Actus#mobilité
19 novembre 2020

Earthcube convainc les Armées et Octave Klaba de soutenir sa technologie de renseignement

Pépite française de l'intelligence artificielle utilisée par les services de renseignement, Earthcube, qui va devenir Preligens, vient de lever 20 millions d'euros auprès de Ace Management, Definvest et le fondateur d'OVHcloud.

La startup française Earthcube, spécialisée dans l’analyse de données géospatiales assistée par intelligence artificielle (IA), a levé 20 millions d’euros auprès de trois fonds, dont un du ministère des Armées, afin de poursuivre sa croissance, selon un communiqué publié jeudi. A cette occasion, Eartcube change de nom pour Preligens. Cette levée de fonds a été réalisée auprès des sociétés d’investissement Ace Management et 360 Capital ainsi qu’auprès de Definvest, fonds du ministère des Armées dédié aux entreprises stratégiques de la défense, détaille le communiqué du ministère. Selon Les Echos, Octave Klaba, fondateur de la licorne française OVH, ferait aussi son entrée au capital, via son véhicule financier Jezby Ventures.

Fondée en 2016, la société Earthcube compte avec cette levée « maintenir son avance technologique sur les sujets d’intelligence artificielle appliqués au secteur de la défense et du renseignement ». L’entreprise de 80 personnes, basée à Paris et implantée à Washington et à Londres, veut également « poursuivre et intensifier son développement à l’international ». « Les applications de cette pépite nationale sont primordiales pour le domaine de la défense », commente la ministre Florence Parly, citée dans le communiqué. « Elles nous apportent un vrai gain opérationnel pour l’exploitation de nos informations géospatiales: sans Preligens nous ne verrions pas certaines choses ».

En septembre, le ministère de la Défense avait annoncé la création du fonds d’investissement Definnov, en coopération avec BpiFrance. Doté de 200 millions d’euros, il sera dédié au développement de technologies duales (civiles et militaires) et transversales, par le financement en fonds propres d’entreprises innovantes. Ce fonds s’ajoute à Definvest, doté de 100 millions d’euros.

Selon Les Echos, le fonds de la CIA In-Q-tel, derrière Palantir, a tenté il y a quelques mois d’entrer au capital. Interrogé par le journal, le DG Arnaud Guérin précise que l’entreprise a multiplié par 16 le chiffre d’affaires en deux « avec un passage au point d’équilibre ». Earthcube devrait chercher à lever des montants plus importants d’ici deux ans selon le quotidien et procéder à des rachats d’entreprises pour leur technologies ou leur implantation à l’étranger.