Maddyness

Freelances, ces startups vont faciliter votre quotidien

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Freelances, ces startups vont faciliter votre quotidien

Pepper Pepper Pepper
13479 - on fire  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 08 juillet 2020 / 09H00

Ceux qui choisissent d'entreprendre en solo sont de plus en plus nombreux : autonomie et liberté font rêver. Mais plusieurs écueils, notamment administratifs, viennent freiner l'enthousiasme des freelances. Pas de panique, Maddyness liste les startups qui vous sauveront de votre phobie administrative et commerciale.

Déposer vos statuts

Freelance ne veut pas dire libéré de toute contrainte administrative ! Quel que soit le statut sous lequel vous allez vendre vos compétences (auto-entrepreneuriat ou société), il vous faudra remplir quelques formalités avant de vous lancer. LegalStartCaptainContrat ou encore LegaLife devraient pouvoir vous aider à vous y retrouver. Et, en quelques clics, vous aurez une toute nouvelle structure prête à fonctionner ! Dans la même veine mais qui intègre également toute une panoplie de services spécifiquement dédiés aux freelances, Tiime est le dernier venu sur le créneau mais pas le moins complet, loin de là.

Ouvrir un compte en banque pro

Parce que non, vous n’avez pas forcément envie d’avoir à jongler entre vos factures de resto entre potes et vos commandes de fournitures pour faire vos comptes. Pour éviter ce genre de désagrément, Qonto, qui se définit comme la banque des entrepreneurs, vous permet d’ouvrir un compte bancaire en quelques clics puis de gérer votre comptabilité directement sur la plateforme.

Shine veut elle aussi séduire les entrepreneurs. Cette néobanque se présente comme une solution multi-tâches, vous permettant de gérer vos contrats et factures et intégrant également des fonctionnalités comme les rappels administratifs, le calcul des charges et taxes dont vous devez vous acquitter ou encore la signature électronique. Mais Shine intègre surtout un compte bancaire, avec une carte Mastercard associée, qui permet de gérer paiements (par carte ou virements) et trésorerie directement depuis la plateforme.

Dernière arrivée sur ce marché concurrentiel mais pas la moindre : Memo Bank, anciennement Margo Bank. Attention à ne pas commettre d’impair, la startup n’est pas une néobanque mais bien une banque nouvelle génération, puisque – contrairement à ses concurrentes – elle a obtenu le feu vert de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) pour pouvoir également distribuer des prêts.

Être couvert par une assurance santé

Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas salarié que vous ne devez pas avoir de bonne couverture santé. L’incontournable Alan a conçu une offre spécifiquement dédiée aux freelances : la même complémentaire santé que pour les salariés mais avec un tarif qui évolue en fonction de l’année de naissance et un engagement fixé à 12 mois.

De son côté, Wemind a elle aussi développé une protection santé sur-mesure pour les indépendants, qui comprend remboursement des soins, des hospitalisations et continuité des revenus en cas de maladie ou d’invalidité. La startup propose en outre une garantie logement pour pouvoir louer plus facilement un appartement et un service de protection juridique pour être accompagné sur le plan légal.

À noter également que, comme Wemind, la plateforme Malt propose, en partenariat avec Axa, une offre prévoyance sur-mesure pour les freelances.

Avoir un comité d’entreprise

Ce n’est pas forcément la première chose à laquelle vous penserez en vous lançant mais quel mal y a t-il à se faire du bien ? Là encore, Wemind pourra vous aider à réduire les coûts de certains outils professionnels (Expensya, Fotolia ou même l’accès à certains espaces de coworking) mais aussi d’à-côtés plutôt attrayants (cinéma, salles de sport, parcs d’attractions…). La clé ? Des tarifs négociés de façon mutualisée qui permettent de gagner 30% en moyenne sur les tarifs affichés.

Sur le même principe, Startup CE présente elle aussi de nombreux avantages, intégrant de surcroît à son offre des musées, des distributeurs et des voyagistes.

Vendre vos compétences

Parce que c’est quand même le nerf de la guerre, Malt aide les freelances à trouver des missions grâce à une plateforme qui permet de gérer les projets de A à Z. La startup permet de sécuriser les échanges et les contrats et de garantir les paiements.

Coworkees propose elle aussi de mettre en relation des freelances avec des clients potentiels. La startup offre également la possibilité de constituer des équipes et de gérer, directement sur son interface, les projets en groupe.

Du côté des profils Tech, FreelanceRepublik sélectionne les profils les plus agiles et les plus expérimentés pour ses clients, des scalups comme de grands comptes. Specialist-wanted, elle, recense des « experts » – principalement dans les domaines du droit et des tâches administratives – parmi lesquels les entrepreneurs de TPE et PME peuvent faire leur choix pour des missions ponctuelles. Club-Freelance s’est spécialisé dans les profils IT tandis que Secureelance est centré sur les experts en cybersécurité.

Trouver des clients grands groupes

Vendre ses compétences, c’est bien, vendre ses compétences à des clients aux reins solides, c’est mieux. De nombreux grands groupes recherchent des freelances pour des missions ponctuelles. C’est pourquoi la plateforme Comet recense des offres de grands groupes pour les missions tech et data et identifie les profils qui correspondent le mieux à la mission à exécuter. De quoi faire gagner du temps aux grandes entreprises et garantir un suivi attentif et un paiement rapide pour le freelance. Tout comme Crème de la Crème, qui présente de belles références (L’Oréal, Engie ou encore Renault mais aussi Airbnb) et couvre aussi bien les métiers tech et data que marketing ou design. De son côté, Kicklox assure la même activité mais avec des profils d’ingénieurs.

Gérer vos factures

Spécialement taillée pour les TPE et les indépendants, Factomos permet non seulement de gérer vos devis et factures en quelques clics mais également de suivre votre activité (chiffre d’affaires, répartition par client, calcul de TVA…). L’archivage des documents importants directement dans l’espace en ligne permet également aux plus étourdis de s’y retrouver et de ne pas être atteints de phobie administrative – ou en tout cas de pouvoir se soigner rapidement ! La startup bretonne Freebe permet elle aussi non seulement de gérer ses factures mais l’ensemble de ses activités (suivi clients, comptes bancaires, livre de recettes…).

Réaliser votre comptabilité

Le robot comptable Georges a été imaginé spécialement pour les indépendants, afin de les décharger de la tâche fastidieuse – mais nécessaire – de la comptabilité. « Le robot comptable récupère et analyse automatiquement les transactions bancaires grâce au machine learning pour générer la comptabilité sans effort, explique la startup. En fin d’année, l’application remplit automatiquement toutes les déclarations fiscales avec une télétransmission en un clic. » Un sacré gain de temps pour les freelances qui ne cessent d’en manquer !

Par

Geraldine Russell

08 juillet 2020 / 09H00
mis à jour le 20 juillet 2020
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge