Actus#EnBref
24 février 2020

3 informations pour bien commencer la journée : Europa-Park, Centquatre-Paris et France Digitale

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui : Europa-Park, Cenquatre-Paris et l'association Saagie et France Digitale

Europa-Park installe un centre de réalité virtuelle dans la région de Strasbourg

Coup de maître pour Europa-Park. Le second parc d’attraction d’Europe va installer un centre de production de médias dédié au divertissement immersif dans la région de Strasbourg dans le courant de l’année 2021. Cette installation devrait permettre de renforcer la place d’Europa-Park dans le secteur de la réalité virtuelle. Premier employeur à la frontière allemande avec 3 600 employés, le parc est connu pour son activité de création de contenus. Depuis 2015, le parc a ainsi pu se faire une place sur le marché de la réalité virtuelle en l’intégrant à bon nombre de ses manèges. Le centre de création représente un investissement de 2,5 millions à 4 millions d’euros et l’ouverture de cinquante nouveaux postes. 

Le Centquatre-Paris investit l’Hôpital de la Grave de Toulouse

En faisant appel au Centquatre-Paris, la ville de Toulouse souhaite développer un projet culturel d’ambition internationale en créant une cité des Arts de la Grave. Connu pour sa chapelle Saint-Joseph de la Grave, l’Hôpital sera réaménagé en un lieu de vie ouvert pour les riverains. La cité sera dédié aux industries culturelles et créatives (ICC), aux arts visuels ainsi qu’un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP).  Le Centquatre-Paris s’associe à l’agence d’architecture Encore Heureux, à BeauxArts Consulting et au cabinet d’avocat FIDAL pour réaliser ce projet. 

Saagie et France Digitale s’associent pour travailler sur l’intelligence artificielle 

Saagie et France Digitale s’associent pour créer un groupe de travail autour de l’intelligence artificielle. En réponse à la publication par la Commission Européenne d’une nouvelle stratégie sur l’intelligence artificielle (IA), les deux acteurs souhaitent en effet réunir les experts du secteur pour mettre la technologie au service de l’humain et y intégrer une réelle éthique. Grâce à ce regroupement, Saagie et France Digitale espèrent faire augmenter les parts d’investissement dans l’IA et faire tomber les barrières entre les chercheurs et les startups. “La France a des atouts exceptionnels pour devenir le nouveau leader en matière d’IA. En créant une taskforce structurée au sein du plus grand réseau de startups et d’investisseurs d’Europe, ils se donnent les moyens de faire entendre leur voix et devenir nos futurs champions !” annonce Frédéric Mazzella, co-président de France Digitale.