pour faire émerger rapidement de nouvelles idées ou accélérer des projets. C’est d’abord en interne que ses efforts se sont concentrés, plus particulièrement autour de la démarche « Ki-oZ ».

Ki-oZ, un symbole de l’innovation GRDF 

Depuis 2017, quelle que soit leur localisation géographique et leur fonction dans l’entreprise les salariés de l’entreprise peuvent déposer leurs idées sur une plateforme collaborative, dénommée « Ki-oZ ». Les pairs, les collègues et les experts métiers peuvent rebondir dessus et proposer de les co-développer.
Contrairement au précédent système qui nécessitait de passer par un grand nombre d’étapes pour faire reconnaître son idée (manager, comité local, régional puis national), Ki-oZ casse les silos et rapproche les 12 000 collaborateurs répartis sur tout le territoire. De nouvelles collaborations inter-régionales et inter-métiers se mettent en place et les managers passent du “statut de censeur à celui de coach » explique Jean-Luc Godon, chargé de mission innovation chez GRDF. Ils accompagnent désormais leurs équipes dans le développement de leurs idées. 

GRDF a intégré 6 Gazlabs internes, a noué des partenariats avec des fablabs externes et a créé une Fabrique Numérique (laboratoires de prototypage rapide) pour aider les porteurs de projets à réaliser rapidement une version bêta de leurs idées. « Ces nouveaux outils les aident à suivre et porter leurs idées jusqu’à leur expérimentation et leur mise en œuvre » poursuit Jean-Luc Godon. 

En quelques semaines, les équipes peuvent tester leur innovation sur le terrain, au plus près de leur cible, pour valider qu’elle répond aux exigences de ses futurs utilisateurs. Plus qu’un simple outil, Ki-oZ est devenu un symbole de l’innovation interne de GRDF. Plus de la moitié des effectifs de l’entreprise contribue à cette démarche. 

Chaque année, l’entreprise organise deux compétitions en interne, au niveau régional puis national, autour de thématiques. En 2019 ce sont les enjeux liés à la sécurité industrielle et la prévention santé, les services aux parties prenantes et la RSE qui ont fait l’objet de ces challenges. 

Depuis cette année, les membres du Comex “parrainent un ou deux de ces projets pour les faire émerger plus vite grâce à leurs réseaux et pouvoirs de décision” confie Jean-Luc Godon, fier de voir l’ensemble des dirigeants de l’entreprise impliqués dans cette politique d’innovation.

La démarche Ki-oZ a été plébiscitée à l’externe, recevant le prix Or lors des trophées 2017 de l’Innovation Participative organisés par l’association Innov’Acteurs, et en 2018 le prix Best Pratices en Stratégie et Management de l’Innovation décerné par le Club des Directeurs de l’Innovation.

Mais pour initier de nouvelles idées, GRDF ne se contente pas de stimuler ses équipes mais se tourne aussi vers l’externe. 

L’open innovation pour développer de nouvelles idées 

GRDF sort des sentiers battus pour faire émerger de nouvelles idées. A titre d’exemples, GRDF est partenaire du SIDO, un showroom européen tourné vers les technologies IoT, IA et robotique des entreprises. L’hackathon organisé au cours de l’événement en avril 2019 a permis au distributeur de gaz de faire travailler les participants sur l’apport des nouvelles technologies pour la surveillance et l’entretien des réseaux gaz. 

Depuis 3 ans, le distributeur de gaz est également partenaire de BigUp For Startup, un programme d’appel à projets mettant en relation, en régions, startups et grands groupes. Grâce à ces événements, il a pu nouer plusieurs partenariats notamment avec Virdys, une entreprise spécialisée dans les edtechs. Cette dernière a créé une application pour diffuser de façon plus ludique et pédagogique des informations réglementaires relatives aux métiers exercés chez GRDF, sur les tablettes et les smartphones des salariés concernés. Dans un autre registre, Par Cours et Par Thèmes sensibilisent les jeunes de 15 à 25 ans au métier de technicien gaz via son application OnyXP.

Ces actions s’inscrivent pour le groupe dans “’une démarche pérenne d’ouverture, de co-développement avec des parties prenantes et de partage de valeurs créées” souligne Jean-Luc Godon.

