Actus#CorpoHebdo
Temps de lecture : 03'41''
18 juin 2021
bâtiment
Ave Calvar

Brittany Ferries, Orange Bank… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. En ce moment, des startups les accompagnent pour lancer de nouvelles offres. Mis à l'honneur aujourd'hui : Brittany Ferries, Orange Bank, Renault et Future4Care.

Brittany Ferries et Regent planchent sur un ferry volant électrique

Brittany Ferries et la startup américaine Regent collaborent au développement, entre la France et le Royaume-Uni, d’un nouveau mode de transport 100 % électrique dénommé Seaglider, à mi-chemin entre l’hydroglisseur et l’avion. « Brittany Ferries a signé un accord de partenariat pour participer à la mise au point de Seagliders d’une capacité de 50 à 150 passagers naviguant entre le Royaume-Uni et la France d’ici à 2028, a indiqué par voie de communiqué la compagnie bretonne, qui emploie 2 474 personnes dont 1 600 navigants. Le principe associe la maniabilité des ferries à l’efficacité aérienne des aéroglisseurs et à la vitesse des avions. » Ces appareils, dotés d’ailes et d’hélices, pourraient atteindre les 290 kilomètres par heure. Ainsi, la traversée entre Cherbourg et Portsmouth, dans le sud de l’Angleterre, pourrait se faire en 40 minutes seulement. « Le Seaglider s’élève sur ses foils et, en pleine mer, décolle sur son coussin d’air en volant à faible altitude. Cela permet une navigation confortable au-dessus des vagues » , a relevé la compagnie maritime, qui précise que l’énergie nécessaire est fournie par des batteries électriques rechargées à quai. Regent, basée à Boston (États-Unis), travaille sur plusieurs modèles de Seagliders.

Orange Bank optimise son service avec Younited Credit

Orange Bank a choisi la technologie d’agrégation de comptes de la jeune pousse Younited Credit, qui est pratique pour étudier et répondre rapidement aux demandes de crédits à la consommation. Le requérant peut, en quelques clics, accepter de partager son historique de comptes bancaires, qui est scruté par les algorithmes de Younited Credit pour savoir si le prêt peut être accordé ou non. Et si oui, à quel taux. Les partenaires espèrent que la solution sera pleinement intégrée aux outils d’Orange Bank début 2022. Des parcours alternatifs continueront d’être proposés, mais la néo-banque s’attend à ce que la majorité des clients se tournent vers l’agrégation de comptes bancaires : Younited Credit a lancé cette fonctionnalité fin 2018 et assure que, deux ans plus tard, 90 % des consommateurs utilisent cette solution puisque « moins de justificatifs doivent être fournis et la tarification est personnalisée ». Les partenaires mettent aussi en avant l’accélération des processus, avec une réponse quasi-instantanée. Orange Bank ambitionne d’augmenter la rentabilité de ce type de crédits, l’agrégation de comptes permettant d’ajuster le niveau de risque.

Renault fait appel à Betteries pour recycler ses batteries

Le constructeur automobile Renault s’associe à Betteries, une startup allemande experte du recyclage de batteries de voitures électriques. Mobilize, sa filiale spécialisée dans les voitures électriques destinées à la location, a indiqué lors du salon VivaTech, rendez-vous annuel des startups à Paris, que son partenaire allemand récupère des batteries issues de véhicules électriques et s’en sert pour élaborer des générateurs électriques transportables qui peuvent servir à de multiples usages – comme sur des chantiers de construction ou dans des « food trucks ». À la même occasion, Mobilize a présenté trois modèles de voitures électriques – dénommés Duo, Bento et Hippo –, dont les deux premiers, à deux places, occuperont le créneau de l’actuelle Twizy, un mini-véhicule électrique destiné à la location. Enfin, le groupe Renault a annoncé un projet sur l’Île d’Yeu, qui visera à accompagner la mise en place d’un réseau de véhicules électriques sur place. Ce projet, auquel contribuent aussi EDF via sa filiale Enedis et la startup Qovoltis, doit notamment « évaluer les besoins et développer un plan pour la mise en place d’infrastructures de recharge innovantes ».

Future4Care accompagne les startups spécialistes de l’e-santé

Sanofi, Capgemini, Generali et Orange créent Future4care, société commune au service des startups. Cet accélérateur a pour ambition de donner à ces dernières les moyens de développer et mettre sur le marché des solutions e-santé en peu de temps. Les acteurs de la santé, issus du monde scientifique et académique, seront associés à la démarche : hôpitaux, grandes écoles, universités ainsi que des associations de patients. Le mode de sélection des startups repose sur deux approches. Soit sur dossier, en répondant aux appels à projets, soit dans le cadre d’une candidature spontanée. Le premier appel à projet sera lancé en septembre 2021 autour de deux thèmes : la prise en charge du patient à distance grâce aux nouvelles technologies et la médecine personnalisée – du diagnostic au traitement. Future4care veut également créer un institut proposant du contenu lié à la santé numérique et à même de délivrer un label de référence. En complément, ses startups et partenaires auront accès en décembre 2021 à un espace de près de 6 400 m2, situé en plein Paris. Ce lieu alliera espaces de travail, de rencontres, de réception et de réseautage. En hébergeant les salariés des startups, ce lieu a vocation à devenir « le hub européen qui incarne le progrès en santé numérique » selon Future4Care.