Actus#MaddyMoney
Temps de lecture : 02'39''
23 juillet 2021
paysage
Luca Bravo

141 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 11 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 141 millions d'euros.

Montant
141,15M€
Nombre d’opérations
11
CHAQUE MOIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

Autres actualités financières

Coyo rachète Jubiwee. La société allemande, spécialiste des plateformes d’échange et de communication entre collaborateurs dans l’entreprise, met la main – pour un montant non-communiqué – sur la startup française, à l’origine d’une solution de RH. L’opération constitue l’entrée sur le marché français de Coyo, qui prévoit le recrutement de développeurs et commerciaux pour soutenir l’activité dans l’Hexagone. Alors que Thibaud Martin, co-fondateur de Jubiwee, rejoint la direction de l’acquéreur, les produits des deux entités devraient être pérennisés sous leur forme actuelle avec une intégration renforcée.

Thunes acquiert Lemonetik. L’entreprise singapourienne, qui est experte des paiements transfrontaliers, met la main – pour un montant non-communiqué – sur la startup française Limonetik, à l’origine d’une plateforme européenne de moyens de paiement. L’acquéreur ambitionne, à travers cette opération, de compléter ses solutions transfrontalières déjà existantes en permettant aux entreprises d’être payées « dans 70 pays et en utilisant plus de 285 méthodes de paiement locales » . Pour rappel, Lemonetik et ses 50 salariés gèrent plus de 2 milliards d’euros par an pour quelque 14.000 marchands et autres marketplaces.

Choco lève 82,5 millions d’euros en série B. La startup, à l’origine d’une solution visant à optimiser la chaîne d’approvisionnement dans la restauration, a été co-fondée en Allemagne par un Français : Grégoire Ambroselli. Elle a reçu le soutien d’Insight Partners, Left Lane Capital, Coatue Management et Bessemer Venture partners. Elle indique vouloir utiliser ces fonds afin d’accélérer « la deuxième phase de croissance et le développement du produit » . Elle annonce son intention de multiplier ses effectifs par cinq d’ici à fin 2022, pour atteindre les 1000 employés.

SmartRecruiters lève 93 millions d’euros en série E. La startup, à l’origine de logiciels de recrutement, a été co-fondée aux États-Unis par un Français : Jérôme Ternynck. Elle a reçu l’appui de Silver Lake Waterman, Insight Partners et Mayfield Fund. Elle fait part de sa volonté d’utiliser ce financement afin « d’accélérer le développement des produits » ainsi que « poursuivre ses efforts de commercialisation sur les marchés US, EMEA et APAC ». À noter qu’elle revendique également une valorisation à hauteur de 1,5 million de dollars.

Yoobic lève 42,4 millions d’euros en série C. La startup, à l’origine d’une plateforme de gestion de performance des équipes de terrain, a été co-fondée au Royaume-Uni par un Français : Fabrice Haiat. Elle a reçu le soutien de Highland Europe, Felix Capital et Insight Partners. Elle indique vouloir utiliser ces fonds pour « augmenter de 75% des effectifs pour atteindre 350 collaborateurs dans le monde d’ici à 2022 » et ainsi « dynamiser ses efforts de R&D » . Pour mémoire, elle revendique 300 clients à travers le monde dans divers secteurs.

Speedinvest x Fund 2 réalise un closing de 60 millions d’euros. Ce fonds, initié par le spécialiste du capital-risque early stage Speedinvest, finance des startups européennes dans le domaine des marketplaces et du B2C. Depuis la toute première clôture, réalisée en novembre 2020, quatre investissements ont été réalisés. Pour mémoire, le fonds de première génération, sobrement baptisé Speedinvest x Fund 1, revendique « une licorne et six entreprises évaluées à plus de 100 millions de dollars » au sein de son portefeuille.