Actus#edtech
3 mars 2020

Le Wagon boucle une première levée de 17 millions d’euros pour exporter ses formations

L'école de code Le Wagon a convaincu Cathay Capital et AfricInvest de soutenir son développement à l'international et le renforcement de son offre de formation.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Longtemps autofinancée, l’école de code Le Wagon est finalement passée par la case levée de fonds. Et quelle première ! La structure a réuni pas moins de 17 millions d’euros auprès de Cathay Capital et AfricInvest. Une étape majeure dans le développement de l’école. « Depuis le lancement, nous avons concentré nos efforts sur l’itération de nos méthodes d’apprentissage, la construction d’un réseau international d’écoles et d’un réseau d’entreprises partenaires qui recrutent parmi nos élèves, assurent Boris et Romain Paillard, cofondateurs du Wagon. Notre modèle est aujourd’hui éprouvé et ce financement va nous permettre de le déployer à l’échelle plus efficacement et d’enrichir nos offres de formation, tout en conservant notre ADN : l’enseignement de nouvelles compétences et la formation aux métiers de demain. »

Depuis 2013, Le Wagon a formé plus de 7000 personnes au développement web, grâce à ses formations intensives de neuf semaines. L’école a également lancé il y a quelques semaines une formation dédiée à la data science. Qu’il s’agisse d’étudiants souhaitant entrer rapidement sur le marché de l’emploi ou d’adultes en reconversion, ces derniers bénéficient ensuite du réseau développé par Le Wagon pour placer ses alumni dans les grandes entreprises tech.

Miser sur le continent africain

Déjà forte de 38 campus sur cinq continents, l’école ne souhaite pas s’arrêter là et mise sur cette levée pour renforcer sa présence à l’international. « Forts de notre empreinte internationale et de notre expertise dans l’éducation et le secteur du numérique, nous aurons à cœur de permettre à l’équipe de se développer plus vite en B2C et B2B en Europe, en Asie, aux États-Unis, ainsi qu’en Afrique avec les équipes d’AfricInvest », souligne Fabien Wesse, partner chez Cathay Capital. Avec ces deux actionnaires au capital, nul doute que le continent africain représente une priorité pour le développement du Wagon.

L’école en profitera aussi pour homogénéiser ses formations : la formation de data scientist, pour l’instant disponible uniquement à Paris, Berlin et Shanghai, sera bientôt proposée dans tous les campus, y compris à temps partiel. Et d’autres formations viendront enrichir le catalogue du Wagon.

Article écrit par Geraldine Russell
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER