Maddyness

10 startups qui facilitent l’achat dans les petits commerces pendant le confinement

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

10 startups qui facilitent l’achat dans les petits commerces pendant le confinement

Pepper Pepper Pepper
18313 - on fire  |  
Comments
Par Anne Taffin - 02 novembre 2020 / 16H00

Face à ce deuxième confinement, l'inquiétude monte chez les commerçants qui ont dû fermer boutique. Pour soutenir l'économie française et ces entrepreneurs·euses, plusieurs startups ont choisi de les mettre en avant et de les rendre plus accessibles.

Mamie Paulette, l’agent commercial des artisans français

Née pendant le confinement pour venir en aide aux couturières, Mamie Paulette s’est fixée pour objectif d’aider les artisans français à se faire connaître et vendre plus facilement leur création. La startup agit commune vitrine et facilite la commercialisation des produits et des pièces crées. Elle s’occupe, en effet, de les stocker, de les emballer puis de les livrer. Grâce à un partenariat avec Starservice, elle proposera des livraisons express d’ici janvier 2021.
Elle accompagne également les entrepreneurs·euses dans l’obtention du label « Origine France Garantie ». Seule restriction de Mamie Paulette : la plateforme ne vend pas de produits alimentaires frais.

On achète français, une vitrine du made in France

Lancée en mai dernier, la plateforme On achète français vise aussi à valoriser le terroir et les compétences françaises. Sur son site, vous retrouvez des produits alimentaires (conserves, fruits et légumes, épicerie, condiments, épices), des boissons (coffrets de dégustation, cidres, bières…), des produits de beauté et des soins du corps mais aussi des vêtements et des accessoires de mode, des produits de jardin et de la décoration pour la maison. Son petit plus : sa sélection éco-tourisme qui permet d’offrir ou de s’offrir des escapades dans des lieux respectueux de l’environnement.

Epicery, la livraison à domicile des produits des petits commerçants

Vous aimeriez soutenir les commerçants de votre quartier mais vous ne pouvez pas sortir ou vous n’avez pas le temps d’aller tous les visiter ? Epicery permet de faire ses courses en ligne, comme le propose les grandes surfaces, et de se faire livrer chez soi. Vous pourrez ainsi choisir de prendre vos fruits et vos légumes dans tel magasin, puis votre charcuterie et votre fromage dans un autre sans avoir à bouger de chez vous. Cette solution permet aux commerçants de gagner en visibilité sans avoir à développer leur propre site internet, et aux client·e·s de gagner du temps.

Petits commerces met en avant les commerçants près de chez vous

Décidée à mettre en lumière les librairies, les cavistes, les épiceries et les créateurs·rices près de chez vous, l’entreprise Petits commerce recense les commerces indépendantes qui le souhaitent. En quelques clics, et en choisissant vos filtres (localisation, type de commerce recherché), vous pouvez découvrir les pépites qui se cachent près de chez vous. Un petit descriptif expliquant le concept et la plus value de chaque commerce est proposé. Les commerçants gagnent ainsi en visibilité et les futur·e·s client·e·s peuvent découvrir de belles pépites.

La Ruche qui dit Oui fait passer les produits du champ à l’assiette

Lancé comme un réseau d’AMAP, la Ruche qui dit oui a essaimé son concept dans toute la France. L’entreprise permet de commander à l’année ou de manière plus spontanée, des paniers de fruits et de légumes mais aussi des oeufs, du pain ou encorde la volaille élevés, cultivés ou fabriqués par des agriculteurs et des artisans régionaux. La commande passée est à récupérer un jour précis de la semaine dans un local dédié. À Paris, un service de livraison vient d’être lancé.

Sessile, la plateforme des artisans fleuristes

Pour aider les artisans fleuristes à poursuivre leur activité même en période de confinement, Louis Savatier facilite la mise en relation entre client·e·s (particuliers ou entreprises) et fleuristes. Grâce à sa plateforme, le consommateur·rice indique s’il souhaite un bouquet ou fleurir ses locaux et communique son adresse ou celle de livraison. Les coordonnées des artisans les plus proches lui sont ensuite communiquées. Il n’a plus qu’à élaborer son bouquet.

Librairies indépendantes vous aide à trouver le livre que vous voulez près de chez vous

Fermées pour cause de confinement, les librairies tentent de proposer des solutions de click and collect ou de livraison pour survivre à leur fermeture. Pour encourager les lecteurs et lectrices à soutenir ces commerces, le site librairies indépendantes permet de trouver les librairies les plus proches où trouver l’ouvrage que l’on cherche. Les modalités de distribution proposées par chaque entreprise sont indiquées (livraison, click and collect…).

Rapidle aide les commerçants à passer au numérique

Confinés mais pas stoppés dans leur activité, les commerçants ont parfois du mal à faire face à la concurrence des magasins possédant un site internet et donc une vitrine numérique. Conscient de l’importance de ce virage pour les petites structures, Bruno Le Maire a récemment annoncé que le gouvernement mettrait des dizaine de millions d’euros sur la table pour faciliter cette transition. Rapidle pourrait bien bénéficier de geste, la startup proposant aux commerçants de leur fournir un site web avec un module de vente en ligne en moins de cinq jours. Une solution qui s’avère particulièrement intéressante en cette période.

 

Petit Drive permet aux commerçants de continuer à vendre

En cette période de confinement et de crise sanitaire, l’adaptation est de mise. La plateforme Petit Drive permet aux commerçants de mettre en place rapidement et facilement une solution de drive pour leur société. Même fermés, les commerces peuvent continuer à vendre et à livrer à leurs client·e·s.

Wishibam propose aux commerçants de se doter d’un site en ligne

Pour faire concurrence aux géants de l’e-commerce et permettre aux commerces de proximité de se développer, l’entreprise Wishibam a décidé de faire un geste de solidarité. Elle permet aux commerçant·e·s de créer leur propre site de vente en ligne et s’engage à reverser la totalité des gains acquis sur la plateforme aux vendeurs·euses jusqu’au 30 avril 2021.

Le gouvernement s’est également engagé à soutenir la numérisation des petits commerces et a sourcé des entreprises pouvant faciliter cette transition.

Par

Anne Taffin

02 novembre 2020 / 16H00
mis à jour le 16 novembre 2020
Articles les plus lus du moment

50 startups dans lesquelles vous aurez envie de travailler en 2021

Business
Par Geraldine Russell - 09H00mercredi 18 novembre 2020
Next

Station F a choisi ses startups les plus prometteuses pour 2021

Business
Par Arthur Le Denn - 18H00mercredi 18 novembre 2020
Next

Miser sur l’investissement corporate : les clés pour bien réussir

Finance
Par Maddyness, avec EDF - 07H00mardi 01 décembre 2020
Next

Quand EDF rencontre PowerUp : le binôme qui fait mouche

Finance
Par Maddyness, avec EDF - 07H00mardi 01 décembre 2020
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge