26 août 2021
26 août 2021
Temps de lecture : 2 minutes
2 min
5202

Benn Yoon livre des produits médicaux par drone aux zones difficiles d’accès

Créée en 2020, la startup utilise les drones pour approvisionner les zones qui peinent à avoir accès aux soins et aux produits médicaux.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 2 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Si les citadins ne sont pas confrontés à cette problématique, la question de l’accès aux soins pose des difficultés majeures à près de la moitié de la population mondiale. Approvisionnement en médicaments, traitements, réalisation d’analyses médicales ou de vaccins… Le recours à des soins médicaux élémentaires peut devenir un vrai défi pour les habitants de zones difficiles d’accès. C’est pour en finir avec ce problème que la startup Benn Yoon propose une solution de livraison de produits médicaux et de récupération d’échantillons biologiques par drone.

Pallier les difficultés de terrain

Dans les zones rurales, enclavées, les îles, les montagnes, mais aussi dans des zones sujettes aux intempéries, les infrastructures routières sont souvent trop peu nombreuses, voire impraticables ou inexistantes. C’est en partant de ce constat que Mamadou Dramé et Clémence Polvèche ont décidé de passer par les airs, pour contourner les problématiques de terrain.

Soutenue par la French Tech Grand Paris, la startup développe un drone électrique de trois mètres d’envergure, dont la vitesse de croisière est de 90 km/h et qui dispose d’une autonomie de 160 kilomètres. Pour récupérer les échantillons et distribuer les produits, Benn Yoon vise des zones dans un rayon de 80 kilomètres autour du point de décollage. Grâce à sa politique de livraison à la demande uniquement, la startup affirme pouvoir agir dans les situations d’urgence, mais aussi lutter contre le gaspillage de produits médicaux, en apportant le nécessaire uniquement.

Côté technologie, Mamadou Dramé est aux commandes. Ce passionné a développé dès juillet 2017 un drone dans son salon. Trois ans plus tard, l’ambition de la startup née à Drancy est de "permettre à chacun, quelque soit sa position géographique, d’avoir un accès aux soins élémentaires à la demande" , conclut Clémence Polvèche, cofondatrice de la jeune pousse. Les tests de cette solution vont commencer en France dans les zones autorisées et Benn Yoon est déjà en discussion avec plusieurs autres pays pour entamer aussi des essais à l’étranger.