Maddyness

177 millions d’euros levés en mars, baisse de moral pour l’investissement français !

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

177 millions d’euros levés en mars, baisse de moral pour l’investissement français !

Pepper Pepper Pepper
3943 - piping hot  |  
Comments
Par Anne Taffin - 03 avril 2020 / 14H30

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 5 opérations ont permis aux startups françaises de lever 10,8 millions d’euros.

Baisse de moral pour l’investissement français !

Montant
10,8
nb d'opérations
5

Cette dernière semaine de mars se conclut avec cinq levées pour un montant total de 10,8 millions d’euros. En pleine crise sanitaire et économique, les investisseurs préfèrent accompagner les startups de leurs portefeuilles plutôt que d’engager de nouveaux investissements. La prolongation du confinement d’une quinzaine de jours minimum pousse encore à davantage de prudence sur la résilience des startups face à la crise. Malgré l’incertitude de la période actuelle, certains tours de table déjà entamés se finalisent.  

C’est notamment le cas de Qarnot Computing qui vient de réaliser une levée de 6 millions d’euros auprès de la Banque des Territoires – Caisse des Dépôts, Engie Rassembleurs d’Énergies, A/O Proptech et du groupe Casino. L’entreprise utilise la chaleur des data centers pour la réacheminer ver les radiateurs et les chaudières des bâtiments. Depuis son lancement en 2010, elle a déjà réalisé deux levées de fonds pour financer le développement de sa technologie hardware. La première de 2 millions d’euros a été réalisée auprès de business angels en 2014. La seconde est intervenue deux ans plus tard, en 2016, pour un montant de 2,5 millions d’euros. Avec son dernier tour de table de 6 millions d’euros, la startup double largement la mise, dans le but de convaincre de nouveaux prospects d’utiliser sa solution.  

Le fournisseur d’énergie renouvelable ekWateur, multiplie les levées depuis son lancement en 2015. En janvier dernier, la startup annonçait avoir récolté 1,1 million d’euros auprès d’investisseurs privés via la plateforme de crowdequity Sowefund. Dans la foulée, en juin dernier, elle levait 9,5 millions d’euros auprès d’Aster, BNP Paribas Développement, Bouygues Telecom Initiatives et du groupe Mantu. Neuf mois plus tard, en mars 2020, ekWateur a de nouveau récolté 1,5 million d’euros de financement sur la plateforme Sowefund.  

A lire aussi

La startup toulousaine Boks, a développé des casiers connectés permettant de recevoir des colis à domicile. Le système utilise le bluetooth et la génération de codes à usage unique pour permettre le dépôt et la récupération des colis en toute sécurité. La solution s’adresse directement aux particuliers mais aussi aux promoteurs, aux bailleurs sociaux et aux foncières.
Boks vient de lever 1,2 million d’euros auprès de business angels et de Notus Technologies. Bpifrance a également participé à travers une opération non dilutive. Avec cette somme, l’entreprise souhaite renforcer le développement de son produit et conquérir de nouveaux clients. 

La startup Connecting Food complète un tour de table réalisé avec LeadBlock Partners en février dernier. IDIA Capital Investissement rejoint ainsi le capital de l’agritech pour un montant d’1,1 million d’euros, ce qui permet à la startup de lever la somme totale de 3,2 millions d’euros.

Enfin, la jeune legaltech Jus Mundi, qui propose un moteur de recherche multilingue pour le droit et l’arbitrage international, vient de lever 1 million d’euros auprès de business angels internationaux. L’équipe collecte et structure des données juridiques internationales qui n’étaient, jusque là, centralisées nulle part. Le moteur de recherche, dopé par une intelligence artificielle, facilite la recherche juridique et la rend plus efficace.

Qarnot Computing
#Greentech
La Banque des Territoires - Caisse des Dépôts, Engie Rassembleurs d’Énergies, A/O Proptech et le groupe Casino
6M€
ekWateur
#Greentech
Investisseurs privés via Sowefund
1,5M€
Boks
#Logistique
business angels et Notus Technologies
1,2M€
Connecting Food
#Agritech
IDIA Capital Investissement
1,1M€
Jus Mundi
#legaltech
INSEAD, Seed4Soft, Holnest et business angels
1M€

Avec 177 millions d’euros levés en mars, la crise se fait déjà sentir sur les investissements

Les mois se suivent mais ne se ressemblent pas ! Si janvier laissait présager un beau début d’année avec 600 millions d’euros levés par l’écosystème français, l’espoir s’est rapidement dissipé. En février, les investissements accusaient une première baisse pour tomber à 355 millions d’euros. La chute a été vertigineuse en mars avec 37 opérations menées pour 177 millions d’euros dont 115 millions rien que la première semaine. Le mois a clairement été porté par les tours de tables de MWM (50 millions d’euros), de Colonies (30 millions d’euros), du Wagon (17 millions d’euros) et d’Alma (12 millions d’euros). 

Aucun secteur n’a vraiment réussi à se distinguer auprès des investisseurs ce mois-ci même si La fintech, la medtech et la proptech cumulent chacun 12 levées de fonds.

Les autres actualités financières

Le tribunal de commerce de Grenoble a ordonné le placement en redressement judiciaire de l’enseigne de chaussures André le 31 mars dernier. Cette décision fait suite au refus de Bpifrance de lui octroyer un prêt de 10 millions d’euros. 
L’enseigne avait été très échaudée par les différents mouvements sociaux débutés en 2019. La crise des gilets jaunes et les grèves contre la réforme des retraites ont grandement affecté la trésorerie de l’entreprise. Le groupe Spartoo, qui a racheté l’enseigne en juillet 2018, lui avait apporté 13 millions d’euros de financement pour l’aider à remonter la pente.
Mais les quinze derniers jours de fermeture, rendus nécessaire par la crise sanitaire, semblent avoir mis le coup de grâce à la marque. Cette dernière annonce perdre 250 000 euros de chiffre d’affaires quotidiennement. 

L’entreprise de pilotage de mise en conformité RGDP Data Legal Drive vient de racheter son concurrent Captain DPO. Depuis son lancement en 2018, la startup française créée par Sylvain Staub et Alain Garnier, a déjà réalisé une levée de fonds d’un million d’euros auprès du groupe Lefebvre-Sarrut et convaincu 400 entreprises d’utiliser son produit. Grâce à l’acquisition de Captain DPO, elle espère accroître sa clientèle et se positionner comme une alternative à l’américain One Trust. 

Preply, plateforme d’apprentissage de langues en ligne, vient de lever 10 millions de dollars ( 9,2 millions d’euros ) pour accélérer son développement en Europe et notamment en France. Deux investisseurs français, The family et Educapital ont participé à ce tour de table aux côtés d’Hoxton Ventures et Point Nine Capital. 

Par

Anne Taffin

03 avril 2020 / 14H30
mis à jour le 06 avril 2020
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge