Maddyness

La TVA pour les micro-entrepreneurs, comment ça marche ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 — Les micro-entrepreneurs font-ils payer la TVA ?
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
1 — Les micro-entrepreneurs font-ils payer la TVA ?
2 — Que se passe-t-il lorsqu'une micro-entreprise dépasse le seuil de franchise ?
3 — Alerte, je dois appliquer la TVA ! Comment la déclarer ?
Finance

La TVA pour les micro-entrepreneurs, comment ça marche ?

Pepper Pepper Pepper
29134 - on fire  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 10 mars 2020 / 17H00 - mis à jour le 11 mars 2020

Vous êtes entrepreneur·e ? Maddyness vous a concocté un véritable kit des différentes étapes à suivre pour créer, faire grandir et même vendre votre startup. Dans cette fiche : quelques conseils pour déduire votre TVA (ou pas).

Les micro-entrepreneurs font-ils payer la TVA ?

Non. Les micro-entrepreneurs bénéficient d’une « franchise en base de TVA », c’est-à-dire que si leur chiffre d’affaires ne dépasse pas un certain plafond, ils n’ont pas à collecter la TVA. Cette franchise, révisée au premier janvier dernier, correspond à un chiffre d’affaire annuel (en 2020) de 85 800 euros pour les activités de ventes de marchandises et de fournitures de logement et de 34 400 euros pour les activités de prestations de services.

Qu’est-ce que cela implique ? Cela signifie que la micro-entreprise n’est pas en capacité de collecter de taxe. Cela doit être indiqué sur ses factures, via l’apposition de la mention « TVA non applicable, article 293 B du CGI ». Le prix des biens ou services facturés est réduit de la part habituelle de TVA (de 2,1% à 20% selon les produits). L’entreprise s’acquitte en revanche normalement de la TVA sur les biens et services qu’elle paye à ses fournisseurs.

Que se passe-t-il lorsqu'une micro-entreprise dépasse le seuil de franchise ?

Pas de panique ! Il existe un seuil majoré au-delà duquel la micro-entreprise sera effectivement assujettie à la TVA. Il est de 94 300 euros pour l’achat-vente et de 36 500 euros pour les prestations de service pour l’année 2020. Si le chiffre d’affaires de l’entreprise se situe deux années de suite dans cette fourchette, la micro-entreprise sera, dès l’année suivante, assujettie au régime de TVA. Pour calculer cela, pensez à vous référer aux seuils en vigueur jusqu’à l’an dernier.

Alerte, je dois appliquer la TVA ! Comment la déclarer ?

Si votre micro-entreprise dépasse les seuils de base de franchise deux années de suite ou dépasse carrément le seuil de tolérance, alors elle devra appliquer la TVA… et la reverser à l’État. En effet, la TVA est un impôt que les entreprises collectent pour le compte de celui-ci. En échange, elles peuvent déduire de la somme qu’elles lui reversent la TVA qu’elles-mêmes règlent à leurs fournisseurs en échanges de leurs biens et services.

Qu’est-ce que ça change ? Les micro-entreprises qui appliquent la TVA doivent ainsi retirer de leurs factures et devis la mention « TVA non applicable, article 293 B du CGI » ; indiquer dessus leur numéro de TVA intra-communautaire ; détailler systématiquement le montant hors taxes et le taux de TVA applicable ainsi que le montant toutes taxes comprises.

Et pour les tarifs ? Si les clients du micro-entrepreneur sont des entreprises, la TVA ne changera rien pour elles, même si celui-ci répercute la TVA sur ses tarifs : en effet, elles pourront elles-mêmes déduire cette TVA au moment de la reverser à l’État. En revanche, si les clients sont des particuliers et que le micro-entrepreneur souhaite répercuter la TVA sur les prix pratiqués, à lui d’anticiper la hausse pour la lisser.

Comment déduire la TVA payée aux fournisseurs ? Les micro-entreprises bénéficient par défaut d’une déclaration dans le cadre du régime simplifié : cela signifie que la déclaration est annuelle. Il suffit alors au micro-entrepreneurs de déclarer le montant de la TVA à reverser et celui que son entreprise a réglé à ses fournisseurs (justificatifs à l’appui). Si le montant à déduire est plus important que le montant à reverser, la micro-entreprise bénéficie d’un crédit de TVA.

Par

Geraldine Russell

10 mars 2020 / 17H00
mis à jour le 11 mars 2020
Articles les plus lus du moment

Tout ce que j’aurais voulu savoir avant de monter ma boîte

Entrepreneurs
Par Tristan Laffontas - 09H00lundi 13 juillet 2020
Next

Freelances, ces startups vont faciliter votre quotidien

Business
Par Geraldine Russell - 09H00mercredi 08 juillet 2020
Next

Les 9 erreurs stratégiques du freelance débutant

Entrepreneurs
Par Yéza Lucas - 12H00jeudi 09 juillet 2020
Next

Pinard révolutionne la vente du vin en cubis

Innovation
Par Anne Taffin - 09H00samedi 11 juillet 2020
Next

Les développeurs, divas des temps numériques ?

Business
Par Clément Sorel, Recruteur IT chez Zenika - 15H14jeudi 02 juillet 2020
Next

MonOrdo sécurise les prescriptions
 en traçant (enfin) les ordonnances

Innovation
Par Maddyness, avec IONIS Education Group - 10H00vendredi 10 juillet 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge