Maddyness

En avril 2020, les startups ont levé 30 % de fonds de moins qu’en avril 2019

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

En avril 2020, les startups ont levé 30 % de fonds de moins qu’en avril 2019

Pepper Pepper Pepper
7777 - on fire  |  
Comments
Par Anne Taffin - 30 avril 2020 / 17H00

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 7 opérations ont permis aux startups françaises de lever 63,5 millions d’euros.

La diète des investisseurs reprend après une légère remontée la semaine passée

Montant
63,5
nb d'opérations
7

En avril, ne te découvre pas d’un fil ! Les investisseurs semblent avoir suivi ce vieil adage. Ce mois se termine bien mieux que le précédent avec 294 millions d’euros levés contre 176 millions d’euros en mars. Mais globalement, les investissements font vache maigre comparé à avril 2019 qui comptabilisait 54 opérations pour 412 millions d’euros.

Les VCs, business angels et autres family offices se sont montrés prudents et ont effectué de plus petites levées qu’à l’accoutumée. La plus importante, celle de Vestiaire Collective, s’élève à 59 millions d’euros. N’oublions pas non plus que derrière l’ensemble de ces levées se cachent un travail de longue haleine qui s’est souvent clôturé avant le début de la crise.

Les secteurs, eux aussi, sont choisis avec attention. Les RH, le management et les GreenTech sont ceux qui ont le plus attiré les investisseurs, et pour cause. Le Covid-19 nous a montré deux choses : notre retard sur le remote et l’avènement d’un mode de consommation plus durable. Reste à savoir si ces bonnes intentions se traduiront en acte mais apparemment, les fonds y croient !

Si on s’intéresse aux montants alloués, ce sont les secteurs du retail, de la Deeptech et de l’Assurtech qui font les meilleurs scores. Les startups franciliennes sont les plus attractives avec 21 opérations pour l’Île de France (dont 14 pour les parisiennes) sur 33 levées au total. Les entreprises de la région Auvergne Rhône-Alpes ont également réussi leur opération séduction avec 8 levées pour 43 millions d’euros.

La croissance des investissements observée la semaine dernière ne semble avoir été qu’une douce illusion. Les articles dénonçant le manque de soutien de certains fonds seraient-ils fondés ? Le nombre de levées annoncées cette semaine, 7 pour un montant de 63 millions d’euros, laisse clairement planer le doute. La moyenne se situe, quant à elle, autour des 9 millions d’euros avec une médiane à 2 millions qui témoignent, encore une fois, des disparités entre les enveloppes allouées.

InsideBoard, entreprise éditrice d’une plateforme Saas de conduite du changement en entreprise annonce une nouvelle levée de fonds de 25 millions d’euros. Ce financement est porté par AXA Venture Partners accompagné d’Orange Ventures, d’ISAI Cap Venture, structuré par Alpha Capital Partners UK et Entrepreneur Venture, investisseur historique. Selon Michaël et Yohan Bentolila, les deux frères à l’origine de la startup, 75% des entreprises de leur secteur échouent car elles misent uniquement sur la formation. Les deux entrepreneurs ont choisi de développer un modèle basé sur l’engagement des salariés grâce à une intelligence artificielle qui analyse le taux d’application des changements mis en place.  Les collaborateurs en difficulté sont ciblés et accompagnés grâce à divers leviers. Grâce à cette nouvelle levée de fonds, la startup créée en 2014, veut poursuivre son expansion aux Etats-Unis et continuer à faire évoluer son produit. Des recrutements sont également en cours.

Dans un tout autre domaine, Iten vient de lever 20 millions d’euros. Installée dans la région lyonnaise, la startup développe des micro-batteries lithium-ion rechargeable à forte capacité de stockage. Destinées à l’industrie électronique, elles sont intégrées à des circuits imprimés et utilisées dans les appareils auditifs ou les montres par exemple. Plus de cent brevets protègent cette technologie dont la taille n’excède pas celle d’une lentille.
Fondée en 2013 par Fabien Gaben, Iten est la seule entreprise européenne à posséder ce savoir-faire. En 2017, elle avait déjà clôturé une levée de 10 millions d’euros pour lancer la production de sa pile et installer sa première usine à Dardilly. Pour poursuivre sa croissance, elle vient d’opérer un nouveau tour de table de 20 millions d’euros auprès d’Innovacom via son fonds Technocom2 et de FCPI Avenir Numérique.

