Décryptage#TechForGood
3 décembre 2020

Le GlobeTrotter adapte les trottinettes électriques aux fauteuils roulants

Omni s'est lancée pour mission de développer des technologies abordables grâce à des produits grand public. Première solution en pré-commande, le GlobeTrotter, un système de fixation qui permet de relier une trottinette à un fauteuil roulant manuel.

Aller visiter une exposition, flâner dans les rues, récupérer un colis…pour réaliser toutes ces activités, il suffit souvent simplement de sortir de chez soi ou de sauter dans un bus pour une personne valide. « Quand on est en fauteuil roulant, il faut en permanence anticiper ses trajets, prévoir son itinéraire. Les déplacements sont en général deux fois plus longs » , confie Charlotte Alaux, co-fondatrice d’Omni. La jeune femme, en fauteuil depuis ses 4 ans, a développé avec quatre ingénieurs de l’École des Ponts et Stanford University, Robin Lhommeau, Sulivan Richard, Mathieu Izaute et Noé Vinot-Kahn, un système permettant de connecter un fauteuil à une trottinette électrique.

Rendre le monde plus accessible

Plus d’un million de Français·es seraient actuellement en fauteuil roulant en France. Ils sont nombreux, comme Charlotte Alaux, à rêver de pouvoir se déplacer plus rapidement, de ne pas peiner dans une cote ou simplement de pouvoir parcourir une longue distance sans se fatiguer. Malheureusement, « les rares solutions électriques qui existent sur le marché sont très onéreuses. Si je voulais motoriser mon fauteuil, il fallait que je double son prix (5000 euros) » , rapporte la co-fondatrice. Pendant deux ans, l’équipe d’Omni a travaillé sur une solution facile à mettre en place, moins onéreuse et plus accessible qui a donné naissance au GlobeTrotter.

Le concept est assez simple et se compose de trois groupes de pièces : les attaches qui se fixent au fauteuil, un plateau qui s’attache sur la trottinette et une pièce en forme de U qui permet de relier les deux véhicules. La fixation est amovible et adaptable, ce qui n’oblige pas à racheter un nouveau fauteuil. L’autonomie de la trottinette reste la même, à savoir une vingtaine de kilomètres environ.

Démocratiser l’accès à une mobilité motorisée

La jeune société a déposé plusieurs brevets pour protéger sa solution grâce à Safran via sa fondation pour l’insertion. Elle bénéficie également du soutien de Bpifrance, de la Région Île de France, de Wilco et de l’Union Européenne (EIT Health). Elle est actuellement incubée à Station F et fait partie de la sélection Future 40.

Cette fixation est disponible en précommande jusqu’au 30 décembre 2020 au tarif de 490 euros sur KissKissBankBank et sera ensuite vendue à 590 euros. Un prix qui peut sembler élever si on ajoute le prix d’une trottinette électrique mais reste plus abordable que de racheter un fauteuil motorisé. Cette campagne de financement participatif permettra également de financer la confection et le don de certains produits à des centres de rééducation.

Avec le GlobeTrotter, Omni offre un vent de liberté et d’autonomie aux personnes en fauteuil roulant.