Actus#EnBref
7 janvier 2020

3 informations pour bien commencer la journée : Dejbox, Wello et Bruno Le Maire

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui : Dejbox, Wello et Bruno Le Maire.

Carrefour rachète la startup Dejbox pour se lancer dans la livraison de repas

Cette année encore, Carrefour a accusé une légère baisse de ses parts de marché. Conscient des difficultés générales rencontrées par les grands hypermarchés, le groupe multiplie les stratégies pour attirer de nouveaux clients. Après une grande campagne de promotion des produits bio et locaux, l’enseigne mise sur une offre de restauration. Pour déployer sa nouvelle stratégie et devenir un “leader de l’e-commerce alimentaire” comme l’explique Amélie Oudea-Casterer, directrice digital et e-commerce du groupe, Carrefour vient d’acquérir la majorité du capital de Dejbox (60%). Créée en 2015, la startup livre 400 000 repas par mois en France et avance un chiffre d’affaires de 20 million d’euros en 2019.  

Wello lance Family, un vélo cargo pour les particuliers

Wello figure parmi les startups sélectionnées par la French Tech pour s’exposer au CES de Las Vegas. La startup réunionnaise également installée au Mans, a choisi cette occasion pour dévoiler Family, un vélo cargo à assistance électrique solaire destiné au grand public. L’engin de 80 kilos environ pourra transporter un adulte ou deux enfants à l’arrière ou d’autres marchandises sur 60 à 100 km suivant les conditions d’ensoleillement.

Engagée dans la mobilité durable depuis 2015, la startup veut “pacifier les centres villes” en proposant un produit pratique et écologique. Le vélo cargo a déjà fait ses preuves puisqu’il était déjà proposé aux professionnels comme les municipalités ou les entreprises de livraison. 

La France et l’Allemagne se lancent ensemble dans les batteries électriques

Le 24 janvier prochain, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, inaugurera une usine pilote franco-allemande de batteries électriques. Initiée il y a plus de deux ans, l’idée d’une filière européenne dans ce secteur prendra racine à Nersac, en Charente. Si le partenariat se concrétise, une usine de production sera construite d’ici 2022 avec PSA. Ce projet devrait créer 200 emplois dans la région. 

À la traîne dans ce secteur, la France et l’Europe doivent concilier leurs forces pour rattraper leur retard et tenter de grappiller quelques parts d’un marché au fort potentiel économique.