Actus#EnBref
17 novembre 2020
Voi

En bref, les actus de BlaBla Ride, DriveQuant et OPEN4START-UP

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui : BlaBla Ride, DriveQuant et OPEN4START-UP.

BlaBla Ride dote ses trottinettes de la vision par ordinateur

Voi (dont la marque commerciale est BlaBla Ride en France) s’apprête, « pour la première fois au monde », à déployer une technologie de vision par ordinateur et d’intelligence artificielle Edge sur une flotte de trottinettes en libre-service. La startup irlandaise Luna permettra aux véhicules gérés par l’entreprise de détecter les piétons, reconnaître les trottoirs et réagir en conséquence pour assurer la sécurité des conducteurs et piétons. Ce partenariat mondial dote Voi de fonctionnalités similaires à celles disponibles dans les voitures haut de gamme. Il fournira aussi une IA de « segmentation des voies » ainsi qu’une technologie de positionnement ultra-précise qui permettra à la société et à ses partenaires institutionnels de mieux gérer et contrôler les endroits où les trottinettes peuvent être garées et utilisées en toute sécurité – avec une précision au centimètre près. L’expérimentation devrait commencer début 2021 en France.

DriveQuant noue un partenariat avec FairConnect

DriveQuant, expert de la télématique smartphone, et FairConnect, fournisseur de services pour l’assurance connectée, unissent leurs forces pour accélérer le développement et le déploiement de solutions d’assurance auto connectées en marque blanche sur le marché européen. Cette association bénéficie des ressources en R&D de l’institut de recherche IFP Energies nouvelles (IFPEN) – qui a permis la création de la startup en 2017 – ainsi que de l’appui financier de Palamon Capital Partners, société de capital-investissement investissant dans FairConnect en 2018. Ce partenariat va bénéficier d’un financement à hauteur de 5 millions d’euros sur les trois prochaines années. DriveQuant et FairConnect prévoient de fournir aux compagnies d’assurance de multiples services connectés via une plateforme accessible sur smartphone, utilisable dès la souscription et jusqu’à la gestion de sinistres.

OPEN4START-UP lève le voile sur ses 3 lauréats

Organisé par la société d’économie mixte (SEM) spécialisée dans l’ingénierie et la transformation numérique des entreprises industrielles Nicéphore Cité, le concours OPEN4START-UP détecte des solutions numériques qui permettent de répondre aux défis économiques d’avenir. Le but est de soutenir la compétitivité et l’attractivité des entreprises et industries grâce à de nouveaux procédés, usages ou services. La compétition accompagne le développement et l’implantation sur le territoire du Grand Chalon de ces projets innovants. Ce dernier cible prioritairement les étudiants, jeunes diplômés comme les startups. Les candidats présentant des projets issus d’un essaimage d’entreprises du numérique en création ou de moins de deux ans, dont le projet nécessite une phase de pré-étude et de validation sont également autorisés à participer. Voici les 3 lauréats de la 4e édition :

  • Internet industriel des objets, réalité augmentée et réalité virtuelle en faveur de la maintenance 4.0 : porté par Abdelhadi Lammini et Alexis Gabas, ce projet vise à permettre au personnel distant d’interagir au cours d’une intervention de maintenance avec l’équipe sur le terrain, en utilisant l’image transmise du casque RA d’un technicien ou à partir de l’état des machines dans le monde virtuel ;
  • Brainkog : ce projet, porté par Prune Lagner, cherche à valoriser et respecter les mécanismes d’apprentissage de l’humain par le biais de l’utilisation des outils numériques. Le but : mettre sur pied une formation numérique d’un nouveau genre, capable de répondre aux besoins des apprenants dans un monde qui évolue ;
  • GS-Rezo : porté par Thomas Lallouette, ce projet consiste à développer un outil de collecte d’images des divers réseaux lors de leur pose en fouille ouverte. Ce dernier se destine également au suivi de chantiers et travaux des collectivités. Développée sur la base des technologies Caméras Intel RealSense de réalité virtuelle et augmentée à détection de profondeur, cette application mobile exploite la photogrammétrie.