Actus#greentech
Temps de lecture : 02'56''
6 mai 2021
concours digital inpulse
La startup Wiloki a été lauréate du concours Digital InPulse 2020.

Huawei lance un concours auprès des startups de la GreenTech

Acteur de premier plan de la tech mondiale, Huawei lance aujourd’hui la 8ᵉ édition de son concours Digital InPulse avec pour thématique la "GreenTech" et invite les startups de ce secteur à candidater dans six métropoles françaises : Paris, Lille, Bordeaux, Lyon, Nice et Strasbourg. À la clé : un chèque de 30 000 euros et un voyage en Chine pour accélérer le développement de sa startup.

Alors que la relance économique est au cœur de tous les débats, la transition écologique s’affiche aujourd’hui comme l’un des piliers stratégiques pour de nombreux acteurs publics comme privés. Rappelons que le plan de relance post-Covid de l’État français consacrera 30 milliards d’euros aux investissements verts. Pour Huawei, qui s’est déjà engagé dans la réduction de ses émissions de CO2, le développement durable peut compter sur l’innovation et ses acteurs. C’est pourquoi le constructeur a choisi cette année de consacrer son concours à la GreenTech. Le programme Digital InPulse récompensera les startups qui développent des solutions ou des produits autour des énergies vertes, de l’agriculture intelligente, des mobilités propres ou encore de l’économie circulaire.

Une dotation de 50 000 euros et l’accès au réseau de l’équipementier

Depuis 2014, le programme Digital InPulse sélectionne, chaque année, à travers la France, dix startups aux projets innovants et ambitieux. Chaque édition récompense les deux projets les plus prometteurs d’un chèque de 30 000 euros pour le premier et de 20 000 euros pour le second.

Les gagnants du concours sont ensuite invités en Chine du Sud, dans la « Bay Area » , pour développer des activités internationales et accélérer leur croissance en rencontrant de nouveaux partenaires. « Ces startups arrivent à Shenzhen ou à Hong-Kong en tant que lauréates d’un concours Huawei, donc de nombreuses portes s’ouvrent pour elles » , affirme Anne-Claire Wang, responsable du programme Digital InPulse chez Huawei. En 8 ans, 70 startups ont déjà été accompagnées par l’équipementier chinois. Les nouveaux lauréats pourront ainsi profiter d’un réseau puissant constitué sur près d’une décennie, notamment grâce à un club alumni très actif qui échange des bonnes pratiques et retours d’expérience.

Une sixième étape inédite à Strasbourg

Historiquement, le programme Digital InPulse s’est organisé dans cinq métropoles françaises avec l’aide de partenaires locaux comme France Digitale à Paris, Euratechnologies à Lille, la French Tech Bordeaux à Bordeaux, H7 à Lyon et la French Tech Côte d’Azur à Nice.

Cette année, une sixième et dernière étape est prévue à Strasbourg avec le soutien du réseau d’incubateurs Quest for Change et l’accélérateur des startups du Grand Est Scal’E-nov. Une implantation dans l’écosystème alsacien qui fait suite à la volonté du spécialiste des télécoms d’y implanter sa première usine pour 2023. Un choix particulièrement important quand on sait qu’il s’agira de la première usine de production d’équipements mobiles hors de Chine du constructeur.

Le concours débutera le 16 juin sur le stand Huawei au salon Viva Technology de Paris et s’achèvera ensuite à Nice en octobre 2021. “L’objectif à travers ces différentes étapes est de contribuer au développement des écosystèmes locaux. C’est pour ça que nous avons choisi de travailler avec des acteurs sur place qui connaissent leur environnement et nous aident à proposer ce programme auprès des projets les plus prometteurs”, affirme Anne-Claire Wang.

Qui peut candidater ?

Toutes les startups françaises qui œuvrent dans la lutte contre le changement climatique peuvent participer au concours via le site dédié, jusqu’au 15 août. Sont recherchés des projets matures et des solutions innovantes pouvant s’étendre à l’international. L’occasion rêvée de marcher dans les pas de grandes startups lauréates du concours comme la licorne Dataiku, Histovery ou encore Ubudu et de développer une collaboration à long terme avec le groupe Huawei et ses partenaires.

Présidé l’année passée par l’entrepreneur Alain Regnier, le jury de cette 8ᵉ édition sera composé de représentants de Huawei, du Comité Richelieu, de Business France et du partenaire local, ainsi que d’un alumni du concours pour chaque étape.

Vous souhaitez candidater ? Cliquez ici !