La startup montpelliéraine Phost’In Therapeutics vient de sécuriser 10 millions d’euros  pour débuter les essais cliniques de sa molécule anti-cancéreuse sur une centaine de patients. Fruit de dix ans de travail sur le ciblage thérapeutique réalisé par un consortium de chercheurs de l’école nationale supérieure de chimie de Montpellier, Phost’In Therapeutics développe des composés anti-cancéreux. Le projet est soutenu par la région mais aussi par Bpifrance et divers investisseurs puisque la startup affiche déjà quatre levées à son compteur. Pour cette dernière, elle s’est entourée de Regime Ventures, un fonds américano-japonais spécialisé dans les sciences de la vie, d’Anri, un fonds japonais et du fonds régional Irdi Soridec Gestion.

InsideBoard
#Management
AXA Venture Partners, Orange Ventures et d’ISAI Cap Venture et Entrepreneur Venture
25M€
Iten
#Deeptech
Innovacom via son fonds fonds technocom2 et le FCPI Avenir Numérique
20M€
Phost'In Therapeutics
#Biotech
Remiges Ventures, Anri et Irdi Soridec Gestion
10,3M€
Qotto
#GreenTech
Sowefund, business angels et investisseurs historiques
2,24M€
Seraphin.legal
#LegalTech
Turenne Capital, business angels
2M€
Bowo
#Voyage
Family Office
2M€
Warmango
#Proptech
NC
2M€

Rachats et closing : les autres actu financières de la semaine

Le producteur indépendant d’énergie photovoltaïque Amarenco cherche à lever 50 millions d’euros d’ici la fin de l’année. Dans un premier temps, l’entreprise annonce une première prise de participation de 15 millions d’euros de la part du Crédit Agricole via Idia Capital Investissement, Sofilaro, Grand Sud-Ouest Capital et Nord-Midi Pyrénées Développement. Spécialiste des infrastructures solaires depuis son lancement en 2013, la société franco-irlandaise s’est tournée vers la production. En plus de ce soutien de 50 millions d’euros, elle prévoit également un financement en fonds propre de 100 millions d’euros. Avec cette somme, elle souhaite concrétiser son expansion à l’international et consolider sa place de leader sur le marché européen, particulièrement en France et en Irlande. Amarenco dispose d’un siège social en Irlande et d’un centre opérationnel en France. 

Le fonds français Partech Entrepreneur annonce le closing de son troisième véhicule d’une valeur de  100 millions de dollars. Bouclée en fin d’année, l’opération vient seulement d’être annoncée. Le fonds investit dans six secteurs, largement portés par la crise que nous connaissons, à savoir la santé, le travail, l’ecommerce,  la finance, la mobilité et l’informatique. Grâce aux 100 millions qu’il vient de lever, Partech Entrepreneur III poursuivra ses investissements aux États-Unis, en Asie et en Europe en engageant des montants compris entre 200 000 et 2 millions d’euros. 

Le groupe Sarbacane, éditeur de solutions d’email et de SMS marketing, annonce l’acquisition de la startup Datananas. Celle-ci édite un outil permettant aux équipes commerciales d’augmenter leur nombre de rendez-vous. En parallèle, l’application automatise les tâches chronophages liées à la prospection des commerciaux et leur permet ainsi de dégager du temps pour se concentrer davantage sur leur cœur de métier : le conseil et la vente. Le groupe Sarbacane propose, quant à lui, des solutions pour faciliter la communication et la digitalisation des entreprises. Il est composé de plusieurs marques comme TouchDown, Layout ou Tipimail. Avec cette nouvelle acquisition, le groupe entend bien accélérer son développement. 

La plateforme de cours Superprof vient d’acquérir le site historique de cours particuliers anglais Tutorhub.com. Les 3000 professeurs et 17 000 élèves de l’entreprise britannique rejoignent donc les équipes de l’Edtech française sur son site. Superprof reçoit plus de 18 millions de visites mensuelles issues des 28 pays où elle est présente. Grâce à ce rapprochement, la startup espère encore renforcer sa croissance à l’international. 

Intéressé·e par la finance ? La série #LesBonsComptes s’adresse à vous !

Par

Anne Taffin

30 avril 2020 / 17H00
mis à jour le 30 avril 2020
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge