Actus#EnBref
15 décembre 2020
citizenwave-tools

En bref, les actus de French Tech for the Planet, Sylyfe et Insurtech France

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui : French Tech for the Planet, Sylyfe et Insurtech France.

Le gouvernement lance l’initiative French Tech for the Planet

Faire émerger des champions technologiques français de la transition écologique : c’est l’ambition du gouvernement à travers l’initiative French Tech for the Planet. 20 startups seront accompagnées pendant un an, à la suite d’un appel à candidatures qui s’étend jusqu’au 31 janvier 2021. Ces GreenTech bénéficieront des diverses expertises de la mission French Tech, ainsi qu’une meilleure visibilité et un accès privilégié aux services de l’État. Composent le jury de sélection : Marc Simoncini, président d’Angell.bike, Christel Heydemann, présidente de Schneider Electric France, Pierre-François Thaler, président d’Ecovadis et Marie Mawad, journaliste à Sifted. Les startups retenues seront dévoilées en mars 2021. À noter que l’initiative peut aussi être rejointe par toute jeune pousse issue du French Tech 120 ou du Next 40 dont l’activité a un impact positif sur l’environnement ou dont la volonté est de s’engager dans une réduction de son empreinte environnementale.

Sylyfe vient en soutien aux artisans et créateurs d’art

La plateforme en ligne de vente, échange et promotion de l’artisanat d’art Sylyfe annonce suspendre temporairement ses commissions de rémunération, dans un geste de soutien aux artisans, créateurs et boutiques du fait main. Sensible aux difficultés de ces derniers, face aux confinements et fermetures administratives, la startup s’engage ainsi à ne plus prélever de commission de rémunération jusqu’au 31 janvier 2021 sur l’ensemble des transactions réalisées au sein de son écosystème de services. Les artisans et créateurs indépendants ont donc la possibilité de communiquer avec leur audience, partager les coulisses de leur métier, mettre en lumière leur savoir-faire et promouvoir leur activité directement via leur espace personnel. Ils peuvent aussi recevoir des dons et proposer leurs créations à la vente. Un soutien bienvenu pour les créateurs et boutiques artisanales qui peinent à numériser l’accès à leurs créations en cette période des fêtes si importante.

Insurtech France veut fédérer les startups du secteur

Les AssurTech se rassemblent sous une nouvelle bannière commune : Insurtech France. Ce groupement ambitionne de fédérer et représenter ces acteurs auprès de la population, des pouvoirs publics, du législateur et de l’écosystème. Créé à l’initiative d’Assurly, une startup positionnée sur l’assurance emprunteur, et de Seyna, qui est, elle, spécialisée en assurance-dommages, ce dernier veut promouvoir « l’excellence et la diversité des initiatives du secteur » . L’objectif est d’installer un espace d’échanges et de projets entre les acteurs qui partagent une vision commune, à savoir « mettre la technologie au service des clients, pour leur garantir une assurance plus compétitive, simple, transparente et au juste prix ». Une trentaine de néo-assurances, néo-courtiers, prestataires, VCs et influenceurs auraient déjà adhéré. Des rendez-vous se tiendront tous les mois et demi sous forme de groupes de travail, dans le cadre desquels seront abordés les problématiques et enjeux du secteur qui touchent les consommateurs. Insurtech France tirera un bilan de l’impact des mesures engagées par ses membres.