Actus#EnBref
30 novembre 2020

En bref, les actus du Syntec Numérique, d’Un Grand Marché et du French Tech Community Fund

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui : Syntec Numérique, Un Grand Marché et French Tech Community Fund.

Le Syntec Numérique fusionne avec Tech’in France

Les conseils d’administration des principales associations professionnelles du numérique en France, Syntec Numérique et Tech’in France, viennent d’annoncer que ces dernières fusionneront d’ici à fin juin 2021. La nouvelle organisation, dont le nom, la gouvernance et la forme exacte restent à définir, représentera 65 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 600 000 emplois directs. Une taille critique qui doit lui permettre de peser davantage dans les débats, en France comme en Europe. Parmi les prochains enjeux pour le secteur figurent la guerre des talents, l’éthique et la responsabilité du numérique, la concurrence exacerbée, les régulations nouvelles, l’innovation technologique ou encore la géopolitique de la donnée.

Un Grand Marché facilite la transition numérique des créatifs

Alors que la crise sanitaire cause du tort aux créateur·rice·s indépendant·e·s français·es, Un Grand Marché les accompagne dans leur transition numérique, une étape primordiale pour continuer à vendre en temps de crise. L’activité d’une large partie d’entre eux repose encore sur les canaux de vente physiques, d’autant plus en fin d’année avec les marchés de Noël par exemple. Le manque de temps, d’argent ou bien d’expertise en informatique sont autant d’aspects qui empêchent parfois ces professionnel·le·s d’amorcer ce travail. L’offre d’Un Grand Marché leur permet de créer leur boutique en ligne sur une plateforme spécialisée. Cette étape est totalement gratuite, au même titre que la mise en ligne de fiches produits. Une commission, établie à 12 %, est prélevée dans un second temps sur chaque vente. La startup affirme avoir déjà séduit « plus de 23 000 créateurs et merciers indépendants ».

Le French Tech Community Fund dévoile ses lauréats

Le French Tech Community Fund est un outil de co-financement qui permet à des collectifs d’entrepreneur·euse·s labellisés French Tech dans les 13 capitales et 99 communautés en France et à l’étranger, de déployer des projets à impact au sein de leurs écosystèmes. L’enveloppe consacrée par le gouvernement à l’accompagnement des initiatives des entrepreneur·euse·s s’élève cette année à 3 millions d’euros, soit 50 % de plus que l’an passé. Le nombre de candidatures a, lui, été multiplié par deux avec 119 dossiers déposés pour un montant total de fonds sollicité de 8,2 millions d’euros. Parmi ces candidatures, 78 dossiers lauréats ont été sélectionnés soit 66 % des dossiers déposés :

  • « Talents et inclusion » : 40 projets ont pour objectif de renforcer et de diversifier le vivier d’entrepreneurs et de talents en France. Parmi ces initiatives, on trouve le programme Tech Transition, lancé par la French Tech Toulouse, visant à faciliter le reclassement des salariés expérimentés vers les métiers de la tech ou vers l’entrepreneuriat.
  • « Responsabilité et Impact » : 13 projets ont pour objectif de faire des startups un vecteur de changement positif pour l’économie, la société et l’environnement. On peut citer l’initiative de la French Tech Angers pour leurs projets visant à faire entrer les commerces de centre-ville dans la transition numérique. Face à l’urgence du rebond des économies insulaires, la French Tech Polynésie a relancé son concours international Tech4islands afin de faire émerger des solutions en vue du développement autosuffisant et éco-responsable des territoires.
  • « Attractivité et expansion » : 29 projets visent à inciter les meilleurs talents, investisseurs et fondateurs étrangers à choisir la French Tech. Parmi les dossiers sélectionnés, on peut noter ceux de French Tech San Francisco, New York et Boston qui se coordonnent afin de réfléchir ensemble à la meilleure façon d’accélérer le développement de l’initiative aux États-Unis. French Tech Boston propose par exemple la création de mini-séries telles que In Tech with Frenchies, mettant en scène des employés américains attachés à leur employeur français.

À noter que le Community Fund s’ouvre cette année à diverses organisations françaises œuvrant dans l’écosystème de la Tech en France. En tant que média consacré à l’actualité des startups, Maddyness devient partenaire de l’initiative aux côtés de France Digitale, Têtu, Galion ou encore Station F.