64,5 millions d’euros levés cette semaine grâce à la Deeptech

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 15 opérations ont permis aux startups françaises de lever 64,5 millions d’euros.

Montant
64,5
Nombre d’opérations
15
Tous les vendredis, l'actu financière des startups dans votre boîte mail

Après un mois de mai où les investisseurs ont surperformé, juin débute avec une petite semaine en termes de montants levés. Les 15 opérations réalisées atteignent faiblement les 64,5 millions d’euros, ce qui donne une moyenne de 4,3 millions d’euros pour une médiane d’1,5 million d’euros. Les trois quarts des investissements ont été perçus par quatre startups : Saagie, Castalie, Happydemics et Didomi. Les secteurs du marketing et de la publicité continuent à montrer leur attractivité.

Saagie, la startup qui s’attaque à la gestion du Big Data et de l’IA en entreprise, vient de réaliser un troisième tour de table de 25 millions d’euros. Elle avait déjà réalisé deux opérations de ce type, mais d’un montant bien plus faible, en 2016 (4,2 millions d’euros) et 2018 (5 millions d’euros). Sa récente levée fait entrer quatre nouveaux actionnaires à son capital : Crédit Mutuel Innovation, NewAlpha, Seventure et AG2R La Mondiale. Ils rejoignent ainsi les investisseurs historiques de Saagie que sont Cap Horn Innovation, BNP Paribas et Cardif, qui ont également participé à ce tour de table. Avec cette somme, la startup labellisée FT120 compte doubler ses effectifs d’ici 2 ans (pour les faire passer à 180 collaborateurs) et s’attaquer au marché américain.

Nouvelle levée pour la Greentech Castalie. La startup vient de lever 13,5 millions d’euros auprès de Ring Capital, Amundi, RAISE Impact et SEB Alliance. Fondée par Thibaut Lamarque en 2011, l’entreprise développe et commercialise des fontaines à eau microfiltrée. Elle travaille exclusivement avec les hôtels, les entreprises et les restaurateurs. Après s’être concentrée sur le marché du B2B, elle se lance désormais sur le B2C grâce à une gourde éco-conçue.

Créé en 2015, Happydemics veut révolutionner le monde des études consommateurs/clients. L’entreprise a développé un produit technologique complet pour collecter et analyser les opinions de manière instantanée. Pour poursuivre le développement de sa plateforme et lancer ses services à l’international, Happydemics vient de lever 5 millions d’euros auprès du family office Fair/e et de business angels.

Les autres actualités financières

C4 Ventures lance son deuxième fonds, C4 Ventures II pour poursuivre ses investissements dans trois secteurs : le hardware intelligent, les médias numériques et le futur du commerce. La société de capital-risque a réalisé un premier closing de 40 millions d’euros en mai dernier auprès d’entrepreneurs aguerris, d’investisseurs et de family offices. Son objectif final est de porter l’enveloppe du fonds à 80 millions d’euros. Sa stratégie d’investissement sera calquée sur celle utilisée pour son premier fonds, qui compte 5 licornes, à savoir investir en seed et en série A.

Lhyfe, producteur et fournisseur d’hydrogène vert, vient d’être sélectionné par Bpifrance pour bénéficier du soutien de son fonds Deeptech. Celui-ci accompagne les startups à forte empreinte technologique les plus innovantes et prometteuses dans leur développement. Lhyfe, qui a levé 8 millions d’euros au début de l’année, prévoit d’investir 5,5 millions d’euros de plus dans sa R&D. Le fonds Deeptech de Bpifrance participera à hauteur de la moitié de cet investissement.

La société de gestion indépendante Capza, qui investit dans les petites et moyennes entreprises, annonce l’acquisition de Time For Growth, autre société d’investissement orientée vers les secteurs de la technologie et du digital. La société compte s’appuyer sur sa complémentarité avec Time For Growth pour lancer prochainement un fonds dédié aux entreprises du secteur de la tech en forte croissance.

Le créateur d’applications low code Do iT Lean et la société de conseil IT Oppchain ont décidé d’unir leurs forces pour renforcer leur positionnement sur le marché français du low code. Ce partenariat permettra à Oppchain de développer de nouveaux projets utilisant davantage de technologies low-code. Do iT Lean apportera son expertise.

Adameo et Kardinal s’associent pour faciliter la transformation logistique des entreprises. Grâce à cette association, le cabinet de conseil qui accompagne les entreprises dans la transformation de leur supply chain, Adameo, pourra renforcer son offre sur la gestion du dernier kilomètre. En effet, Kardinal a développé une solution Saas utilisant le machine learning et des algorithmes prédictifs (trafic, type de véhicule utilisé) pour optimiser les tournées et faciliter la prise de décisions en temps réel.