Actus#Concours
Temps de lecture : 04'59''
14 mai 2021
concours Next Innov
Concours Next Innov des startups B2B innovantes

IPaidThat, Andjaro… Où en sont les startups lauréates du concours Next Innov ?

Créé en 2018, sous le nom de "Next’ Step" , le concours Next Innov récompense les startups B2B les plus prometteuses. Trois ans après la création du concours, nous avons souhaité connaître l’évolution des lauréats et recueillir leur retour d’expérience sur ce que le concours leur a apporté. L’occasion, également, de faire le point avec Marianne Vergnes, responsable du marché des entreprises de croissance à la Banque Populaire, à l’origine de cette initiative aux côtés de Maddyness.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
IPaidThat, Andjaro… Où en sont les startups lauréates du concours Next Innov ?
00:00 - 00:00
00:00

IPaidThat et Andjaro. Ces deux startups à fort potentiel ont aujourd’hui le vent en poupe et partagent un point commun de taille : elles ont toutes deux remporté le concours Next Innov organisé par La Banque Populaire et Maddyness. Où en sont-elles de leur développement aujourd’hui ? État des lieux.

IPaidThat, entre consolidation locale et expansion internationale

 

Lauréat du 2ᵉ prix Next Innov en 2020, IPaidThat est une solution permettant de faciliter la comptabilité des entreprises, en majorité des startups, PME et TPE, par la collecte automatique de leurs factures et notes de frais. Déjà lauréate du prix du meilleur pitch lors de la deuxième édition du Train de la French Tech, en 2018, IPaidThat avait, avant le concours, levé 1,5 million d’euros. Depuis, la startup créée par Sébastien Claeys, Hugo Allary et Jean-Pierre Ocalan a doublé le nombre de ses collaborateurs et triplé son volume de clients. En un an, donc.

Loin de s’arrêter en si bon chemin, celle qui fait, cette année, partie de la sélection « 100 start-up où investir en 2021 » du magazine Challenges poursuit sa croissance exponentielle. Selon Sébastien Claeys, cette continuité est due au modèle même de IPaidThat : « Si elle a nécessité un temps d’adaptation, la pandémie n’a eu que peu d’impact sur notre activité. Notre tarification, mensuelle et raisonnable, correspond aux besoins de nos clients, y compris dans de forts moments de tension quant à leur trésorerie.  » S’adressant principalement aux TPE, PME, mais également aux banques et cabinets d’experts-comptables, IPaidThat souhaite désormais étendre son développement aux marchés italien, espagnol et allemand. Pas une mince affaire selon Sébastien Claeys : « Il n’est jamais simple de se confronter à de nouveaux marchés. J’ai hâte de relever ces nouveaux défis. Nous ne pourrons réussir qu’en améliorant notre solution en continu, par l’ajout de fonctionnalités, de rapports et indicateurs, et en optimisant l’expérience utilisateur. » 

Et Next Innov dans tout ça ? Un facilitateur, sans le moindre doute, comme le décrit Sébastien Claeys : « Le prix Next Innov nous a permis de créer des partenariats solides avec des acteurs incontournables. Je pense notamment à l’accélération de notre partenariat avec la Banque Populaire Val de France ». Pourvu que ça dure.

Andjaro, un modèle ajusté pour une croissance pérenne

Camarade de promo de IPaidThat, Andjaro a remporté le premier prix du concours Next Innov en 2019. Et comme son dauphin, elle a depuis suivi une courbe de croissance remarquable. Quentin Guilluy, son co-fondateur, se souvient de cette étape importante du développement d’Andjaro : « Le concours Next Innov a une forte capacité de réassurance. Les noms de Maddyness et de la Banque Populaire sont des références indiscutables, et apportent beaucoup de crédit aux entreprises qui participent au concours et a fortiori s’y distinguent. « 

