18 mars 2021
18 mars 2021
Temps de lecture : 1 minute
1 min
5742

Deliveroo affûte ses armes pour son entrée en Bourse

Chaque semaine, dans sa rubrique MaddyFeed, la rédaction de Maddyness s’intéresse à un phénomène qui a touché l’économie étrangère. Aujourd’hui, l’entrée en Bourse de Deliveroo à Londres.
Temps de lecture : 1 minute

Le milliard, le milliard

L’actu 

 

Deliveroo veut lever 1 milliard de livres sterling via l’émission de nouvelles actions, à l'occasion de l'introduction à la Bourse de Londres. Pour rappel, Deliveroo avait publié il y a une semaine un document détaillant sa volonté de s’introduire sur la place de Londres.

Le concurrent d'Uber Eats et Just Eat veut émettre deux catégories d'actions : les titres A qui seront cotés, et les titres B, qui seront détenus exclusivement par Will Shu, le fondateur et directeur général du groupe. Les titres B disposeront de droits de vote renforcés. Cette structure durera 3 ans à compter de l'introduction en Bourse, avant que les actions B soient automatiquement converties en actions A. Lire l’article sur Capital. 

Une évaluation à 7 milliards de dollars en juillet 2020

Les actionnaires 

Food delivery service Deliveroo is seeking to raise £1 billion ($1.4 billion) by selling new shares in its upcoming initial public offering on the London Stock Exchange. Alongside Amazon, Deliveroo is also backed by investors including Durable Capital Partners, Fidelity, T. Rowe Price, General Catalyst, Index Ventures and Accel.

Deliveroo was valued at $7 billion in July when it raised an additional $180 million from investors. Reports have suggested that it could be valued at around $10 billion following the IPO. Goldman Sachs and JP Morgan Cazenove have been appointed as the joint global coordinators for the IPO. A date the initial public offering has not been officially announced but is likely to be in the next few weeks. Lire l’article complet sur CNBC.

Un secteur en ébullition

Les rachats et les fusions

Plus globalement, cette envolée de l'activité dans une industrie, où les acteurs peinent à être rentables, a entraîné une série d'opérations de fusion et acquisitions ces derniers mois. Grubhub a accepté en juin d'être racheté par Just Eat Takeaway.com pour 7,3 milliards de dollars, tandis qu'Uber a conclu un accord en juillet pour acheter Postmates pour 2,65 Mds$. Avant d'éventuellement passer à l'offensive, Deliveroo tentera de faire aussi bien que DoorDash, dont le titre s'était envolé de plus de 80% le jour de son introduction à Wall Street. Lire l’article complet sur Bourse direct.

Deliveroo reversera 18 millions d’euros à ses livreurs

La bonne action 

 

La future entrée en Bourse prévue à Londres par Deliveroo ne devrait pas seulement profiter aux actionnaires. Si elle a bien lieu, la plateforme de livraison de repas compte, à cette occasion, créer un fonds de 16 millions de livres (18,6 millions d'euros) à ses coursiers “partenaires” pour les “remercier”. Une manière de reconnaître leur contribution au développement rapide de la société active à la fin de 2020 dans 800 villes à travers le monde et permettant de commander dans 140.000 restaurants.

Nous voulons récompenser les efforts qu'ils ont fournis, qui ont permis à Deliveroo de devenir l'entreprise qu'elle est aujourd'hui”, souligne le CEO et fondateur de l'entreprise, Will Shu, dans un communiqué. Lire l’article complet sur les Echos. 

 

Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.