25 mars 2020
25 mars 2020
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
2948

En bref, l'actu de Sarm-Covid, Framasoft, Edebex et de l'Adie

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui : Sarm-Covid, Framasoft, Edebex et Adie.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Sarm-Covid met soignant·e·s et structures en manque de personnel en relation

Face à la crise sanitaire actuelle, de nombreux établissements médicaux se retrouvent en manque de personnel. D’un autre côté, de nombreux soignants retraités ou intérimaires ne savent pas comment aider ou se mettre en relation avec lesdits établissements. Afin de répondre à ce problème, la plateforme Sarm-Covid offre une mise en relation aux deux parties. Disponible sur tout le territoire français, Sarm-Covid est gratuite et en open-source pour que tous et toutes puissent s'organiser dans la lutte contre la propagation du coronavirus. 

Framasoft ferme son accès au ministère de l’éducation nationale

Alors que les professeurs cherchent par tous moyens à garder le contact avec leurs élèves confinés à la maison, l'association Framasoft à l’origine de Framapad, un éditeur collaboratif de texte libre et gratuit, a demandé au ministère de ne plus utiliser son service.

"Nous savons que le ministère de l'éducation nationale a les moyens, les compétences et la visibilité pour créer les services en ligne nécessaires à son bon fonctionnement durant un confinement. Notre association loi 1901 ne peut pas compenser le manque de préparation et de volonté du ministère", défend Framasoft dans un message publié sur son site. "Merci de réserver nos services aux personnes qui n'ont pas les moyens informatiques d'une institution nationale (individus, associations, petites entreprises et coopératives, collectifs, familles, etc.)", ajoute l'association, expliquant bloquer la création de nouveaux documents.

Framasoft a récemment annoncé sa volonté de ne plus être le principal hébergeur des services alternatifs aux Gafa qu'il propose et a lancé un appel à l'utilisation de services tiers.

Maddyness avec l’AFP

Edebex veut favoriser la solidarité entre les entreprises qui ont des liquidités et celles qui n’en ont pas

Depuis le début des mesures de confinement pour ralentir la propagation du coronavirus, de nombreuses entreprises doivent faire face à des impayés : clients qui se rétractent, annulation d'événements, recours au chômage partiel… celles-ci ont dû mal à garder la tête hors de l’eau. Spécialisée dans la vente en ligne de créances à des sociétés souhaitant faire des investissements rentables de court terme, Edebex propose au gouvernement de se porter garant pour les factures vendues sur sa plateforme pour rassurer les entreprises qui les achètent. 

L’association pour le droit à l’initiative économique met en place un plan d’urgence à destination des travailleurs indépendants

L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie) met en place un plan d’urgence pour aider les travailleurs indépendants face à la crise économique. Bien que les 150 agences de l’association soient fermées, cette dernière s’organise pour accompagner ses 50 000 entrepreneurs membres et les aide à mettre en place le report de leurs échéances et le rééchelonnement de leurs mensualités. Enfin, l’Adie a débloqué une enveloppe d’un million d’euros pour financer un dispositif de crédit pour les entreprises ayant des problèmes de trésorerie.