Sa levée de fonds, réalisée en 2020 auprès d’IDinvest Partners, Sofiouest, Arkéna via We Positive Invest, Alliance Entreprendre et SWEN Capital Partners, a depuis confirmé cet élan. Si elle avait pour objectif le développement international, la crise sanitaire a imposé à cette solution de staffing interne d’adapter ses plans sans pour autant revoir ses ambitions à la baisse, comme le décrit Quentin Guilluy : « Le contexte nous a amené à modifier notre stratégie d’expansion, à revoir l’affectation de nos ressources. Plutôt que d’ouvrir des bureaux à l’étranger, nous avons adopté la stratégie de ‘land and expand’ pour accompagner nos clients dans leur développement international, et nous sommes concentrés pendant ce temps à l’amélioration de notre produit. «  

Autre adaptation majeure liée à la pandémie, la mise à disposition gratuite de sa solution, sur un temps limité, a permis à Andjaro de fidéliser sa clientèle, poursuit Quentin Guilluy : « Il y avait un enjeu social très fort pour nos clients. Notre solution leur a permis de sauver des emplois, en réorganisant au mieux leurs ressources humaines. En rendant gratuit l’accès à notre plateforme, nous avons facilité son utilisation et nos clients sont pour certains devenus de véritables ambassadeurs de notre solution » . De quoi envisager l’avenir sereinement, conclut-il : « Nous avons dû adapter les moyens de parvenir à la croissance visée, mais nous sommes très satisfaits aujourd’hui. Nous venons de sortir une nouvelle version de notre solution et les premiers retours sont bons notamment sur l’acquisition clients » .

Next Innov : créateur de lien, accélérateur de croissance

Pour l’ensemble des lauréats, le concours Next Innov apparaît comme un tremplin. Pas étonnant selon Marianne Vergnes, Responsable du marché des entreprises de croissance à la Banque Populaire, co-organisatrice du concours : « Nous regardons en priorité la valeur de l’innovation des participants, la qualité de leur équipe, leur ambition à se développer et leurs besoins que nous pourrions satisfaire. Notre soutien se concentre donc spécifiquement sur la bonne manière de les aider de manière très concrète à atteindre leurs objectifs, à se développer dans leur propre vision ». Une simple observation de l’état d’avancement des lauréats avant et après le concours corrobore cette ambition. C’est le cas pour la majorité des lauréats du concours, dont les deux exemples cités plus haut, mais aussi Expensya, une solution qui facilite la gestion des notes de frais (qui a enregistré une levée de fonds de 20 M€ après avoir remporté le prix), ou encore de Plast’if, qui recycle les déchets produits par les collaborateurs afin de les transformer en bobines pour imprimante 3D. Cette dernière a remporté le prix Développement Durable de la première édition du concours. 

Très médiatisée depuis, elle est devenue une référence du recyclage en entreprise, comme le précise Marianne Vergnes : « Plast’if était une entreprise toute jeune quand nous l’avons primée. Ils se sont beaucoup développés depuis, et comme pour l’ensemble des lauréats, nous suivons son évolution avec beaucoup d’attention et d’espoir ». Si le prix du développement durable a disparu du concours Next Innov depuis, l’édition 2021 voit apparaître une mention « Impact » parmi les premiers prix. Une récompense nécessaire selon Marianne Vergnes : « L’impact ce n’est pas que l’écologie. C’est aussi le management, la gestion financière, l’ancrage territorial entre autres. L’entrepreneuriat a toujours été motivé par l’ambition de créer de la valeur, de faire mieux. Une valeur financière certes, mais pas seulement. Nous souhaitons par l’apparition de cette mention impact récompenser celles et ceux dont la vision s’inscrit dans l’amélioration du monde de demain. »

Rendez-vous le 14 juin sur la plateforme du concours pour voter pour l’une des 10 startups sélectionnées.

En savoir plus sur le Prix Next Innov
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
IPaidThat, Andjaro… Où en sont les startups lauréates du concours Next Innov ?
00:00 - 00:00
00:00