IoT@169 : l’histoire d’un partenariat qui donne naissance à un écosystème 

Parmi les nombreuses avancées technologiques mises en œuvre par GRDF figure la mise en place d’un réseau basse consommation, longue portée sur la fréquence 169MHz, un réseau sans fil destiné aux objets connectés (LPWAN). Des startups et PMI/PME comme Alciom ont également participé au projet en apportant leurs expertises dans le domaine de la radiofréquence.

La solution a d’abord été imaginée pour effectuer, à distance, le relevé des compteurs de gaz des 11 millions de clients de GRDF. 

Après 1 an d’expérimentation des diverses solutions LPWAN existantes sur 4 villes en France et sur les trois fréquences ISM disponibles en France (169MHz, 433 MHz et 868 MHz), et devant l’absence d’une technologie susceptible de répondre à ses besoins de sécurité, bidirectionnalité et fiabilité d’une télérelève radio au pas journalier, GRDF a fait le choix de développer sa propre technologie. La grande longueur d’onde de la fréquence 169 MHz sélectionnée étant particulièrement bien adaptée à des cas d’usage « in-door ».

La technologie développée permet de télé-collecter et télécharger des informations issues et vers les compteurs gaz mais aussi “ de répondre à d’autres cas d’usages dans le domaine de l’IoT, pour la filière gaz comme les chaudières, mais aussi hors filière gaz pour la gestion des villes par exemple” explique Alain Désandré, responsable du domaine Smart Solutions chez GRDF. 

Si le distributeur de gaz envisage déjà d’y recourir pour surveiller certains paramètres de conduite de son réseau de gaz (débit, pression, etc), un transfert de technologie dans le secteur privé est envisagé. Un hackathon a d’ailleurs été organisé au printemps dernier pour trouver d’autres usages possibles. “Les villes ont besoin d’informations sur la disponibilité des places de parking, la gestion de l’éclairage ou encore le taux de remplissage des containers de collecte de verre … ” poursuit Alain Désandré. Autant de cas d’usages qui dessineront la smart city de demain.

Pour promouvoir et développer l’usage de la technologie 169 MHz, GRDF a créé avec deux partenaires, Suez et Sagemcom, l’Alliance Wize, une association internationale loi 1901. Cette technologie a déjà été déployée sur plus de 8 millions de capteurs dans le monde. 

L’adhésion est gratuite pour les startups la première année pour qu’elles puissent “tester la technologie” explique Alain Désandré. En moins de deux ans, l’Alliance a su fédérer plus de 40 partenaires autour de ce projet. “Cet écosystème permet de favoriser la diffusion des connaissances. Si un nouveau capteur est créé, les partenaires sont informés en priorité” souligne Alain Désandré. 

Pour trouver des solutions plus créatives, avoir un temps d’avance et répondre aux enjeux d’avenir, GRDF a compris que la force venait du collectif. C’est d’ailleurs en faisant appel à des partenaires et à des startups qu’elle compte répondre à son défi majeur, à savoir, “accompagner la transition écologique avec un réseau adapté pour distribuer à terme un gaz 100 % renouvelable, en garantissant tout autant la sécurité que la disponibilité aux producteurs et aux clients ” précise Jean-Luc Godon. 

Un nouvel appel à projets sur la collecte de déchets et leur méthanisation a d’ailleurs été lancé début novembre. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 20 décembre prochain et les résultats seront dévoilés lors de la MaddyKeynote les 30 et 31 janvier 2020. 

Maddyness partenaire média de GRDF

Par

Maddyness, avec GRDF

22 novembre 2019 / 17H00
mis à jour le 22 novembre 2019
Articles les plus lus du moment

Operating partner, une seconde vie pour les entrepreneur·e·s

Business
Par Anne Taffin - 21H00lundi 02 décembre 2019
Next

Définir ses valeurs, sa culture. Le tuto comet

Business
Par Yoann Lopez - 18H00jeudi 28 novembre 2019
Next

Squiddy, l’antivol intelligent pour les deux-roues

Technologies
Par Anne Taffin - 10H00jeudi 28 novembre 2019
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge