Décryptage#MaddyMoney
Temps de lecture : 02'02''
11 juin 2021
paysage
Vismen Subramaniam

448 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 18 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 448 millions d'euros.

Montant
448,2M€
Nombre d’opérations
18
TOUS LES VENDREDIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

Autres actualités financières

B-cube.ai lève 3,2 millions de dollars en token. La startup, à l’origine d’une place de marché de robots cryptographiques de trading pilotés par l’intelligence artificielle, a bouclé ce tour de table en cryptomonnaie auprès d’investisseurs privés – Mantra Dao, Gains Associates, Three M Capital, BlackDragon Research, NodeSeeds Investments, Bitcoach et BH Private Investments. L’entreprise indique que ces fonds vont lui permettre d’aller « encore plus loin et d’embaucher des chercheurs et ingénieurs pour monter une équipe de R&D » , mais également de « développer de nouveaux produits innovants, faire breveter sa technologie et obtenir l’agrément de l’AMF (Autorité des marchés financiers)« . Elle a, par ailleurs, listé son token Bcube sur Uniswap fin mai 2021, ce qui signifie que le public peut maintenant acheter ou vendre des token Bcube. Elle se réjouit de cette opération, qu’elle juge « équivalente à une entrée en bourse dans le monde des cryptomonnaies ».

Funky Veggie lève 2 millions d’euros auprès de ses clients. La startup, qui propose une marque alimentaire qui se revendique naturelle et produite en France, affirme avoir préféré le financement participatif aux fonds d’investissement pour coller « au nouveau modèle » qu’elle contribue à inventer. Quelque 551 personnes se sont mobilisées par le biais de la plateforme Lita.co, qui permet aux particuliers d’investir entre 100 et 300 000 euros. Funky Veggie, qui assure que ce mode de financement a permis d’« ouvrir le champ de l’investissement en intégrant davantage de représentation féminine » , a mis en place le « Funky Club » pour permettre à ces nouveaux arrivants d’être sollicités au fil des projets. Le montant levé contribuera à « passer un cap dans son développement et ses engagements » en faveur de « produits à la fois gourmands, sains et décalés ».

Balderton lance son fonds Growth I. Abondé à hauteur de 680 millions de dollars, ce dernier investira des montants allant de 25 à 50 millions de dollars dans une quinzaine de startups européennes. « L’objectif, précise la société de capital-risque, est d’en faire des champions mondiaux dans leur domaine. » Ce fonds entièrement dédié à la croissance permet à Balderton d’élargir son spectre d’investissement, car les séries A de startups de la tech constituaient jusqu’ici son cœur d’activité. Pour rappel, Balderton a, depuis 2000, « levé plus de 4 milliards de dollars et soutenu 230 startups ». Son équipe est composée de 50 personnes – dont 23 investisseurs répartis entre Londres, Paris, Berlin et Stockholm.